Zivko Kostadinovic: «Envie de rendre cette confiance»

Zivko Kostadinovic: «Envie de rendre cette confiance»

Heureusement, le FC Le Mont venait de terminer son entraînement vendredi matin lorsque les violents orages ont éclaté sur tout le nord du canton. Les joueurs ont vite pu courir se mettre à l’abri et prendre une bonne douche, avant de profiter d’une après-midi de repos. Samedi matin, il sera de nouveau l’heure de reprendre le chemin de Baulmes pour un dernier entraînement avant la réception du FC Wohlen dimanche à 15h pour la reprise du championnat de Challenge League.

Pour sa troisième saison d’affilée en seconde division suisse, le club vaudois a passablement régionalisé son effectif (lire ici). Comme un symbole, son nouveau gardien est d’ailleurs un pur produit de la formation cantonale. Son nom? Zivko Kostadinovic, bien sûr, le grand portier (1,96m) qui évoluait depuis 2012 en Suisse alémanique. Après Vaduz, YF Juventus et Schaffhouse, le voilà à 24 ans de retour dans le canton de Vaud où il sera le titulaire indiscutable du Mont cette saison. Interview.

 

Zivko, comment sentez-vous votre nouvelle équipe avant le match de dimanche?

Très bien, vraiment. La préparation a été bonne, on est prêts. Le seul petit souci, ce sont les absences d’Ibrahim Tall, suspendu, et peut-être de François Marque. Débuter sans sa charnière centrale, c’est toujours embêtant, mais pour le reste, tout va très bien.

Vous qui avez joué contre Le Mont ces dernières saisons, vous estimiez aussi que le point faible était offensif? Comment le perceviez-vous, vu de l’extérieur?

Dire que le problème était offensif, je ne sais pas… Ce qui est sûr, c’est qu’on a fait une bonne campagne de transferts à tous les postes. Il ne faut pas oublier d’où vient Le Mont. Je vous le dis sincèrement, je pense que le problème du Mont se situait plus du point de vue de l’état d’esprit.

Ah oui? On le voyait plutôt comme une force…

Pas ces derniers temps. En jouant contre, je ressentais vraiment ce côté individualiste, qui, justement, était surprenant pour un club comme Le Mont. Pour moi, il y avait un souci d’état d’esprit, on sentait des joueurs plus préoccupés par eux-mêmes que par le groupe. Et ça, je peux vous dire que ça a changé cet été. On est un vrai groupe, il y a cet état d’esprit qui peut nous permettre de faire de belles choses.

Et vous, dans que état d’esprit êtes-vous? On a envie de dire qu’enfin, vous démarrez la saison comme titulaire. C’est différent pour la confiance, non?

Mais à Schaffhouse aussi, j’étais titulaire en début de saison, avant qu’il y ait des décisions, disons, surprenantes… Là, oui, je sens qu’on compte sur moi et j’ai envie de faire une belle saison. Je me sens très bien dans ce groupe et j’ai envie de rendre cette confiance.

Et vous retrouvez Lausanne après quatre ans passés en Suisse allemande. On imagine que ça aussi, ça vous plaît, non?

Ah ça, c’est vraiment un autre point positif. Ici, je retrouve tous mes amis, la famille. Dans l’équipe, on a beaucoup de joueurs du coin, j’ai retrouvé des gens que j’apprécie, mais la vie en dehors, c’est important aussi et je suis donc doublement satisfait de revenir ici. J’ai tout pour passer une bonne année, c’est à moi de jouer maintenant.

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*