Villeneuve, un groupe soudé qui vise la 3e ligue

Villeneuve, un groupe soudé qui vise la 3e ligue

« De nouveau, on fait une bonne première mi-temps, mais on ne marque pas, malgré quelques belles occasions. On a bien joué pendant 50 minutes, et après on craque. La semaine prochaine, il faudra être bon tout le match. » Miguel Soares espérait autre chose que 0 point pour les deux matches en retard du premier tour, tous disputés en ce début d’année 2014. Une défaite à Bussigny la semaine dernière (lire ici) et, de nouveau, un revers face à Villeneuve, ce mardi soir (0-3). Romanel est plus que jamais en danger de relégation dans ce groupe 7 de 4e ligue.

Romanel a un vrai potentiel, mais se montre pour l’instant incapable d’être constant sur la durée d’un match

Et si l’entraîneur de Romanel parle de la semaine prochaine, c’est qu’un déplacement important attend son équipe, sur la pelouse de La Tour-de-Peilz, pour le premier match du 2e tour. « On les avait battus à l’aller. On espère le même résultat et enchaîner. » Mais quel dommage de ne pas avoir réussi à prendre ne serait-ce qu’un point dans ces deux matches à rattraper. Romanel a le potentiel pour se sauver, et une bonne jouerie. Miguel Soares a raison: son équipe doit se montrer plus constante, mais elle a un certain niveau de jeu, qu’elle peut déployer par séquences. Maurizio Boi est un bon attaquant, qui peut se créer des occasions à partir de pas grand-chose, et il y a de vrais joueurs de football dans cette équipe. Espérons que ces deux résultats ne découragent pas une équipe qui a les moyens de se sauver. Soyons toutefois clair: que ce soit à Bussigny la semaine dernière ou ce mardi face à Villeneuve, Romanel est tombé face à plus fort que lui.

Villeneuve a fière allure

Ce Villeneuve Sports a en effet fière allure. On avait quitté cette équipe sur sa promotion en 4e ligue à l’été 2013, et on la retrouve avec le même état d’esprit, qui fait réellement la différence. Il y a de très bons joueurs, c’est sûr, mais surtout, et cela se voit au premier coup d’oeil, un groupe soudé. « Il n’y a pas de clans dans cette équipe », confirme l’excellent capitaine Fahd Mansoor, arrivé de Forward Morges l’été dernier. La discipline est bien présente, et le respect du projet du club existe bel et bien. Une preuve? Que ce soit à 0-0 ou avec deux buts d’avance, Villeneuve a joué avec la même application, sans s’énerver.

On a vu une équipe sereine, qui sait ce qu’elle veut obtenir: la qualification pour les finales de promotion. Avec cette victoire en match en retard, les joueurs du bout du lac passent à la 2e place, un point derrière le leader, l’AS FC Napoli Vevey, et deux points devant Saint-Légier II. Rien ne sera facile dans ce groupe, où 8 équipes sur 11 peuvent prétendre aux deuxièmes places, mais Villeneuve a des arguments à faire valoir. En premier lieu, on l’a dit, la force de son groupe.

Nelson Oliveira, Julien Delugin, Fahd Mansoor et Liambi Motuta: le carré magique

Mais les hommes de Stéphane Gerzner ont également quelques solides individualités, et ce n’est pas faire injure au reste de l’effectif que de les mettre en avant. Offensivement, Villeneuve a de la dynamite dans les pieds, grâce notamment à Nelson Oliveira. Arrivé de Vevey il y a quelques mois, le n°10 fait la différence à chaque prise de balle. Mardi, il aurait pu marquer cinq fois, au moins, mais n’a réussi à tromper Xavier Marouani qu’à une reprise. Pas grave: il se crée des occasions et montre une belle envie, ainsi que du caractère. Une tronche, une vraie. On aime. Julien Delugin, arrivé de Montreux, a réalisé un doublé, et lui aussi montré de belles choses. En 4e ligue, il est largement au dessus du lot.

Deux autres joueurs méritent également une mention particulière: le défenseur central Fahd Mansoor et le gardien Liambi Motuta. Mansoor dirige sa défense avec autorité et se montre très serein. Ses dribbles comme dernier défenseur peuvent faire peur aux supporters et à son entraîneur, mais il est tellement fort que cela passe à chaque fois. Un patron. Et que dire du phénomène Motuta? « Il est incroyable. Il fait encore des erreurs de jeunesse, mais il n’a que 18 ans, c’est normal. Et vous devriez le voir à l’entraînement, les arrêts qu’il nous fait… Il peut aller très haut », explique Fahd Mansoor. Ce n’est pas un secret: Motuta est suivi par de grands clubs du Chablais et de la Riviera. Formé à Team Vaud, il a déjà porté les couleurs d’Attalens. Sur ce que l’on a vu de lui mardi, il a un énorme potentiel. A confirmer bien sûr, mais ce garçon a quelque chose de spécial.

Un groupe soudé, qui peut aller loin

Quatre joueurs à part, donc, mais il serait faux de ne pas parler de Robert, Nathan et Loïc Basque, trois sacrés joueurs aussi, mais, pour être sincère, chacun des 15 joueurs présents mardi nous a impressionnés par son sens du collectif. En fait, Villeneuve n’a pas de point faible, et beaucoup de points forts: en 4e ligue, cela fait vite la différence, et on sent cette équipe vraiment très au point. Une formation néo-promue? Dans les faits, oui, mais si quelqu’un a encore envie de la sous-estimer, il se trompe grandement. « On se connaît tous depuis longtemps. On vient d’une petite région, on a tous été à l’école ensemble, ou au foot quand on était plus petits. Il y a un vrai projet ici et j’avais envie d’en faire partie. D’ici deux à trois ans, on peut faire quelque chose de bien et jouer à un joli niveau », confie Mansoor.

Maurizio Boi aurait pu ouvrir la marque pour Romanel

Le match en lui-même? Assez équilibré au début, avec Romanel qui se crée quelques belles occasions par Maurizio Boi (tir sur la latte, 22e, et face à face avec Motuta, 31e), et Nelson Oliveira qui tente sa chance à plusieurs reprises. Ses plus belles actions? Une belle frappe, déviée par Xavier Marouani sur la latte (26e), et une belle manchette de ce même Marouani sur un tir bien placé, toujours d’Oliveira (38e). Robert Basque a lui aussi buté sur Marouani (45e) et le tir de Mathieu Perroud de 30 mètres est passé de peu à côté (32e). 0-0 à la pause, après une première période très animée et de très bonne qualité. « On a vu deux belles équipes », relevait Miguel Soares, et on est d’accord avec lui. Et on aurait été curieux de voir ce qu’il se serait passé si Romanel avait ouvert la marque. Sur le petit terrain, très étroit, Villeneuve aurait pu, peut-être, ne pas revenir face à une défense regroupée. On ne le saura jamais.

Le doublé de Julien Delugin, le but de Nelson Oliveira: 0-3

Villeneuve a en effet fait la différence dès le retour des vestiaires, grâce à Julien Delugin. Deux jolis dribbles à l’orée des 16 mètres, avec un peu de réussite et pas mal de talent, et une finition parfaite: 0-1 à la 47e! Moins de 10 minutes plus tard, Nelson Oliveira était enfin récompensé de ses efforts en remportant son 1 contre 1 face à Marouani. Et Delugin, en toute fin de match, inscrivait un 0-3 qui servira juste pour ses statistiques personnelles à l’heure du bilan de fin d’année.

Victoire logique, donc, pour Villeneuve, qui grimpe donc au dessus de la barre. On les voit bien les hommes de Stéphane Gerzner rester un bon moment à cette place. Au moment de la promotion en 4e ligue, l’entraîneur et président nous confiait qu’il souhaitait par dessus tout améliorer l’image de son club. Le défi est en passe d’être réussi. On va terminer cet article comme on l’a commencé: Villeneuve Sports a fière allure.

Les hommes du match

Du côté de Romanel, on mettra en avant le gardien Xavier Marouani, comme la semaine dernière. Il a réalisé de magnifiques arrêts en première période et a permis à son équipe de rester dans le match. Il ne peut rien sur les trois buts. Bon match également du milieu de terrain Devon Triolo. Techniquement très sûr, jolie vision du jeu.

A Villeneuve, on sélectionne Julien Delugin pour son doublé, mais surtout pour avoir inscrit le premier but, tellement important dans cette rencontre. Décisif. Mention très bien également à Fahd Mansoor, dont on a déjà tout dit.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent dans quelques jours, pour le début officiel du 2e tour. Toutes deux seront en lice le samedi 22 mars, à 19h. Romanel sera à Bel-Air pour y affronter La Tour-de-Peilz II. Duel important contre la relégation, on l’a dit. Le FC Villeneuve sera à la fête, en recevant le Rapid Montreux pour un joli derby, qui aura une incidence sur la course aux finales. La grande foule est attendue à La Tronchenaz.

FC Romanel – Villeneuve Sports 0-3 (0-0)

Buts: 47e Delugin 0-1; 55e Nelson Oliveira 0-2; 90e Delugin 0-3.
Arbitre: M. Ivanovic.
Romanel: Marouani; Girardin, Burnand, D. Memeti, M. Prêtre; D. Triolo, Joao Alhinho, R. Amiguet, A. Prêtre; Boi, Pilloud.
Sont entrés en jeu: J. Amiguet, M. Triolo, B. Memeti, Carlos de Melo, Tiago Pinto.
Entraîneur: Miguel Soares.
Villeneuve: Motuta; R. Pochon, Calligari, Mansoor, Perroud; Delugin, Micello, N. Basque, R. Basque; Nelson Oliveira, Sahanic.
Sont entrés en jeu: Dubra, M. Pochon, L. Basque et Djurdjevic.
Entraîneur: Stéphane Gerzner.
Notes: Centre sportif du Marais.