Yverdon reçoit un renfort de très haut niveau

Yverdon reçoit un renfort de très haut niveau

« Il s’entraînera avec nous pour la première fois mardi soir… si les terrains sont ouverts » Vittorio Bevilacqua n’est pas un adepte des entraînements en salle, préférant largement l’herbe pour se préparer. Le mauvais temps des derniers jours ne lui plaît donc pas, mais il a reçu une très bonne nouvelle pour compenser: l’arrivée d’Ange Nsilu, l’attaquant du Mont, auteur d’un but cette saison en Challenge League.

Vittorio Bevilacqua: « Ange Nsilu, cela ne se refuse pas »

Le Congolais de 28 ans quitte donc Le Mont, transféré à Yverdon. Serge Duperret est très satisfait de pouvoir aider Yverdon Sport, un club avec lequel il entend conserver de bons rapports en vue d’une éventuelle fusion. Et comme Vittorio Bevilacqua n’entend pas s’éterniser en 1re ligue, mais vise les finales et la montée dès ce mois de juin, ce renfort est évidemment bienvenu. « Nous avions plus besoin d’un milieu de terrain pour compenser le départ d’Aziz Demiri, mais accueillir un joueur comme Ange Nsilu, cela ne se refuse pas. Nous avions déjà la meilleure attaque du groupe et on va donc intensifier encore ce secteur de jeu. » En clair, il va y avoir encore plus de spectacle au Stade Municipal.

Une attaque Becirovic-Nsilu?

Plus de spectacle, et plus de concurrence aussi. C’est vrai, Yannick Nkufo est parti, mais il jouait peu. Vittorio Bevilacqua devrait rester fidèle à son 4-4-2, avec cinq joueurs se disputant les deux places d’attaquant. Leur nom? Edin Becirovic, Dereck Isabella, Matias Chavarria, Ange Nsilu et Juan Manuel Parapar. Le dernier nommé peut également jouer au milieu et il n’est pas interdit de penser que Nsilu et Becirovic ont une longueur d’avance sur les deux autres. Becirovic, avec ses 11 buts au premier tour, et Nsilu, avec son palmarès, forment, de plus, une paire complémentaire. Le duo gagnant? On le saura assez vite.

Ange Nsilu, un grand buteur et une très bonne mentalité

« Je ne sais pas encore comment on va jouer, Nsilu a signé mardi soir, laissez-moi le temps d’y réfléchir », coupe Vittorio Bevilacqua. « Ce qui est sûr, c’est que je suis très content de sa venue. J’ai déjà pu parler une heure avec lui, c’est un très bon garçon, ce qui est déjà important pour moi. Et j’ai vu son parcours, il me plaît bien. Après sa formation au Havre, il est resté fidèle au Mont, ne partant qu’une fois, aux Etats-Unis. Il a marqué beaucoup en 1re ligue et en Promotion League et je sais qu’il s’agit d’un renfort énorme pour nous. Je tiens à remercier le président Mario Di Pietrantonio et également Serge Duperret. »

La concurrence sera accrue

Si la concurrence sera de mise en attaque, elle le sera également au milieu de terrain. Juan Manuel Parapar pourrait en effet descendre d’un cran et provoquer une sérieuse remise en question au milieu de terrain. Vittorio Bevilacqua, toujours: « J’ai demandé aux joueurs quatre mois de sacrifice. On doit tout faire pour aller chercher les finales et j’attends d’eux une implication totale. Je vais me baser sur les performances, sur les présences aux entraînements, sur l’envie. Nous avons un petit effectif, mais où tout le monde peut jouer. Que l’on soit 15, 16 ou 17, il y aura une concurrence énorme et seuls ceux qui ont vraiment envie joueront. » Le message est passé, d’autant que l’arrivée d’un milieu de terrain n’est toujours pas à exclure.

« Echallens sera très fort »

Yverdon Sport s’envolera à la fin du mois pour Marrakech avec Ange Nsilu et en reviendra pour disputer un deuxième tour qui s’annonce passionnant. Avec qui « VB » s’attend-il à lutter pour les premières places? Azzurri, Bavois? « Bien sûr que ces équipes-là seront redoutables, mais il y en a une dont tout le monde parle trop peu, c’est Echallens. Ils seront très forts, même s’ils ne parlent pas beaucoup, croyez-moi. » Réponse dès le week-end du 7 et 8 mars. Yverdon commencera en Haut-Valais, sur le terrain de Naters, avant, justement, de recevoir Echallens.

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.