Vivement la semaine prochaine…

Vivement la semaine prochaine…

Il y a des rencontres qui font plaisir à voir, et celle entre le FC Gland et le FC Amical Saint-Prex mercredi soir en était une. Les deux formations se sont livré une magnifique bataille dans le choc au sommet de ce groupe 2 de 2e ligue. Si personne n’est sorti vainqueur hier soir, il y en aura forcément un la semaine prochaine en Coupe vaudoise, puisque les deux formations s’affronteront à nouveau en demi-finales. Réjouissant !

Une pluie d’occasions de but !

C’est le constat qui peut être fait après les 90 minutes de jeu. Si la plupart de celles-ci ont été à l’actif de Saint-Prex pendant les vingt premières minutes, les pensionnaires d’En Bord ont inversé la tendance ensuite. Laissant le leader faire le jeu, les hommes de Jamel Khaissi ont riposté avec des contre-attaques fulgurantes, notamment grâce à la vitesse de leurs attaquants Cristovao Da Luz et Vlad Oprea. Le second nommé a particulièrement impressionné les spectateurs en multipliant les courses folles dans la moitié de terrain adverse, mais les occasions de but, tant celle de Gland que de Saint-Prex, ont à chaque fois été stoppées par les deux gardiens particulièrement performants.

Le FC Amical Saint-Prex sait souffrir et défendre

Après le thé, avec un score nul et vierge, c’est le FC Gland qui s’est montré dominateur pendant vingt minutes en se procurant pas moins de six occasions de but, dont deux particulièrement dangereuses. Tout d’abord, Jérémy Cela adressait un centre parfait pour Cristovao Da Luz qui tentait sa reprise de volée déviée par Michael Bürki en corner. Quelques minutes plus tard, Vlad Oprea voyait sa frappe contrée par le portier, devant une foule désireuse de voir Gland prendre les devants, mais l’arrière-garde saint-préyarde, composée de Norris Henriod et Lionel Sandoz, excellente tout au long de la partie, a résisté face aux assauts incessants des Oranges.

Gland s’est fait surprendre

Alors que les spectateurs du stade d’En Bord voyaient leur équipe prendre le dessus, c’est bien le leader qui a ouvert le score à la 65e minute de jeu. Sur un premier centre venu de la gauche, Nick Amougou s’élèvait plus haut que la défense pour adresser une tête qui venait mourir sur la barre transversale des buts de Julien Praz. Sur le cafouillage qui suivit, c’est Yohane Joulin qui ouvrit le score pour Saint-Prex, assenant un véritable coup de massue au FC Gland. Pensant avoir fait le plus dur, les hommes de Mario Chedly ont tenté de faire le break par la suite, sans succès.

Au bout du suspense, Gland a trouvé la faille

Jamel Khaissi a commencé à effectuer un premier changement en faisant entrer Londono à la place de Vega au milieu de terrain. Si les Oranges ont poussé pour égaliser, ils ont surtout paru pressés par le temps, se précipitant parfois et peinant dans les derniers mètres. Dans le temps réglementaire, sur une faute au milieu de terrain, un ballon apparemment anodin était repoussé par Michael Bürki dans les pieds d’un attaquant de Gland qui s’écroulait ensuite dans la surface. Une faute incontestable et un penalty transformé par le buteur maison Cristovao Da Luz. Dans l’ensemble, ce match nul est un résultat correct, mais s’il n’y a pas eu de vainqueur mercredi soir, il y en aura de toute façon un lors de la confrontation des demi-finales entre les deux équipes le 25 avril prochain. Et au vu de ce que les équipes ont montré, il est quasiment impossible de prédire qui sera finaliste.


FC Gland FC Amical Saint-Prex  1-1 (0-0)

Buteurs : 64e Yohanne Joulin 0-1, 91e Cristovao Da Luz (penalty) 1-1

Gland : Lage (C); Cela, Brillouet, Gendre, Nassisi (80e Fernandes); Sadir, Koutangni, Pereira, Oprea (86e Velasco); Bega (75e Londono), Da Luz; Entraîneur : Jamel Khaissi

Saint-Prex : Bürki; Bamert, Henriod, Sandoz, Da Silva; Joulin, Ferrari, Rodrigues, Dalla Vecchia (68e Sekou); Chedly, Amougou (78e Perriraz); Entraîneur : Mario Chedly

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*