Villeneuve Sports retrouve la 4e ligue

Villeneuve Sports retrouve la 4e ligue

Alain, le tenancier de la buvette, a gardé sa moustache, mais il s’en est fallu de peu! Les facétieux joueurs de Villeneuve, tout heureux d’avoir officiellement obtenu la montée en 4e ligue, voulaient obtenir le trophée, rasoir en main, mais le brave homme a pu conserver sa bacchante. « Vous l’aurez pour la montée en 3e ligue », a-t-il promis. Rendez-vous est pris, ont rigolé les joueurs de Stéphane Gerzner. Car c’est désormais officiel, la première équipe de Villeneuve-Sports quitte la 5e ligue! Ce sera trop juste pour terminer premier, une place détenue par Napoli Vevey, mais la promotion comme meilleur deuxième ne fait aucun doute. La fête pouvait commencer, pour la plus grande joie de Stéphane Gerzner, qui occupe la place de président depuis le début de la saison, lui qui est entraîneur depuis deux ans et demi.

Une équipe de Villeneuve très soudée

« C’est une grande joie de pouvoir remonter. On a une équipe géniale, que des bons gars. C’est vraiment un groupe avec un super état d’esprit. On sort ensemble, on va voir des matches, on va même au cinéma! Je suis convaincu qu’on peut faire de belles choses en 4e ligue », expliquait l’entraîneur-président. Une tâche pas facile dans un club où tout est à reconstruire. Villeneuve est allé jusqu’en 2e ligue, mais a chuté en 5e après des années très compliquées, y compris en termes d’image. « On a eu des soucis, c’est vrai, mais ils sont derrière nous. On est reparti à zéro, avec deux équipes en 5e ligue. L’année prochaine, on crée une école de foot, ainsi que des juniors A. On veut retrouver une identité, un vrai esprit de club. On voulait absolument monter cette année pour entretenir la dynamique. Cela ne sert à rien de parler, de faire des promesses. On veut montrer, sur le terrain, que ce club est en train de se construire. Cette promotion, c’est génial. On veut bâtir autour d’elle », continue Stéphane Gerzner.

L’entraîneur du CS La Tour a dû aller aux buts

Un nouveau départ, donc, pour un club qui a connu des heures de gloire et d’autres plus compliquées. Un bon nombre de joueurs, fatigués des errances, sont partis dans les clubs alentours. Reviendront-ils? Cela prendra peut-être du temps, mais le succès appelle le succès. Comme l’a dit Stéphane Gerzner, les théories ne servent à rien si elles ne sont pas suivies de concret. Et le concret, cette année à Villeneuve, c’est une promotion, en proposant du bon football. « Oui, c’est une belle équipe, bravo à eux », complimentait Nicolas Visinand, entraîneur du CS La Tour-de-Peilz III, visiteur du jour. « Pour nous, cela a été compliqué ce soir. Bon, on a un effectif de vingt joueurs et ce soir, on se retrouve à treize, avec deux vétérans, que je remercie d’avoir été là. Et moi, qui suis entraîneur, j’ai dû aller aux buts! Ce n’est quand même pas normal. Mais cela n’enlève rien au mérite de Villeneuve. »

Villeneuve pensait être parti pour une fête de tir, mais…

Car oui, Villeneuve a une belle équipe, capable de très bien jouer au football par moments. On a même cru que ce match de la promotion se transformerait en véritable fête de tir, puisque deux magnifiques buts ont permis à Marco Pochon et à ses coéquipiers de mener 2-0 après cinq minutes. Le premier but? Une merveille de technique. L’ouverture de Marco Pochon, justement, en direction d’Alessandro Martinho était parfaite, et la finition de son coéquipier, plein axe, impeccable. Et lorsque, trois minutes plus tard, Afrim Sabedini effectuait deux crochets courts et plaçait une frappe croisée parfaite, on se disait que la soirée risquait d’être très longue pour Nicolas Visinand, gardien de secours. Mais heureusement pour les visiteurs, Villeneuve allait se calmer un peu.

Trois coup-francs directs !

Le seul coup dur de la soirée allait survenir à la 8e minute, lorsque Denis Dubuis frappait un coup-franc de trente mètres, sans grand danger pour Mikailo Djukic, pensait-on. Le gardien allait pourtant encaisser un rouleau monumental, mais il avait une bonne excuse: en voulant capter le ballon, son pouce tournait et nécessitait l’intervention de son entraîneur, qui essayé de le remettre en place. Mission réussie, mais Djukic devait céder sa place dès le début de cette partie. Boulette pardonnée, donc. Mais ce but allait perturber Villeneuve Sports IA, qui se montrait bien moins souverain qu’en tout début de partie. Le 3-1 allait pourtant intervenir des pieds de David Tshitoko, dont le coup-franc allait transpercer toute la défense du CS La Tour, gardien compris! Villeneuve sur la voie du succès? Et non, pas encore, puisqu’un nouveau coup-franc de Denis Dubuis, de très loin de nouveau, finissait à nouveau sa course au fond des filets. 3-2 à la mi-temps, avec trois coup-francs directs… et les trois un peu chanceux.

Une déferlante d’occasions en deuxième mi-temps

La deuxième période allait être complètement à l’avantage des locaux, qui souhaitaient mettre la manière pour leur accession en 4e ligue. Ce sera chose faite, les actions dangereuses se multipliant, tout comme les buts. Les joueurs de La Tour, fatigués, lâchaient alors prise, mais il faut rendre hommage, tout comme l’a fait Nicolas Visinand, aux deux vétérans venus donner un coup de main. Fabio Ciuffani (1971) et Olivier Rüdin (1973) ont sacrifié leur samedi soir pour leur club, et méritent bien une petite mention. Car en face, cela allait vite. Sur les côtés, dans l’axe: Villeneuve attaquait de toutes parts, et le faisait de manière altruiste. Même si, en toute fin de partie, certains joueurs se sont un peu enflammés, une fois le score acquis, ce qui est tout à fait compréhensible, cette équipe a montré de la cohésion jusqu’au bout, inscrivant quatre buts. Et même si Nicolas Visinand a effectué quelques jolis arrêts, il a bien dû s’avouer vaincu. Un but en particulier? Le 5-2, signé Robert Basque, serein, entre les jambes du gardien. Bien joué. Après cette déferlante de buts et d’occasions, le coup de sifflet final allait sonner comme une délivrance pour les deux équipes, et donner le coup d’envoi d’une jolie fête du côté de Villeneuve.

Chasser les fantômes du passé

On souhaite à La Tour une bonne fin de championnat, et à Villeneuve un été heureux, et de bien négocier cette promotion. Stéphane Gerzner et ses hommes ont travaillé dur pour y arriver, et ils sont en train de gagner leur pari, notamment en termes d’image. Mais reconstruire un club est peut-être plus compliqué que d’en construire un en partant de rien. Il faut en effet chasser quelques fantômes du passé. Cette promotion est une belle étape. On se réjouit de découvrir les suivantes.

Les hommes du match

Du côté de Villeneuve, grosse performance d’Alessandro Martinho. Le numéro 10 a eu le mérite d’inscrire un doublé, dont le premier but tout en toucher, mais aussi de se montrer constamment dangereux. Il a été très altruiste, offrant de nombreuses balles de but à ses coéquipiers. Fort. Mention très bien également au défenseur central Gianluca Calligari. Il a gagné absolument tous ses duels et a cherché à relancer proprement. Impassable.

A La Tour-de-Peilz, on a aimé le match de Guillaume Fesselet, dans l’axe. Le capitaine du CS La Tour ne s’est jamais découragé, et a cherché à colmater les nombreuses brèches. Denis Dubuis mérite également une mention. Inscrire deux coup-francs directs dans le même match n’est pas anodin, même en 5e ligue, et même si ses deux frappes ne sont sans doute pas les plus inoubliables de l’histoire du football.

Les prochains rendez-vous

Villeneuve est en vacances et peut préparer la saison prochaine, celle du retour en 4e ligue. La Tour-de-Peilz a encore un joli déplacement à effectuer, dimanche 16 juin, à 14h, en allant affronter le FC Les Diablerets.

Le plan-fixe

Villeneuve-Sports IA – CS La Tour-de-Peilz III 7-2 (3-2)
Buts: 3e Martinho 1-0; 6e Sabedini 2-0; 8e Dubuis 2-1; 31e Tshitoko 3-1; 45e Dubuis 3-2; 56e Martinho 4-2; 70e R. Basque 5-2; 73e N. Basque 6-2; 78e Jakupi 7-2.
Arbitre: M. Gasic.

Villeneuve: Djukic; R. Pochon, Calligari, N. Basque, L. Basque; Djurdjevic, M. Pochon; Tshitoko, Martinho, R. Basque; Sabedini.
Sont entrés en jeu: Fayet (aux buts), Jakupi, Guarnaccia, Huchet, Sofia et Abbassaggi.
Entraîneur: Stéphane Gerzner.

La Tour: Visinand; Ciuffani, Fesselet, Brigginshaw, Cossy; Miletic, Stojanovic, Dubuis, Rüdin, Mele; Terzer.
Sont entrés en jeu: Augnet et Gay.
Entraîneur: Nicolas Visinand.

Notes: Stade de La Tronchenaz.

Auteur