Yverdon en a terminé avec sa phase d’adaptation

Yverdon en a terminé avec sa phase d’adaptation

Footvaud tire cette semaine son bilan du premier tour des sept clubs vaudois de 1re ligue. Forcément, notre analyse est subjective et basée sur ce que l’on a vu, ou cru voir, lors des 14 premiers matches de la saison. Cinquième équipe à avoir son article, le FC Yverdon Sport.

Les autres articles de la série

Stade-Lausanne-Ouchy est désormais une valeur sûre de 1re ligue

Echallens a été impossible à suivre

Azzurri a retrouvé sa solidité défensive

Bavois, une attaque de feu et un collectif soudé

Le bilan du premier tour

Légèrement en-dessous des attentes, mais pas si catastrophique. Yverdon Sport vise les finales et n’en a jamais fait mystère. En étant à six points des deux premières places et à quatre points de la troisième, le bilan comptable est insuffisant, c’est vrai, mais YS a encore toutes ses chances d’y arriver dans ce championnat ultra-serré. Surtout, les bons résultats enregistrés face aux concurrents directs est prometteur: en faisant match nul contre La Chaux-de-Fonds et Azzurri et en battant Stade-Lausanne-Ouchy. Seule la désormais traditionnelle défaite contre Bavois est venue ternir ce bilan. Surtout, Yverdon et Julien Marendaz ont dû se trouver. Voir arriver un entraîneur comme lui, avec ses principes et ses compétences, demande un petit peu de temps. Lui-même ne s’en cache pas, il a dû gagner la confiance de ses joueurs. Cela semble fait et aujourd’hui, YS peut le dire: l’adaptation est terminée.

Le point très positif

La défense. Mis à part le match à Guin, où YS a sombré, la ligne de quatre a été parfaite, bien protégée par une paire de milieux défensifs à la hauteur. De plus, Ludovic Zwahlen a été excellent dans les buts, comme à son habitude et comme on pouvait s’y attendre. La charnière centrale Babacar Dia Mbaye et Esteban Rossé a été très performante, elle qui s’est imposée petit à petit. Au début, Julien Marendaz misait sur Dadie Mayila, qu’il a progressivement écarté du onze au fil de la saison, mais YS a vite trouvé son équilibre derrière.

Le point à améliorer

L’attaque, forcément. On a tout dit sur ce secteur de jeu cet automne, et YS devra impérativement s’améliorer dans ce domaine pour espérer quelque chose dans ce championnat. Avec 18 buts inscrits en 14 matches, le bilan est trop pauvre. Voilà pourquoi de grands changements ont été opérés à ce niveau, avec les départs de Blake Smith, Ange Nsilu et Manuel Bühler.

Le joueur du premier tour

On aurait pu choisir Ludovic Zwahlen, mais on a opté pour Esteban Rossé. Il est élégant, mais il n’oublie pas d’aller au duel et fait preuve d’une mentalité à toute épreuve. Concrètement? Il est l’une des têtes d’affiche du recrutement « local » d’Yverdon Sport, qui voulait retrouver une identité nord-vaudoise, mais s’est retrouvé latéral droit lors des premiers matches, lui qui sortait d’une saison très réussie comme défenseur central à Bavois. Sa réaction? Il n’a rien dit, a assumé ce rôle à la grande satisfaction de son entraîneur et de ses coéquipiers, sans manifester la moindre mauvaise humeur en public. Il a répondu aux questions avec franchise, indiquant sa préférence pour l’axe, mais jouant le jeu de l’équipe. Un beau joueur et un homme bien élevé. Il a 23 ans, mais est déjà un joueur expérimenté de 1re ligue, lui qui approche des 150 matches (Promotion League incluse).

Fc Yverdon Sport vs Fc Stade Lausanne Ouchy 2-1

Le joueur du deuxième tour

Allan Eleouet. On a envie de croire en lui, car ses qualités sont immenses. Peu de joueurs en 1re ligue ont sa technique en mouvement, sa capacité d’accélération et sa vitesse. Que ce soit en pointe ou sur le côté, il fait de vraies différences et a été important pour YS cet automne, après avoir commencé la saison sur le banc, passant derrière Fatah Ahamada dans l’esprit de Julien Marendaz. Il lui reste juste, mais cela demande un effort, à gagner en constance et à effacer les gestes d’humeur qui viennent polluer son jeu parfois. S’il y arrive, il deviendra un joueur hors du commun pour ce niveau. Il n’a que 21 ans, mais le temps presse déjà. A court terme, on attend de lui qu’il soit encore plus décisif au deuxième tour, sur la lancée de son automne très prometteur.

Ce qui va se passer cet hiver

Pas mal de départs et pas mal d’arrivées! Yassine El-Allaoui et Mehmed Begzadic (Stade Nyonnais) ont déjà signé, et tous deux postuleront à une place de titulaire en attaque. Les autres arrivées seront officialisées bientôt, mais YS cherche encore un latéral et un numéro 10, a priori.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*