Vevey n’a plus de temps à perdre

Vevey n’a plus de temps à perdre

Notre sélection du vendredi des points forts du week-end vaudois, de la Promotion League à la 2e ligue inter

L’endroit où il faut être

Attention danger! Le FC Dardania Lausanne est capable de tout, comme il l’a prouvé au premier tour, en étant la seule équipe de l’automne à battre Vevey (lire ici). A l’époque, cela avait été considéré comme un exploit, mais Dardania a déjà prouvé par le passé ne jamais devoir être sous-estimé. Les matches face à Vevey, que ce soit en 2e ligue, en Coupe de Suisse ou en 2e ligue inter, ont toujours été très disputés. Les deux équipes ont été promues la même saison et n’ont jamais cessé de se croiser. Parfois, il y eu des cartons. Souvent, il y a eu des buts. Tout le temps, il y a eu du spectacle.

Ce samedi, à Copet, c’est toujours en position de leader que le VS 1899 reçoit les Lausannois (6es). Mais les Veveysans ont dilapidé une bonne partie de leur avance ces dernières semaines, eux qui comptaient 8 points de marge avant d’affronter ce deuxième tour. Désormais? Ils n’en ont plus que deux sur le Meyrin FC, qui revient très fort dans la course. Vevey avance en effet à un rythme très peu élevé, ayant réussi trois matches nuls et concédé une défaite lors de ses quatre matches en 2016. Seule la victoire en Coupe de Suisse face à La Tour/Le Pâquier a fait sourire N’Diasse N’Diaye et ses coéquipiers ces dernières semaines. Sinon? Trois points en quatre matches, on l’a dit. C’est peu et c’est indigne du grand talent de ses joueurs.

Vevey doit donc reprendre sa marche en avant ce samedi, sous peine de voir le vainqueur du choc de dimanche entre Aigle (3e) et Meyrin (2e) se rapprocher tout près ou même lui passer devant, mais e ne sera pas facile face à ce FC Dardania Lausanne très jeune et imprévisible. Bref, gros match en vue à Copet samedi, avec aussi le duel entre deux artistes du ballon, le Marocain Ayoub Rachane (photo, Vevey) et l’Algérien de Dardania Karim Kaddour. Rien que pour voir à l’oeuvre pour ces deux joueurs-là, on assistera à ce match avec grand plaisir.

FC Vevey Sports 1899 – Dardania Lausanne, samedi à 17h30 à Copet

2e ligue inter, groupe 1, 18e journée

Le joueur qu’on attend

Ange Nsilu. Le buteur en série avait rejoint Azzurri pour retrouver la confiance cet hiver. Il a commencé sur le banc, Patrick Muller choisissant Ndiaw Ndiaye pour débuter l’année 2016, mais c’est bien lui, Ange Nsilu, qui était titulaire lors des derniers matches. Coupe et championnat compris, il en est à trois titularisations en cinq matches, pour le très joli total de cinq buts et de deux passes décisives. Des statistiques dignes du grand buteur qu’il est. A lui de continuer sur cette voie-là, car s’il maintient ce rythme jusqu’à la fin de la saison, alors Azzurri sera tout près des finales, le grand objectif de la saison. Tous ceux qui ont vu jouer Le Mont en 1re ligue et en Promotion League savent bien ce dont est capable le Franco-Congolais. Et pour ceux qui l’avaient oublié, il est en train de le rappeler à tout le monde grâce à ses prestations sous le maillot azzurro. Sera-t-il titulaire ce samedi à Lancy? Seul Patrick Muller a la réponse, mais ce dont on est sûr, c’est que, titulaire ou pas, dès qu’Ange Nsilu aura une occasion, celle-ci finira au fond.

Lancy FC – FC Azzurri 90 LS, samedi 9 avril à 17h à Marignac

1re ligue,  groupe 1, 19e journée

La question du week-end

Quelle équipe vaudoise fera un grand pas en direction du maintien en 2e ligue inter ce samedi soir? Echichens (9e, 20 points) se déplace en effet à Thierrens (10e, 19 points) et le vainqueur de cette partie, s’il y en a un, pourrait grimper de deux rangs au classement, au minimum. Grünstern (7e, 21 points) et Farvagny-Ogoz (7e, 21 points) ne devraient en effet pas ramener de points de leur déplacements à Bulle et La Sarraz-Eclépens. Il y a donc un sacré coup à jouer pour le FCT ou le FCE et le duel s’annonce très disputé entre deux équipes que l’on souhaite ardemment pouvoir continuer à voir à ce niveau l’année prochaine. Au match aller, les deux équipes s’étaient séparées sur un 1-1 au Grand Record, Bernard Bebyack répondant à l’ouverture du score de Nelson Longo pour les Joratois. Echichens s’apprête donc découvrir l’Enfer du Marais, là où tout le monde est tombé les dernières années. Le chaudron fait un peu moins peur depuis quelques semaines, c’est vrai, mais il reste un lieu à part. Portalban/Gletterens en a fait les frais il y a deux semaines, d’ailleurs, et la jeune équipe des « Bleu-Blanc » va devoir garder ses nerfs face à une équipe plus expérimentée et peut-être plus à l’aise dans ce genre de matches au couteau. Mais, bien sûr, les hommes d’Alain Gendron peuvent s’appuyer sur quelques certitudes, eux qui ont notamment battu Bulle cette année, sans voler ce succès. Alors, Thierrens ou Echichens? Réponse ce samedi, dès 19h!

FC Thierrens – FC Echichens,  samedi à 19h au Grand Marais

2e ligue inter, groupe 2, 18e journée

La citation

« Affronter Fribourg,mon ancienne équipe, est particulier,dans le sens où c’est moi qui ai fait le choix des joueurs. Cela dit, le foot est ainsi fait qu’il faut laisser les sentiments de côté. J’ai l’avantage de connaître les forces et faiblesses de notre adversaire. Après notre défaite contre Team Vaud, on a besoin des trois points. »  Philippe Perret a répondu ce vendredi au charismatique Manuel Gremion, « head of sports » de La Région Nord vaudois. Et si le nouveau technicien d’Yverdon Sport se réjouit de retrouver son ancienne équipe, il sait aussi que seule la victoire sera belle. Le problème? Allan Eleouet, le meilleur attaquant d’YS, Esteban Rossé et Mehmed Begzadic sont suspendus. Trois titulaires. « Ceux qui ont eu moins de temps de jeu depuis mon arrivée auront l’occasion de se mettre en valeur », a expliqué Philippe Perret, toujours à Manuel Gremion.

Yverdon Sport – FC Fribourg, samedi 9 avril à 17h30 au Stade Municipal

1re ligue, groupe 1, 19e journée

L’info utile

Jean-Philippe Karlen n’aime pas aligner deux fois la même équipe. L’entraîneur du FC La Sarraz-Eclépens apprécie de surprendre ses joueurs, eux qui ne savent généralement pas qui va jouer, jusqu’au dernier moment. Ainsi, la semaine dernière, l’ancien défenseur servettien a laissé Estefan Alvarez sur le banc face à Marly, alors que son ailier était en pleine forme et que tout le monde s’attendait à ce qu’il débute. La Sarraz a gagné, Alvarez a fait une bonne entrée et tout le monde était content à la fin. Ce que le blond entraîneur aime moins, c’est quand il doit changer son équipe par obligation. Samedi dernier, à Colombier (comme contre Marly), il a dû composer avec des vacanciers. Et ce dimanche, La Sarraz recevra Farvagny-Ogoz (6e) avec deux suspendus, Loïc Funcasta et Valentin Dupuis. Il va donc falloir bricoler un peu. De quoi agacer « Charly »? Sans doute un peu, mais pour l’instant son équipe a gagné tous ses matches en 2016. Bien sûr, lorsque le leader reçoit le 6e, on s’attend à ce que la belle série continue.

FC La Sarraz-Eclépens – FC Farvagny-Ogoz, dimanche à 15h En Gravey

2e ligue inter, groupe 2, 18e journée

Le match qui promet une surprise

Il se passe toujours quelque chose entre Bavois et l’US Terre Sainte. L’année dernière, l’USTS était venue s’imposer à la surprise générale aux Peupliers (1-2). Et, au premier tour de la saison en cours, Bavois est allé gagner 4-8 aux Rojalets! Autant dire qu’on ne va pas s’aventurer à pronostiquer la rencontre de ce dimanche, d’autant qu’aucune des deux équipes n’a encore gagné en 2016. Bavois en est à deux nuls (La Chaux-de-Fonds et Guin) et une défaite (Stade-Lausanne). Terre Sainte a un bilan de deux nuls  à Guin, face à Azzurri) pour deux défaites (à Stade-Lausanne, face à Echallens). Les deux équipes, pourtant, ont besoin de points: Bavois pour se rapprocher des finales, l’USTS pour s’éloigner de la relégation.

FC Bavois – US Terre Sainte, samedi 9 avril à 17h à Bavois

1re ligue,  groupe 1, 19e journée

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.