Le week-end fou des gardiens vaudois

Le week-end fou des gardiens vaudois

« Des journées comme ça, plus jamais! » Grégory Mathey, le directeur sportif du FC Echallens, a apprécié le résultat final de son lundi 31 mars, mais pas forcément toutes les aventures ayant eu lieu avant. En résumé? Son gardien titulaire Léo Richard (21 ans) s’est en effet gravement blessé au genou dimanche… en skiant. Un vrai coup dur, à une journée de la fin des transferts. Il a donc fallu trouver une solution en urgence, et le réseau de l’ancien gardien du Stade Nyonnais a été activé dimanche en fin d’après-midi déjà. L’objectif? Trouver un gardien de moins de 21 ans, et le faire signer avant lundi 19h, heure de fermeture du dernier bureau de poste. Les téléphones ont été nombreux, mais les gardiens étant une denrée rare dans le football romand, les refus des joueurs et des clubs ont été nombreux. La solidarité n’est pas vraiment une priorité dans ce cas de figure et c’est logique.

Le choix a fini par se porter sur Adrien Sierro, actuel numéro 3 du FC Le Mont-sur-Lausanne (1re ligue Promotion). « Notre milieu de terrain Damien Germanier le connaît, il a joué avec en M21 à Sion », explique Grégory Mathey. Adrien Sierro, né en 1992, est toujours considéré comme un M21 par l’ASF, et son transfert a été possible. Mais il a fallu convaincre le joueur avant de signer, mais aussi son club. Si la perspective d’être titulaire immédiatement a séduit Adrien Sierro, ancien sociétaire du centre de préformation de Payerne, Le Mont était moins chaud pour laisser partir son 3e gardien. On le sait, le club est toujours dans la montée en Challenge League et, même si Sierro n’a pas joué une minute cette saison, Claude Gross ne voulait pas prendre le risque de finir la saison avec deux gardiens seulement. S’il arrivait quelque chose à Claudio Gentile ou Dany da Silva, Le Mont finirait la saison sans remplaçant. Une éventualité que personne ne souhaite. Le commentaire du coach montain? « Sans commentaire. Enfin, juste un. Quand on s’engage avec un club, en général on va au bout. Voilà, c’est tout. »

Le FC Le Mont a cependant fini par accepter de laisser partir son gardien suite à une discussion entre les deux présidents, Serge Duperret et Fritz Aeschbach. Sierro ne sera pas qualifié pour le prochain match, que jouera Simon Rouèche, qui prendra ensuite la place de n°2, qu’il occupe avec patience et loyauté depuis le début de saison. Adrien Sierro a donc une possibilité de prouver sa valeur, qu’il entend bien saisir des deux mains.

Le FC Bavois avait trois gardiens pour deux équipes

Pas très loin de là, le FC Bavois s’est également activé, mais avait un peu préparé le terrain avant. A la recherche d’un gardien depuis cet hiver, le club de 1re ligue Classic avait d’abord choisi Damien Djuric, qui avait signé. Mais, blessé, l’ancien gardien d’Azzurri a écourté son séjour aux Peupliers. Le FC Bavois s’est donc retrouvé avec trois gardiens pour deux équipes, le titulaire de la I, Christopher Meylan, ainsi que Kris Abatantuono et Rafael Abando, tous deux régulièrement alignés avec la II (2e ligue). Une situation qui pose problème, notamment lorsque les deux équipes jouent le même jour, comme ce dimanche. Christopher Meylan était dans les buts à Berne (3-3 face à YB M21), avec Abatantuono sur le banc, et Abando était titulaire le matin à Benfica Lausanne (2-2), sans personne sur le banc en cas de blessure ou d’expulsion. « On avait vraiment besoin de quelqu’un », explique le président Jean-Michel Viquerat, qui n’a jamais caché apprécier le profil de Ludovic Zwahlen, jeune talent de la région, et actuel gardien titulaire de La Sarraz-Eclépens.

Les contacts se sont accélérés dans les derniers jours, au point de se concrétiser lundi, ce fameux 31 mars, avec la signature du jeune homme (21 ans). Mais La Sarraz était déjà au courant, puisqu’il n’a pas joué dimanche lors du match nul face à Colombier (1-1). « Il n’avait pas la tête à ça », explique Jean-Philippe Karlen, l’entraîneur de La Sarraz. Il a donc préféré titulariser Damien Warpelin, qui finira la saison. De quoi largement assurer. « Oui, Damien est un très bon gardien, bien sûr. Il a d’ailleurs fait un très bon match, avec un arrêt qui nous sauve le point du match nul. Mais désormais, c’est nous qui n’avons pas de remplaçant. Pour les entraînements, comme pour les matches, c’est un problème. On va s’orienter vers un junior. » La situation est embêtante, mais pas dramatique, pour une équipe qui a sept points de retard sur Team Vaud M21 et La Chaux-de-Fonds, un peu trop loin pour espérer monter. Mais tout de même, les tractations ont été compliquées entre Bavois et La Sarraz, deux clubs qui se connaissent bien.

« C’est sûr qu’ils n’étaient pas contents, mais je leur ai rappelé un peu notre historique commun. On était à moins 4, on passe à moins 3 », explique Jean-Michel Viquerat, en pensant à quelques joueurs passés par Les Peupliers avant de découvrir La Sarraz. Ludovic Zwahlen, ancien gardien de Baulmes et de Nyon II notamment, passe donc avec effet immédiat à Bavois, où l’attend une féroce concurrence avec Christopher Meylan. Les rôles sont-ils déjà définis? « Non, nous avons désormais deux bons gardiens, et c’est à Bekim Uka et à Marcel Henchoz, notre entraîneur des portiers, de faire leur choix. Christopher est le titulaire aujourd’hui, il a fait un très bon match à Berne dimanche, et il part avec de l’avance grâce à son histoire ici. Il a fait ses preuves en 1re ligue. Ludovic pas encore, lui, il a fait ses preuves en 2e inter pour l’instant. C’est à lui de venir chercher la place de titulaire. » Un message clair.

Categories: 1re ligue

Auteur