Yverdon Féminin passe grâce à ses valeurs sûres

Yverdon Féminin passe grâce à ses valeurs sûres

« On a gagné grâce à nos valeurs sûres? Ouais, enfin, grâce aux vieilles, quoi! Vous pouvez utiliser ce mot! » Noémie Beney explose de rire dans les couloirs du Stade Municipal d’Yverdon. C’est bien elle, la « vieille » Noémie, qui a inscrit les deux premiers buts de la victoire d’Yverdon Féminin face à Staad samedi. Les Nord-Vaudoises se sont imposées 5-2 au final, grâce à un doublé de son avant-centre âgée de 30 ans, donc, mais aussi grâce à une réussite de Camille Raemy (26 ans) et une autre d’Audrey Riat (29 ans). Seul le 5-2, signé Camille Monti (20 ans) dans les arrêts de jeu, rentre dans la catégorie « espoirs », et cela a bien fait rire Noémie Beney, encore: « On est encore là! Et on va jouer une demi-finale de Coupe de Suisse, c’est génial! »

Le fameux esprit d’Yverdon Féminin est toujours là

Oui, il y avait des sourires à Yverdon, samedi, et la bonne humeur générale tranchait un peu avec le quotidien du championnat, un peu compliqué cette saison. En LNA, YF (qui se trouve juste en dessus de la barre) se bat pour sa survie avec ses moyens, qui sont financièrement égaux à 0, mais émotionnellement d’une grande valeur. Il se passe quelque chose de fort depuis des années à Yverdon et cela se ressent sur le terrain. Il y a moins d’internationales qu’à la fin des années 2000, c’est un fait, mais il y a toujours le même esprit: celui de filles prêtes à tout donner pour leur objectif. Cette année, il n’y en a qu’un: le maintien en LNA. Ou disons plutôt: il n’y en avait qu’un. Car, désormais, tout le monde a la finale de la Coupe de Suisse dans un coin de la tête.

Que du lourd en demi-finales

Ce sera dur, bien sûr, car le tirage au sort de la demi-finale ne peut qu’être défavorable. Ce sera soit Zurich, leader de LNA, soit Neunkirch (2e), soit Bâle (4e). Autant dire qu’il faudra un exploit monumental pour atteindre la finale, et il serait bon que cette partie se joue au Stade Municipal, histoire que les chances soit un petit peu rehaussées par l’avantage de jouer à domicile. Ce n’est pas trop demander à celui ou celle qui effectuera le tirage, non? De toute façon, à l’extérieur ou à la maison, YF aura besoin d’énormément de courage pour voir la Tissot-Arena biennoise, lieu de la finale.

Staad marque sur deux penalties

Samedi, face à Staad (9e de LNA), Yverdon (8e) a été de très loin la meilleure équipe sur le terrain. La preuve? Les Saint-Galloises ont marqué deux fois, c’est vrai, mais sur… deux penalties, certes indiscutables. Sur le deuxième, celui du 2-2, Andrea Rudan, la très convaincante défenseure centrale hongroise, a tellement tiré le maillot de son adversaire que celui-ci doit bien faire une ou deux tailles de plus ce soir. A ce moment-là, on a un peu craint pour le moral des Yverdonnoises, si dominatrices en première période. Se faire rejoindre en tout début de deuxième période, voilà qui ne présageait rien de bon, pensait-on.

Camille Raemy fait la différence toute seule

Et, de fait, les minutes suivantes ont été compliquées pour les Yverdonnoises, qui ont cependant petit à petit pris le dessus sur leur adversaire saint-galloise. La délivrance est arrivée à la 80e grâce à un joli slalom de leur milieu de couloir Camille Raemy, auteure du 3-2 sur ce coup-là (lire son interview d’après-match ici). Dans la foulée, Audrey Riat et son pied gauche magique inscrivaient le 4-2 sur un coup-franc à ras de terre passé au milieu de tout le monde. Et, sur une inspiration géniale de Valérie Gillioz dans les arrêts de jeu, c’est la toute jeune Camille Monti qui pouvait marquer le 5-2 de près. Trois buts en dix minutes, voilà une bien belle manière d’aller chercher une demi-finale!

Noémie Beney inscrit le 1-0…

Yverdon, d’ailleurs, avait très bien débuté cette partie. Disposées en 4-4-2, les filles de Daniel Monney ont tout de suite occupé le camp adverse, marquant le 1-0 grâce à une très belle finition de Noémie Beney. L’ancienne joueuse de l’équipe de Suisse, magnifiquement servie en profondeur par Mirjana Pajovic (très bonne latérale gauche), a eu le geste juste face au but. Même à court de forme (elle n’a effectué qu’un entraînement en 2016!), Noémie Beney a la classe et sait exactement comment se comporter face au but. Son 1-0 était tout simplement parfait.

Fc Yverdon Féminine vs Fc Staad 5-2

Toutes les images du match ici.

… et le 2-1!

Après le 1-1 de Staad, sur penalty, Valérie Gillioz a sonné la révolte. La Valaisanne a perforé la défense saint-galloise avant de servir Elodie Jordao, l’autre attaquante yverdonnoise. Celle-ci a remis pour… Noémie Beney, dont la frappe, peu puissante, a terminé en lucarne. Sincèrement, la gardienne saint-galloise est un peu coupable sur ce coup-là, même si la buteuse n’était pas forcément d’accord avec ce constat: « Déjà, c’est un joli but, parce que la remise d’Elodie est parfaite, juste dans ma course. Ensuite, ma frappe n’est pas puissante, d’accord, mais elle monte assez haut et retombe vite. Bon, j’ai eu peu de bol, j’avoue, mais ce n’est quand même pas un but de raccroc ». Soit.

Une victoire amplement méritée

Yverdon est donc arrivé à la pause avec cet avantage de 2-1, avant de se faire rattraper, puis de passer l’épaule en fin de match pour une victoire 100% méritée. La maîtrise du ballon a été nord-vaudoise, comme les occasions dangereuses. Avec le coeur qu’elles ont mis dans ce match, couplé à une réelle qualité de jeu, ne pas se qualifier aurait été extrêmement cruel. Le football, ce samedi, a été juste.

Cinq jours de camp en Italie dès mercredi

La suite pour YF? Dans l’immédiat, un stage de cinq jours en Italie, à Vérone (de mercredi à dimanche), avec un match amical face à l’équipe de la ville. Vie professionnelle oblige, de loin pas toutes les joueuses ne pourront se rendre à ce camp d’entraînement, mais Daniel Monney aura quand même un groupe suffisant à disposition pour préparer au mieux la fin du championnat. Le mot d’ordre est simple, on le répète: le maintien à tout prix. La Coupe n’est qu’un bonus, mais une demi-finale ne peut jamais se prendre à la légère, surtout lorsque, comme YF, on compte deux victoires en finale à son palmarès. Alors, quel que soit l’adversaire de la demi, on espère voir une équipe d’Yverdon Féminin aussi conquérante et déterminée que ce samedi. Histoire de renverser une montagne. Une finale de Coupe, cela se mérite et, disons-le clairement: on se réjouit de suivre cette aventure dans les prochaines semaines.

Fc Yverdon Féminine vs Fc Staad 5-2

Toutes les images du match ici.

Les femmes du match

Valérie Gillioz a régné sur cette partie de la première à la dernière minute avec, peut-être, un léger creux en début deuxième période à l’image de son équipe. Mais quelle activité et quelle qualité balle au pied! Positionnée milieu défensif, elle a fait très mal à Staad par ses percées balle au pied et a vraiment montré un niveau de jeu supérieur. Intelligente tactiquement, volontaire et offensive: elle a tout. Noémie Beney a inscrit un doublé et mérite une mention, mais on doit avouer qu’on aime beaucoup Mirjana Pajovic sur le côté gauche. Elle est discrète, mais a du tempérament, n’hésitant pas à montrer qu’elle est là sur certaines actions, tout en faisant son travail avec application. Elle n’est pas une fille de grandes envolées, mais elle défend bien, donne le ballon proprement et est très disciplinée. Une joueuse bien plus importante qu’il n’y paraît de prime abord.

Les prochains rendez-vous

Place au championnat! Dimanche 13 mars, à 14h, les Yverdonnoises (8e) recevront Lugano (5e). Le coup est largement jouable. La demi-finale de Coupe aura elle lieu le 28 mars.

Yverdon Féminin – FC Staad 5-2 (2-1)

Buts: 5e Beney 1-0; 15e Petriella, pen. 1-1; 35e Beney 2-1; 53e Kilchmann, pen. 2-2; 80e Raemy 3-2; 83e Riat 4-2; 90e Monti 5-2.

Arbitres: M. Alexandre Diogo Da Cunha, assisté de M. Fabio Manuel Resende et de M. Nouelle Gomes.

YF: Chassot; Fai (87e Monti), Rudan (85e Bodenmann), Tamburini, Pajovic; Raemy, Gillioz, Riat, Mallaun; Beney (76e Imrak), Jordao.

Entraîneur: Daniel Monney

Staad: Lang; Klotz (85e Schärer), Brunner, Oberdorfer (66e Trzaskowski), Horvat; Petriella, Kalmbach (85e Bigger), Kirchmann, Stilz; Sallmann, Bisquolm.

Entraîneur: Sissy Raith.

Stade Municipal, 315 spectateurs.

Fc Yverdon Féminine vs Fc Staad 5-2

Toutes les images du match ici.

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.