Vevey montre qui est le patron

Vevey montre qui est le patron

La scène se passe à la 8e minute. N’Diasse N’Diaye, le très solide défenseur central de Vevey, vient tacler un ballon devant Yamadou Keita, imposant sa puissance physique. Le ballon sort en touche et l’attaquant d’Aigle, touché au pied sur cette action, demande au Sénégalais de se « calmer un peu ». Imperturbable, l’ancien capitaine du Mont ne dit rien. Keita insiste: « Calme-toi un peu! ». N’Diasse N’Diaye, le visage fermé, lâche alors ces quelques mots qui veulent tout dire: « T’as encore rien vu ». Clairement, le VS 1899 n’était pas venu à Aigle pour rigoler dimanche après-midi.

718 personnes aux Glariers pour ce derby très attendu

Devant 718 spectateurs, ce derby a été intégralement dominé par des Veveysans tout simplement meilleurs. Plus forts dans la détermination, plus soudés, meilleurs collectivement, les leaders du championnat ont amplement mérité de remporter cette rencontre. Aigle avait envie, pourtant, évidemment, car une victoire des Aiglons leur aurait permis de dépasser leur adversaire du jour et de retrouver la première place. L’objectif était clair: mettre le VS sous pression. Dès les premières minutes, pourtant, tout le monde avait compris que le patron sur le terrain, c’était le VS et personne d’autre.

Ousmane Traoré a tout déchiré

La première période. notamment, a été de très haut niveau de la part de Mickael Castejon et de ses coéquipiers. Les 45 premières minutes? Un festival offensif, avec une solidité défensive impressionnante et des gestes de classe au milieu de terrain. Un homme à ressortir en particulier? Ousmane Traoré, sans aucun doute. William von Stockalper, le président du VS, peut être fier de ce recrutement-là, tant le Sénégalais a la classe au dessus. Son CV parle évidemment pour lui, mais on a connu des joueurs ayant eux aussi un joli parcours être incapables de s’imposer dans les ligues inférieures suisses. Lui, il fait le boulot, et de quelle manière! Ses rushes balle au pied montrent toute sa classe, à l’image de son slalom spécial de la 9e minute: un Aiglon éliminé, puis deux, et le troisième qui fait faute sur l’attaquant sénégalais. Penalty indiscutable? Pas vraiment, en fait. Oui, il y a eu contact, mais Ousmane Traoré a surtout bien joué le coup, tombant au bon moment. Aucune simulation de la part de l’attaquant veveysan, soyons clairs, mais pas mal de ruse. Cela fait partie du jeu et cela offrait le ballon du 0-1 à Juan Rodriguez. Le capitaine du VS plaçait son ballon dans le petit filet de Steve Saffioti et Vevey, déjà, avait gagné ce match.

Liridon Morina et Ayoub Rachane au milieu, ça tourne

Aigle était dépassé et encaissait même le 0-2 une dizaine de minutes plus tard sur un corner de Yoann Langlet, repris de la tête au premier poteau par N’Diasse N’Diaye. Le défenseur en a marqué des dizaines comme celui-ci avec Le Mont au cours des dernières années et le FC Aigle, visiblement, n’était pas au courant. 0-2! Vevey continuait alors à régaler, grâce notamment aux gestes techniques de Liridon Morina à mi-terrain. Quel joueur! L’ancien Bullois a tout fait aux milieux de terrain aiglons, entre feintes de corps, crochets courts et orientation du jeu parfaite. S’il voulait faire forte impression dans ce match, il a parfaitement réussi, et Vevey, en fait, peut se permettre de jouer sans vrai milieu défensif grâce à la qualité de ses joueurs dans l’entrejeu. Avec Ayoub Rachane et Liridon Morina, le VS a deux artistes au milieu. Ils ne sont pas forcément les meilleurs pour courir après le ballon? Du moment qu’ils l’ont 75% du temps, ce n’est pas trop grave…

Une deuxième mi-temps plus hachée

Aigle est un peu monté en puissance dès la demi-heure de jeu, se procurant alors une ou deux possibilités. La plus belle? Pour Seljadin Biljali, à la 31e, mais l’ailier chablaisien a été contré au dernier moment. Vevey, un tout petit peu déconcentré, s’est alors fait peur quelques instants, mais a pu atteindre la pause sur le score de 0-2. La deuxième période? Moins enlevée sur le plan technique et collectif, et un peu plus hachée. Une preuve? Aigle a fini avec… 8 cartons jaunes (dont un pour Paco Barrera, le gardien remplaçant, depuis le banc) et Vevey avec quatre jaunes et un rouge! Mickael Castejon et Kevin Mavakala se sont en effet liés d’amitié dans les arrêts de jeu, le premier réagissant à un geste répréhensible du second. Le gardien du VS a été expulsé (jaune pour l’Aiglon) et c’est Mattia Lovato qui a fini la partie dans les buts, mettant les gants pour une minute environ.

Vevey a un effectif pour monter

Au final, Vevey n’a pas trop tremblé et garde ses quatre points d’avance sur Meyrin et en compte désormais cinq sur Aigle, à deux journées de la fin du premier tour? En clair? Le titre de champion d’automne tend les bras à Juan Rodriguez et à ses coéquipiers. Alors, est-ce leur année? Ils refusent d’en parler et ils ont bien raison, mais rien ne nous empêche nous, en tant qu’observateur, de croire que quelque chose de beau attend les Veveysans le 4 juin prochain, voire même avant. Cette équipe est tout simplement magnifique, disons-le clairement. Mis à part les deux jeunes formés à Team Vaud que sont Mattia Lovato, le très bon défenseur central, et Stefano Protopapa qui devient de plus en plus impressionnant au fil des matches, cette équipe (en tout cas les 14 qui ont joué dimanche) ne comprend que des joueurs ayant connu la Super League ou la Challenge League (Castejon, Ciavardini, N’Diaye, Langlet, Rachane, Morina, Dubois, Nkufo, Jimenez), la Promotion League ou la 1re ligue (Rodriguez, Galokho) ou l’élite à l’étranger (Traoré). Et ça se voit.

Il a dit à Footvaud.ch

N’Diasse N’Diaye, défenseur central du VS

Si on a montré qui étaient les patrons? Ce sont des phrases de journaliste ça, je vous en laisse la responsabilité (sourire). Nous, ce qu’0n voulait faire, c’est un bon match et on l’a montré d’entrée. On a été agressifs, on a très bien débuté, en plus en marquant deux fois. Après, tout a été plus simple. En deuxième période, on a décidé de boucler et de les attendre. On ne voulait pas prendre le risque d’emballer le match et de perdre des points bêtement. Alors oui, on a fermé la boutique, parce que ces trois points, dans un derby, étaient très importants. Le classement? On creuse un petit écart, c’est bien, mais on ne voit pas plus loin. Le premier tour n’est pas fini, on ne va pas tirer un bilan. De toute façon, on veut jouer chaque match pour le gagner. Avec l’équipe qu’on a, je serai malhonnête en disant autre chose, mais je ne parle pas du long terme, ça ne sert à rien.

Les hommes du match

Du côté d’Aigle, Selajdin Biljali a eu le mérite de constamment essayer de faire des différences. Il a eu une belle occasion en première période et il confirme son début de saison très intéressant. L’ancien joueur de Sion M21 et de Naters est tout simplement excellent sur son côté. Bon match également de Mohamed M’Sabeg à mi-terrain. Comme d’habitude, il a joué dur, a mis des coups, mais il a surtout gagné beaucoup de duels. Il était particulièrement motivé de jouer face à Vevey, une équipe qui avait décidé de se passer de lui une fois le championnat commencé.

N’Diasse N’Diaye a été énorme en défense centrale, on l’a dit, mais on est obligé de parler du match de folie de Yoann Langlet sur son côté gauche. Positionné comme latéral, le Mauritanien de 32 ans a mis le feu dans la défense des Aiglons à plusieurs reprises. Avec des latéraux comme lui, le VS n’a même pas besoin d’ailiers… Sinon, on mentionnera Liridon Morina, excellent à mi-terrain, ou Ousmane Traoré, pour sa première mi-temps, moins pour sa deuxième.

Les prochains rendez-vous

Aigle ira à Conthey samedi prochain, à 17h, tandis que Vevey recevra Collex-Bossy à 17h30.

FC Aigle – FC Vevey Sports 1899 0-2 (0-2)

Buts: 10e Rodriguez, pen. 0-1; 23e N’Diaye 0-2.

Arbitres: M. Antoni Madeira, assisté de M. Jean-Claude Murengezi et de M. Bastien Seillon.

Aigle: Saffioti; Maculusse, Mavakala, Dubuis, Landy; M’Sabeg (68e Gustavo Henrique), Ravet; Biljali, Paulinho (90e A. Ukehaxhaj), Drago; Keita (87e Hyseni).

Entraîneur: Metin Karagülle

VS: Castejon; Ciavardini, N’Diaye, Lovato, Langlet; Rachane, Morina; Galokho, Rodriguez (75e Jimenez), Protopapa (70e Nkufo); Traoré (85e Dubois).

Entraîneur: Hervé Bochud.

Stade des Glariers. 90e, expulsion de Mickael Castejon (réaction)

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*