«Même contre Barca, nous pratiquerons notre beau jeu»

«Même contre Barca, nous pratiquerons notre beau jeu»

Le FC Veyron-Venoge IA pratique le beau jeu, le foot que tout le monde apprécie et cela fonctionne. En effet, la troupe d’Enildo Pinto est leader du groupe 4 de 4e ligue.

La fraîcheur était dans l’air, mais également sur le terrain de Dorigny, samedi 27 janvier lors de la rencontre de préparation des « Venoges », à droite le FC Venoge, antépénultième de 2e ligue, à gauche, Veyron-Venoge IA, leader de 4e ligue. Ce collectif, qui a manqué de peu les finales la saison dernière, exerce le foot au sol construit depuis l’arrière avec un jeu constamment en mouvement. Malgré un adversaire qui évolue deux divisions au-dessus, « VV » a persisté jusqu’au terme de la partie à pratiquer son football, le vrai comme on l’aime.

Un automne presque parfait

Entraîneur du FC Venoge, Luis Fernandes ne tarit pas d’éloges : « On a déjà rencontré cette équipe l’été passé. Même si le score était peu flatteur, elle avait bien joué ce match. Je vois qu’elle a conservé cette attitude conquérante sur le terrain et les joueurs ont encore progressé. Je trouve qu’ils sont meilleurs et peuvent rivaliser avec la 3e ligue. »

Le bilan du premier tour le confirme : neuf victoires, un match nul et une défaite. Celui-ci place évidemment Veyron en tête du groupe 4 de 4e ligue. Son avance sur son dauphin, le FC Vallée de Joux est de trois points et de six sur le FC Rances, troisième. Contre ce dernier, « VV » a subi son seul revers, 2-1. Cependant, l’entraîneur Enildo Pinto, en évoquant cette rencontre, ne retire que le positif : « Nous avons continué à pratiquer notre jeu habituel jusqu’au bout, mais cette fois-ci, nous avons perdu. Six jours plus tard, nous avons affronté le deuxième (ndlr: Vallée de Joux) et gagné 5-1. Je suis très fier de diriger ces hommes, ils savent garder la tête froide et surtout conserver le moral, même en cas de résultats négatifs. » Il est nécessaire d’admettre que cela n’est pas arrivé souvent cet automne.

La base du collectif de Veyron Venoge vient du groupement des juniors du VPC (union entre Cossonay, Veyron et Pied du Jura). « Il doit y avoir une moyenne de 24 ans dans mon équipe, poursuit l’entraîneur avec son accent qui sent bon le soleil et le Portugal. J’ai repris la formation l’été passé, il y a vraiment du très bon niveau. Je suis heureux de les diriger, car ils comprennent vite et s’adaptent parfaitement à ma philosophie. »

Objectif montée

Avec un tel classement, l’objectif ne peut être que les finales. « Non, c’est la montée, rétorque avec douceur l’ancien coach de juniors. J’ai un groupe pour la 3e ligue et nous voulons y accéder cette saison. De plus, mes joueurs ont encore progressé durant l’hiver et ils ont le temps, jusqu’au mois de juin, d’atteindre un niveau plus élevé. L’important reste de pratiquer ce jeu de mouvement que j’affectionne tant. » Les rencontres couperets de juin, si “VV” reste dans les deux premiers du classement, feront sûrement changer certains aspects tactiques. « Non, c’est les autres qui doivent s’adapter à nous. Même contre le Barca, nous continuerons à pratiquer ce beau jeu », sourit déterminé Enildo Pinto.

Il reste 11 matchs au FC Veyron-Venoge IA pour prouver au « football des talus » que sa philosophie de jeu est la bonne pour atteindre des finales et monter en 3e ligue. Et qu’importe que cela soit face à Barcelone, Rances ou Lonay IA !

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*