Walter Späni et les M17 défient l’Allemagne en demi-finales de l’Euro

Walter Späni et les M17 défient l’Allemagne en demi-finales de l’Euro

Walter Späni est en Islande depuis quelques semaines, pour y disputer le tour final de l’Euro M17 féminin. Et le séjour de l’entraîneur vaudois (ancien de Valmont, Donneloye, Yverdon Féminin, Bavois II, entre autres) se prolonge!

Premières du groupe B!

Après s’être brillamment qualifiées, les jeunes Suissesses ont en effet bousculé tout le monde ces derniers jours, terminant en tête de leur groupe! La Norvège? 2-2. L’Irlande? Victoire 1-0. La France? Victoire 2-1. Le parcours parfait. De quoi réjouir l’entraîneur-assistant de ces enthousiasmantes jeunes dames: « On est en demi, où nous attend un gros morceau. Mais on n’a rien à perdre! »

L’Allemagne est favorite, mais…

Le gros morceau en question? L’équipe d’Allemagne, tout simplement. Quatre fois championnes d’Europe M17, les Allemandes sont clairement favorites sur le papier, elles qui viennent de passer un joli 5-0 à l’Angleterre. Il faudra être solide défensivement pour espérer passer, donc, mais la Nati n’a finalement pas de quoi avoir trop peur non plus. L’Allemagne, vaincue 4-0 par l’Espagne, a terminé deuxième de son groupe et n’est pas imbattable. Alors, oui, disputer la finale serait une surprise, mais elle serait dans la continuité de ce que les Suissesses ont montré depuis le début du tournoi islandais.

Monica Di Fonzo: « Notre équipe a beaucoup de confiance en elle »

Monica Di Fonzo, entraîneur en chef de ces épatantes joueuses, croit à l’exploit, comme elle l’a expliqué en conférence de presse: « Nous nous sommes bien remises à niveau après la phase de groupe et nous sommes physiquement prêtes pour cette demi-finale. L’Allemagne est dangereuse offensivement et il faudra déjà travailler très fort défensivement pour espérer quelque chose. » Thais Hurni, joueuse de l'equipe nationale U17, prend la pose pour le photographe lors d'un photo shooting. Couvet NE, ce vendredi 08 aout 2014. (KEYSTONE/Anthony Anex)Alors, favorites, les Allemandes? « Les différences entre les équipes sont très faibles dans ce tournoi. Notre équipe a montré qu’elle possède beaucoup de confiance en elle et qu’elle a un état d’esprit exceptionnel. Nous avons augmenté notre niveau de jeu de match en match et nous voulons aller de l’avant! »

Thaïs Hurni, titulaire lors des trois matches de groupe

Parmi les jeunes Suissesses à faire forte impression se trouve une Vaudoise, Thaïs Hurni. L’Yverdonnoise de 16 ans a été titularisée lors des trois premiers matches, en défense centrale, et a été à créditer de solides prestations. Elle devrait, sauf catastrophe, débuter également mercredi soir face à l’Allemagne.

L’autre demi-finale mettra aux prises l’Espagne, première du groupe A, à la France.

La demi-finale face à l’Allemagne sera retransmise en direct sur Eurosport, dès 21h.

 

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*