Vevey et Echallens ont fait honneur au mot derby!

Vevey et Echallens ont fait honneur au mot derby!

La rencontre entre Vevey United et Echallens Région s’est terminée sur un match nul (2-2). Trois buts ont été inscrits dans les arrêts de jeu de la seconde période, dont le penalty égalisateur de David Marazzi à la 100e minute.

L’adage dit qu’il ne fallait pas arriver en retard, mais cette fois-ci, la vérité aurait été de dire qu’il ne fallait surtout pas partir avant la fin des 90 minutes (enfin 100!). En effet, après une première mi-temps insipide avec peu d’occasions et deux équipes qui se regardaient en chiens de faïence, le second acte a valu le coup d’œil par son scénario hitchcockien.

Deux cartons rouges, quatre buts

Dés la reprise, tout s’est enflammé. Le premier fait marquant a été le deuxième carton jaune de Jeremy Posluszny, à la 55e. « L’équipe a mieux joué à 10, qu’à 11 », commente l’attaquant veveysan Gentian Bunjaku. 20 minutes plus tard, le travail finissait par payer avec la réussite de Stefano Protopapa. Ce but provoquait l’ire challensoise, parce que deux ballons se trouvaient sur la pelouse à ce moment-là. A la 90e, Yassine El Allaoui parvenait à égaliser à la suite d’une action litigieuse qui verra le portier des Cedric Zimermann rester à terre après un choc avec Guillaume Katz. Le courageux gardien, qui souffre d’une commotion, achèvera néanmoins le match, car Jean-Philippe Karlen avait effectué tous ses changements.

Remontés, les Veveysans continuaient à pousser et Danilo Ianigro inscrivait le 2-1. La partie était déjà vieille de 95 minutes. Alors que le public pensait que c’était terminé, Guillaume Katz voyait rouge à la 97e. Toujours pas sifflée, la fin de rencontre était tendue au maximum, la faute à un arbitrage trop laxiste, fébrile et compensatoire. A la 100e ( !), Valentin Dupuis était accroché à la limite de la surface ou à l’intérieur. « C’est très difficile à dire », juge David Marazzi. Quoiqu’il en soit, le penalty était accordé et le joueur challensois pouvait égaliser au bout du bout du suspense.

« Un bon point pour nous »

Ce derby ne restera pas dans les annales au niveau footballistique, mais il a apporté son lot d’émotions. David Marazzi se réjouit du match nul. « C’est un très bon point pour nous. Vevey est la meilleure défense du championnat et nous avons marqué contre eux par deux fois. Le résultat final me paraît juste.»

Quant aux coups de sang et autres quolibets qui ont émaillé la partie, le mot passé est de mise. « Il ne faut pas oublier que nous sommes des humains et que sur un terrain, les émotions sont importantes et lors d’un derby, celles-ci sont encore plus fortes, continue l’ex-joueur du Lausanne-Sport. Chacun est conscient de ce qu’il a fait durant cette partie. Je me suis excusé, j’ai reçu des excuses. L’affaire est close pour tous. L’équipe est déjà concentrée sur la rencontre contre Lancy. » Echallens, pour la réception des Genevois, sera privé de David Marazzi, Guillaume Katz (7 matchs de suspension!) et Saliminah Galokho, tous trois suspendus.

« Rivalité saine »

Quant aux pensionnaires de Copet, ils ont également envie de passer à autre chose. « Il ne faut pas se mentir, Vevey et Echallens sont comme des frères ennemis, analyse Gentian Bunjaku. Il y a une rivalité entre nous, qui est saine, mais il aurait fallu un arbitre qui tienne la rencontre. C’est frustrant. Tant pis, nous allons garder en tête que nous avons gagné un point contre une bonne formation. Nous continuons sur notre série positive (Ndlr : six rencontres sans connaître la défaite) et espérons la poursuivre samedi contre Carouge ». L’équipe genevoise, leader du classement, attend Vevey de pied ferme pour ce match en retard.

Si, la troupe de Karlen l’emporte, elle pourrait revenir au troisième rang et si ce scénario se couple avec un succès challensois contre Lancy, Vevey offrirait la première place à son « frère ennemi ». Comme quoi, il n’y a qu’un pas entre amour et animosité…


FC Vevey United – FC Echallens Région 2-2 (0-0)

Buteurs: 75e Stefano Protopapa 1-0, 90e Yassine El Allaoui 1-1, 90e+5, Danilo Ianigro 2-1, 90e+10 David Marazzi (penalty) 2-2

(Crédit photo: Alain Schmitz)

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*