Yverdon Sport a été plus efficace, c’est tout

Yverdon Sport a été plus efficace, c’est tout

Lorsque Marcel Hostettler, le président du FC Valmont, est venu apporter une caisse de bière aux joueurs après le match, il a été accueilli avec mauvaise humeur par Patrick Pereira. Le co-entraîneur du FCV estimait que ses joueurs n’avaient rien mérité: « Ils n’ont joué que 45 minutes, président! Pas de caisse de bière! » Marcel Hostettler a forcé le passage et a apporté la caisse aux joueurs, expliquant que leur deuxième mi-temps avait été bonne et qu’ils n’avaient rien lâché. Un président sympa, et Patrick Pereira a fini par accepter l’idée, mais était toujours furieux après la défaite face à Yverdon Sport II, même plusieurs minutes après le match. « On n’a pas le droit! On leur offre la victoire! On était meilleurs qu’eux aujourd’hui, ils ne devaient jamais repartir avec les trois points », fulminait le coach valmontain. Il est vrai que Valmont, 5e de ce groupe 5 de 4e ligue, a fait mieux que se défendre face au leader incontesté, YS II, lequel a remporté mercredi soir sa… neuvième victoire en neuf matches cette saison!

YS frappe trois fois et marque trois buts

Le parcours parfait, donc, pour Damir Omerovic et ses joueurs, mais l’entraîneur de la réserve d’YS reconnaissait que son équipe avait eu chaud: « On savait que ce serait difficile ici, donc on est vraiment contents avec les trois points. Je suis satisfait de l’équipe, surtout qu’il nous manquait vraiment beaucoup de joueurs. Gagner ici, c’est très bien, on a su se montrer réalistes. » Plutôt, oui! En première période, YS a frappé trois fois au but. Le résultat à la pause? 0-3. « Mais on n’a rien volé! Etre efficace, c’est une qualité », relevait à juste titre Arnaud Vialatte.

La gueulée monumentale de Patrick Pereira à la pause

Efficace, YS l’a été, et très largement. Rafael Fiorese a inscrit le 0-1, d’une belle frappe croisée, avant le 0-2 de Michael Licciardi sur un coup-franc direct. Le 0-3 est venu des pieds de Danilo Patricelli, juste avant la pause. « Trois cadeaux », pestait Patrick Pereira. Il est vrai que le déroulement des actions n’a pas témoigné d’une défense de fer côté valmontain. Et cela a fortement irrité leur co-entraîneur, qui a poussé une gueulée monumentale à la mi-temps, faisant même s’enfuir en courant les vaches qui paissaient terriblement dans le champ d’à côté et qui ont toutes été effrayées par les 150 décibels sortant du vestiaire du FCV pendant quelques minutes. On exagère à peine, mais on n’aurait surtout pas aimé être à la place des joueurs valmontains, qui se sont pris ce qu’on ne peut pas appeler autrement qu’une branlée monumentale.

Yves Engeler sauve un penalty

Du coup, ils sont revenus plus concentrés en deuxième période et ont réalisé 45 minutes de bon niveau, dominant une équipe d’YS qui avait décidé de gérer son très large avantage. Et là, Valmont a été dangereux à plusieurs reprises, manquant souvent de réduire le score. La plus belle occasion? Un penalty de Sinan Kadrolli bien sauvé par Yves Engeler. Sur le rebond, Harry Debétaz trouvait… le poteau des buts du très bon gardien yverdonnois (67e). C’en était trop pour Valmont, qui arrivait quand même à réduire le score à 1-3 sur un bon coup de tête d’Harry Debétaz sur corner à un quart d’heure de la fin. C’était trop tard et YS tenait sa victoire et son 27e point en neuf matches!

Valmont est un candidat sérieux aux finales

En fin de match, d’ailleurs, YS a eu les occasions pour marquer le quatrième, mais sans succès. Cette victoire offre aux hommes de Damir Omerovic (dont le frère Emir est co-entraîneur et joueur à Valmont!) douze points d’avance sur le troisième, Stade Payerne Azzurri. Un gouffre et déjà l’assurance de participer aux finales. Si les Payernois suivent le même rythme, ils auront quelque chose comme 34 ou 35 points à la fin du deuxième tour. YS, aujourd’hui, en a 27… Donc, oui, ils peuvent déjà réserver leur mois de juin, les Yverdonnois.

Le FC Valmont, de son côté, a une vraie carte à jouer, surtout avec ce qu’il a montré en deuxième mi-temps. Il ne faudra juste pas attendre la gueulée de leur entraîneur pour commencer à bien défendre, la prochaine fois…

Les hommes du match

Du côté de Valmont, Michaël Fahrni a été au dessus, comme très souvent. Il a débuté en défense centrale avant de retrouver son meilleur poste, en attaque. Partout, il est fort et ce n’est pas une surprise. Très bonne entrée également de Harry Debétaz, qui a amené beaucoup d’intensité au jeu du FCV.

YS a beaucoup de joueurs de niveau supérieur, mais on a particulièrement aimé le match de Jonathan Porchet. Très combatif, parfait dans l’attitude, il est une des valeurs sûres de ce FC Yverdon Sport II. Il a récupéré un nombre incalculable de ballons à mi-terrain. Gros match aussi d’Yves Engeler dans les buts, comme d’habitude. L’avoir dans les buts d’une équipe de 4e ligue, c’est comme avoir Gisèle Bündchen comme participante à un concours de Miss Camping du lac de Neuchâtel.

Les prochains rendez-vous

Valmont a un nouveau derby à disputer, le vendredi 6 novembre à 20h, sur le terrain du FC Grandson-Tuileries II. De son côté, YS accueillera le lendemain le FC Chavornay à 19h au Stade Municipal.

FC Valmont IA – FC Yverdon Sport II 1-3 (0-3)

Buts: 22e Fiorese 0-1; 27e Licciardi 0-2; 40e Danilo Patricelli 0-3; 73e Debetaz 1-3.

Arbitre: M. Moulay Boudal

Valmont: Freitas; Duric, Softic, Fahrni, Vetroff; Cano, Da Silva, R. Kadrolli, S. Kadrolli, Emir Omerovic, Adegas.

Sont entrés en jeu: Debétaz, Brahushi et Muhammed.

Entraîneurs: Patrick Pereira et Emir Omerovic.

YS: Engeler; Cuneo, D. Porchet, Vialatte, Hulmann; Licciardi, Fiorese, Osman, J. Porchet; Béguin, Danilo Patricelli.

Sont entrés en jeu: Cornu et Justo.

Entraîneur: Damir Omerovic.

Terrain des Cinq Communes. 88e, expulsion de Sinan Kadrolli (deuxième avertissement).

Categories: 4e ligue, FC Yverdon Sport

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*