Yassine El Allaoui: «J’ai faim de buts, de jeu»

Yassine El Allaoui: «J’ai faim de buts, de jeu»

Quelques minutes après la fin de son dernier entraînement avec Neuchâtel Xamax FCS (Challenge League), Yassine El Allaoui (30 ans) a gentiment accepté de répondre à nos questions. Le Franco-Marocain restait sur deux belles saisons avec le club de la Maladière, où il a obtenu deux promotions successives (17 buts en 1re ligue, 8 en Promotion League), avant de se blesser lors de la préparation à la saison de Challenge League. Xamax désirant se garder une licence pour un renfort cet hiver, il n’a pas été aligné en match officiel malgré son retour de blessure. Son arrivée à Yverdon Sport ayant été officialisée ce vendredi, le buteur s’est donc entraîné une dernière fois avec les Neuchâtelois, avant de leur dire au revoir à tous.

Yassine, pourquoi Yverdon Sport?

Parce que c’est un bon club, déjà! Yverdon Sport, ce n’est pas rien, c’est un club qui a une histoire dans le championnat de Suisse. Ils ont été les premiers à me contacter et j’ai bien aimé le discours des dirigeants. C’est une bonne adresse, je me réjouis de commencer, dès la fin des vacances!

Vous avez fait vos adieux à Xamax ce vendredi?

Exactement. Je garderai d’excellents souvenirs dans ce club, avec toutes ces montées, et tous les amis que je m’y suis fait. Mais voilà, je suis prêt pour mon nouveau défi, à Yverdon.

Vous connaissez des joueurs à YS?

Non, pour être sincère, je dois encore découvrir mes nouveaux coéquipiers, mais Mustafa Sejmenovic et Juan Manuel Parapar, avec qui j’ai joué à Serrières, ne m’en ont dit que du bien. Pour moi, il n’y a pas vraiment eu d’hésitation, en fait.

Vous avez été un des hommes forts de Xamax ces dernières années, mais votre premier tour a été marqué par les blessures…

En fait, j’ai déjà été blessé la saison dernière, en Promotion League, et je suis revenu pour la fin de la saison. Là, j’ai commencé la préparation, mais je me suis de nouveau blessé. Je suis revenu dans les temps, sous les ordres de Michel Decastel.

Et là, vous avez compris que Xamax ne comptait plus sur vous, à cause du problème de licences, c’est juste?

Ils ont fini par me le dire, oui. Ils devaient libérer une place dans le contingent et vu que je n’avais pas joué, j’avais le profil idéal. Je n’ai donc pas pu entrer en jeu, même une minute.

Vous vous êtes engagé jusqu’à quand avec Yverdon?

Jusqu’en juin, mais je n’exclus évidemment pas de prolonger si tout va bien des deux côtés.

Vous avez l’expérience des finales réussies en 1re ligue, et vous êtes un vrai buteur. Yverdon attend cela de vous…

Oui, mais je ne me mets pas de pression particulière par rapport à ça. La pression, elle doit être positive. Je me réjouis de découvrir ce nouvel environnement, donc on ne m’a dit que du bien, je le répète.

Yverdon a connu des problèmes offensifs durant ce premier tour et s’est séparé d’une grande partie de sa ligne d’attaque. Cela doit quand même vous rajouter un peu de pression, non?

Non, non, vraiment pas. Je suis au courant que des joueurs sont partis, mais cela ne me concerne pas. Moi, j’arrive dans une équipe ambitieuse, qui compte sur moi. C’est tout ce que je dois savoir. J’ai faim de buts, de jeu, de participer à des matches officiels. Cela fait deux mois que je m’entraîne sans pouvoir jouer. Je suis en pleine forme, je veux absolument retrouver la compétition. L’entraînement, c’est bien, mais vous savez ce qu’on dit: rien ne remplace la compétition. C’est tellement vrai…

Avec votre départ de Xamax, c’est le seul et unique joueur arrivé de Serrières lors de la fusion qui s’en va… 

Oui, cette fois, il n’y en a plus, j’étais effectivement tout seul il y a deux ans.

Alors, Yverdon a-t-il trouvé son buteur?

Je l’espère! Comme je vous l’ai dit, je viens avec une énorme motivation, celle de disputer les finales et de les gagner. Je suis passé par là avec Xamax et je sais que les finales sont un moment très compliqué de la saison. Yverdon l’a compris l’été dernier, d’ailleurs… Alors oui, si je peux apporter cela, cette manière d’aborder ces matches et de les gagner, ce sera parfait. On va se mettre au boulot dès le mois de janvier.

Categories: 1re ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*