Vittorio Bevilacqua promet un Yverdon Sport offensif

Vittorio Bevilacqua promet un Yverdon Sport offensif

Nouvelle rubrique sur Footvaud! Chaque vendredi matin, avant midi, nous mettrons en ligne notre vision du week-end à venir, en sept points. Deux articles paraîtront en parallèle, l’un consacré au football d’élite (2e ligue inter et plus haut) et l’autre au football « ACVF » (2e ligue à 5e ligue). Le but? Mettre un coup de projecteur sur les événements forts du week-end à venir.

Pour inaugurer cette rubrique, place donc à la première journée de 2015 des championnats de Promotion League, de 1re ligue et de 2e ligue inter, avec un invité de marque: Vittorio Bevilacqua. L’entraîneur d’Yverdon Sport a accepté de nous donner sa vision de la reprise de son équipe, laquelle revient d’une semaine d’entraînement au soleil de Marrakech. Dimanche, à 14h30 au Stapfen de Naters, il ne sera pas question de passer un bon moment, mais bien de ramener trois points pour démarrer au mieux l’année 2015.

 

L’invité de Footvaud: Vittorio Bevilacqua

Yverdon se déplace à Naters sans Edin Becirovic (suspendu), ni Toni Jankuloski (suspendu et blessé). Les deux recrues de l’hiver que sont Marco Gabriele et Ange Nsilu sont dans le groupe et pourraient bien débuter. Pour ce match à Naters et, plus globalement, pour le deuxième tour, Vittorio Bevilacqua promet un Yverdon Sport offensif. « On doit aller chercher l’adversaire, lui mettre la pression. On a mis beaucoup de buts au premier tour, c’est vrai, et on veut continuer sur cette voie. » Encore plus avec Ange Nsilu? « Oui, bien sûr. Mais il n’a aucun passe-droit parce qu’il vient du Mont, il devra montrer comme les autres, que ce soit à l’entraînement ou en match. Je sais qu’il a marqué des buts, mais ce qui m’intéresse, c’est ceux qu’il va marquer. Aujourd’hui, je n’ai rien de bon à dire sur lui, mais s’il marque une ou deux fois à Naters, ce sera mon idole. Je fonctionne comme ça, vous savez », sourit Vittorio Bevilacqua.

Yverdon s’est mis un peu de pression cet hiver par l’intermédiaire de son président, qui a clairement annoncé viser la première place. Un problème? « Non! J’étais content qu’il le dise! Mais la pression, c’est moi qui la prends, personne d’autre. J’ai envie qu’on monte et vous pouvez l’écrire noir sur blanc: si on ne fait pas les finales, je ne resterai pas à Yverdon. Je l’ai annoncé à tout le monde et c’est clair pour chacun. » Pour y arriver, YS, flamboyant offensivement, devra être plus solide derrière. « On s’est trop souvent fait rejoindre au score et on a perdu des points que l’on avait en main. Si on doit chaque fois marquer deux ou trois buts pour gagner, en finale ce sera compliqué. Il y a parfois un peu trop de confiance. On se dit qu’on a ouvert la marque, donc qu’on va gagner tranquillement… et ça, je ne le supporte pas! Il faut plus de concentration derrière, mais je ne vais pas jouer plus défensif. » Yverdon devrait conserver son système en 4-4-2 avec un losange au milieu.

Devant, Ange Nsilu, Edin Becirovic, le jeune Argentin Matias Chavarria et Dereck Isabella se disputeront les deux places de titulaire et ce n’est un secret pour personne que les deux premiers partent avec une longueur d’avance. Mais celui des deux (Chavarria ou Isabella?) qui débutera avec Nsilu dimanche aura l’occasion des marquer (des buts et les esprits).

Vittorio Bevilacqua estime-t-il son équipe un peu en dessous des Azzurri, par exemple? « Sur le papier, oui. Ils ont plus de solutions à chaque poste. Je suis allé les voir en préparation, notamment à Neuchâtel. Ils sont forts. Il y a une chose à laquelle ils devront faire attention. Moi, j’ai 17 joueurs, qui tous peuvent prétendre à une place. Eux, c’est 20. Ce n’est que trois de plus, mais ça peut devenir une poudrière à l’heure de faire des choix et de laisser des joueurs confirmés sur le banc. Bien sûr qu’ils sont favoris, mais je n’ai peur de personne. Si on est forts, on sera en finale, basta. Après, tout le monde, vous le premier, dit Azzurri tout le temps… Mais posez-moi la question sur Echallens, Stade-Lausanne, Bavois… Echallens, personne ne dit rien, et ils ont le même nombre de points que nous! On les reçoit le week-end prochain, donc si on gagne à Naters, j’aimerais bien 500, 600 ou 700 personnes au match. On avait mal débuté la saison dernière, on va faire en sorte de changer ça. »

FC Oberwallis Naters – Yverdon Sport, dimanche 8 mars à 14h30, au Stapfen de Naters

1re ligue, 15e journée.

 

 

L’endroit où il faut être ce week-end

A Chavannes-près-Renens dimanche à 15h30! Dardania Lausanne (2e) a un match très compliqué à gérer face à un FC Vevey Sports 05 (9e) qui a retrouvé des couleurs cet hiver. Les hommes de Paulo Diogo partent favoris et leur défaite du match aller n’est qu’un lointain souvenir n’ayant aucune signification, tant Dardania comptait d’absents. Dimanche, ce sera chaud car Vevey a besoin de points en vue du maintien et Dardania, qui veut monter, ne peut pas se permettre d’en perdre à domicile. On se réjouit également de voir le retour de Valon Hysenaj sous les couleurs lausannoises. La défense de Vevey est prévenue, l’attaquant a faim de buts et de promotion en fin de saison. Du côté de Vevey, le camp d’entraînement en Turquie a renforcé la cohésion et permis de recréer un bon état d’esprit, ce qui était clairement le point faible du premier tour.

Dardania Lausanne – FC Vevey Sports 05, dimanche 8 mars à 15h30, à Chavannes-près-Renens

2e ligue inter, 14e journée.

 

Le joueur qu’on attend

Omar Bellagra a marqué quasiment à tous les matches en préparation et semble être en très bonne forme. Renato Rocha se remettant gentiment d’une blessure contractée à l’entraînement il y a quelques semaines, le Franco-Algérien devrait être titularisé en pointe de l’attaque du FC Bavois face à Fribourg, samedi à 17h. A lui de convaincre Bekim Uka en livrant une grosse prestation, dans la lignée de ses dernières semaines. Bavois a tellement de possibilités offensives que la concurrence ne fera pas de cadeau, mais Bellagra a une belle carte à jouer.

 

FC Bavois – FC Fribourg, samedi 7 mars à 17h, aux Peupliers de Bavois.

1re ligue, 15e journée.

 

La question du week-end

Comment le Stade Nyonnais a-t-il digéré cet hiver complètement fou? A priori très bien si l’on en croit les matches de préparation que les jeunes Nyonnais ont quasiment tous remporté très largement. Dimanche, à 15h, ils seront à Locarno et auront, déjà, l’occasion de quasiment assurer leur maintien. Avec onze points d’avance sur leur adversaire, 14e mais en net regain de forme, les Vaudois peuvent régler l’affaire en allant gagner au Lido surtout que Delémont et Brühl, les deux relégables, jouent face à Bâle M21 et Köniz, deux cadors. Au Stade Nyonnais de prouver que les déboires extra-sportifs ne les affectent pas en match officiel.

FC Locarno – Stade Nyonnais, dimanche 8 mars à 15h30, au Lido de Locarno

Promotion League, 18e journée.

 

La citation

« Il y a encore de la neige chez nous! » Maurice Séchaud et le FC Thierrens n’ont pas eu le choix: leur match de samedi face à Farvagny-Ogoz a été renvoyé. Patrick Muller, qui attendait depuis des mois de prendre sa revanche après le sec 3-0 de l’aller, devra donc encore patienter quelques temps.

 

L’info utile

Il n’y aura qu’un seul choc entre clubs vaudois ce week-end en 1re ligue: Echallens-Terre Sainte, samedi à 17h aux Trois-Sapins. Pour bien entamer ce deuxième tour, l’EFCR a présenté la nouvelle version de son site internet, lequel, tout en sobriété, est parfaitement réussi. A vous de le découvrir!

FC Echallens Région – US Terre Sainte, samedi 7 mars à 17h, aux Trois-Sapins

1re ligue, 15e journée.

 

Le match qui promet une surprise

Lugano – Le Mont. Le néo-promu vaudois ne pourra pas toujours bien jouer et perdre. Une fois ou l’autre, cela devrait finir par passer et ce pourrait bien être pour dimanche, à 15h au Cornaredo. Orhan Mustafi et Bojan Dubajic voudront montrer leurs qualités au staff et au public tessinois et Le Mont, pour son troisième match consécutif à l’extérieur, peut viser la victoire dans le sillage de ses leaders offensifs. Lugano (3e) ne se méfie pas de la venue des Vaudois, qu’ils ont battu 3-1 en décembre, mais ce pourrait bien être une erreur.

FC Lugano – FC Le Mont, dimanche 8 mars à 15h au Cornaredo

Challenge League, 23e journée.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*