Venoge a réussi l’impossible, avec la manière

Venoge a réussi l’impossible, avec la manière

C’est fait! Le FC Vallorbe-Ballaigues a vu son incroyable série de victoires en championnat prendre fin, ce mardi, sur le terrain du FC Venoge (5e). Bien sûr, Val-Bal avait été battu en Coupe sur le terrain de Pully il y a quelques semaines, mais en championnat, la série de victoires en était à 28. Elle s’est donc arrêtée d’un coup, comme ça, et Venoge n’a même pas transigé sur un match nul. Non, le FCV voulait la victoire. Il l’a eue, avec la manière.

Un but de Jorge Monteiro à la demi-heure et le 2-0 de Placido Monteiro à dix minutes de la fin ont donc fait tomber l’Everest et validé le bon deuxième tour du FC Venoge. Après un premier tour compliqué, les hommes de Luis Rodrigues ont commencé par remporter leurs quatre premiers matches de 2015. Ensuite? Ils ont perdu à Porto, puis sont allés chercher un bon nul à la vallée de Joux. Ces trois points face à Vallorbe font donc office de référence et envoient un signal fort au reste du canton en vue des finales. Non, Val-Bal n’est pas invincible, même si, évidemment, les Vallorbiers restent largement en tête du groupe 3. La première place est à eux et ce n’est pas cette défaite qui va venir leur faire perdre confiance en leurs moyens.

Luis Rodrigues, l’entraîneur qui a fait tomber Val-Bal, a gentiment accepté de répondre à nos questions, dans l’euphorie de cet après-match victorieux.

Coach, racontez-nous donc un peu cet exploit…

Bon, Vallorbe était meilleur techniquement que nous, je ne vous apprends rien. Ils ont encore une meilleure équipe qu’au premier tour et ce soir, ils nous ont vraiment respectés à fond. Ils sont venus avec leur équipe-type, dont Jacques Etonde. Lui, il fait vraiment la différence. Ils avaient leur nouveau stoppeur, Mathieu Pelletey. Il y avait Marvyn Matip devant, bref, ils avaient tout le monde.

Bon, soit. Mais vous?

Nous? On a fait un bon match. On a vu un FC Venoge solidaire, très uni, et c’est ce qui fait notre force. Vous savez, j’ai un contingent plus réduit qu’au premier tour, mais on a gagné en solidarité. C’est vraiment le maître-mot. Notre bon deuxième tour le prouve. Mis à part notre défaite à Porto, on n’a fait que des bons résultats car je considère qu’aller chercher le nul à la Vallée de Joux en est un.

Ce soir, vous avez mérité de gagner?

Sincèrement, oui. Un moment, pendant le match, j’ai dit à Jean-Yves Bonnard que la différence entre eux et nous, c’était notamment le fait qu’ils n’avaient pas besoin de cinq occasions pour marquer. D’habitude, Marvyn Matip, c’est une occasion, un but. Nous, ce soir, on a commencé par avoir des occasions, sans marquer.

Et Matip, il en a eu?

Oui, deux. Et il n’a pas marqué. Mais c’est tout, ils n’ont rien eu de plus. Vous savez, Val-Bal est vraiment très fort, mais ils jouent un jeu très direct. J’avais prévenu mes joueurs d’être attentifs, car les longues transversales arrivent toutes les trente secondes. Il fallait les presser haut et gagner les duels. C’est ce qu’on a fait. Dans les airs, on a été très forts.

Sincèrement, avant le match, vous pensiez que vous pouviez gagner?

Bien sûr. Même au match aller, à dix après une demi-heure, je pensais qu’on pouvait gagner.

Vous n’étiez pas passé loin, on s’en souvient…

Oui, et notre victoire de ce soir récompense en quelque sorte notre match de là-bas. Pour répondre encore une fois à votre question: oui, je pensais qu’on pouvait gagner. Même si Vallorbe, attention… On voit dans les gestes de leurs joueurs qu’ils ont tous joué plus haut. Techniquement, c’est propre. C’est beau à voir.

Et vous, vous avez créé l’exploit.

Oui, et ce qui me fait plaisir, c’est que c’est dans la continuité de notre deuxième tour. Ça ne sort pas de nulle part. On montre qu’on est là et on prépare déjà la saison prochaine.

C’est trop tard pour cette saison, malheureusement…

Oui, à cause de notre premier tour. Maintenant, on doit progresser, tous ensemble. Ce soir, c’était Vallorbe, tout le monde était à fond, il y avait une jolie affluence, du monde au stade. Ça fait plaisir. Mais la semaine prochaine, contre Valmont, il faudra montrer le même état d’esprit.

Vous en doutez?

Pas trop, en fait, car je sens vraiment bien le groupe ce printemps. Mais bon, on va déjà savourer cette victoire-là. Elle est vraiment belle et je tiens à souligner l’extrême sportivité de Jean-Yves Bonnard. Il est venu me féliciter à la fin et il m’a dit que, quitte à ce que ce que sa série de victoires s’interrompe, il était content que ce soit chez nous. Il a vraiment montré beaucoup de classe. On ne se connaissait pas avant cette saison, mais je dois dire que je le respecte beaucoup. Ils ont une très belle équipe, un très bon entraîneur et je leur souhaite de monter en 2e ligue.

FC Venoge – FC Vallorbe-Ballaigues 2-0 (1-0)

Buts: 28e Jorge Monteiro 1-0, 80e Placido Monteiro 2-0.

Categories: 3e ligue, FC Venoge

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.