Yannick Bovay est déjà de retour à Bavois

Yannick Bovay est déjà de retour à Bavois

Il ne comprenait pas son manque de temps de jeu à Yverdon, Yannick Bovay. Régulièrement titulaire à Bavois la saison dernière, que ce soit en numéro 6 ou en défense centrale pour dépanner, il avait été convaincu par Yverdon Sport cet été. Le projet yverdonnois consistant à « rapatrier » des jeunes de la région l’avait séduit et il se voyait bien en faire partie, lui, le gamin formé au Mouvement Menthue. Âgé de 25 ans, il avait joué à YS en Promotion League, avant de s’en aller à Bavois. Le retour aux sources semblait logique.

Depuis son carton rouge, il a joué 30 secondes

Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu pour lui au Stade Municipal. La concurrence, très forte au milieu de terrain, l’a relégué sur le banc. Difficile d’imaginer déloger Sacha Margairaz et Florian Gudit et, en défense centrale, Esteban Rossé, Dadie Mayila et Babacar Dia Mbaye sont déjà trois pour deux places. « Yaya » a donc été prié de s’asseoir sur le banc en début de championnat, mais est déjà rentré sur le terrain lors de la première mi-temps du premier match, suite à l’expulsion de Sacha Margairaz! Titulaire le match suivant (à Bavois), il a été expulsé lui-même lors de la troisième journée face à Naters. Depuis, il n’a revu le terrain que trente secondes, dans les arrêts de jeu face à Team Vaud. Trop peu  à son goût, même si les résultats donnent raison à Julien Marendaz.

Aussi une certaine concurrence à Bavois

Alors, il a décidé de partir, déjà. A 25 ans, il ne se voit pas rester assis sur le banc trop longtemps, lui qui a accepté ce rôle plus jeune du côté d’Echallens. Le milieu de terrain veut jouer et a donc obtenu son transfert au FC Bavois, où Jean-Michel Viquerat l’a accueilli avec plaisir. Les deux hommes avaient eu une explication franche et virile après le départ de Bovay à Yverdon cet été, et ils ont mis les choses à plat. Voilà donc le numéro 6 de retour aux Peupliers, où la concurrence est également rude, mais semble un tout petit peu plus accessible à son poste. Pourquoi? Parce que Bavois joue à trois au milieu, avec un « vrai » milieu défensif, qui est Renatus Njohole depuis le début de saison. Son concurrent s’appelle Jean-Yves Momo, mais il est blessé, et le Tanzanien n’est plus le joueur qui peut enchaîner trois matches par semaine. Du temps de jeu, Yannick Bovay en aura et ce sera à lui de prouver qu’il mérite de rester sur le terrain.

Categories: 1re ligue, FC Bavois

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*