Wil n’obtient pas sa licence pour la Super League!

Wil n’obtient pas sa licence pour la Super League!

On s’attendait à tout, sauf à ça! Le FC Wil, rival le plus dangereux du LS pour la montée en Super League, n’a pas obtenu sa licence pour la Super League! Bien sûr, les Saint-Gallois peuvent faire recours, eux qui savent parfaitement ce qui leur est reproché et qui n’a, pour l’heure, pas été communiqué. Le problème du stade? L’IGP-Arena est trop petite, mais les dirigeants du FC Wil avaient indiqué dans leur demande de licence qu’ils avaient des plans pour rénover l’enceinte et l’agrandir. Cela n’a cependant pas été suffisant pour avoir la licence II, celle qui donne accès à la Super League.

Un problème de stade pour le FC Wil

Cette hypothèse-là est la plus plausible et les Saint-Gallois ont maintenant quelques semaines pour consolider leurs arguments, car il nous semblerait très étonnant que le FC Wil n’ait pas obtenu sa licence pour des questions financières, eux dont la richesse est sans équivalent en Challenge League. Le groupe turc MNG, propriété de Mehmet Nazif Günal, est en effet très fortuné et le problème ne vient sans doute pas de là. Très vraisemblablement, le FC Wil va faire recours. Décision définitive le 30 mai, au lendemain du championnat.

Un pas de plus pour le Lausanne-Sport?

Le Lausanne-Sport, sans rien faire, a donc fait un pas de plus vers la Super League, puisque son rival est mis (momentanément?) hors-course. Déjà que les Vaudois ont gagné trois points sans jouer ce week-end à Bienne, il semblerait bien qu’ils n’aient plus vraiment d’obstacles sur la route de la promotion, d’autant que si le FC Bienne venait à faire faillite ce mardi, ce qui est une hypothèse crédible, alors tous ses résultats de 2016 seraient annulés… y compris sa victoire à la Pontaise d’il y a un mois! Et alors, le LS reprendrait trois points sur tout le monde, de nouveau sans rien faire! Comme si ce LS, si souverain sur le terrain, avait besoin de ça… A noter qu’Aarau (3e) a obtenu la licence pour la Super League en première instance.

Le Lausanne-Sport, un club bien géré

Le club de la Pontaise, d’ailleurs, a obtenu sa licence pour la Super League du premier coup ce lundi, preuve qu’il travaille aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Un travail de fond qui paie et qui démontre le sérieux de la gestion d’Alain Joseph depuis plusieurs années maintenant. Lausanne est un club bien géré, qui ne dépense pas le franc qu’il n’a pas. Un facteur d’inquiétude avait à voir avec la Pontaise, puisqu’au moment de la chute du LS en Challenge League à l’été 2014, la SFL exigeait une pelouse chauffée en cas de remontée en Super League. Heureusement, cette exigence a été abolie entretemps. La vénérable Pontaise est donc homologuée pour le haut niveau.

Le Mont va devoir encore argumenter, comme en 2014 et en 2015

Mauvaise nouvelle par contre pour le FC Le Mont, qui va devoir se remettre à la tâche. La Swiss Football League lui a en effet refusé la licence en première instance, comme l’année dernière et celle d’avant, du reste. Les deux fois, Serge Duperret avait cravaché pendant quelques semaines et réussi à convaincre les dirigeants de la viabilité de son projet pour la saison à venir. Et les deux fois, il a tenu ses promesses, payant tous les salaires et toutes les charges dans les temps. Mais apparemment, il faut encore convaincre les dirigeants de la SFL cette année… A noter que Chiasso n’a pas non plus obtenu la licence en première instance, tout comme évidemment le FC Bienne.

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*