«Venez les encourager, elles le méritent!»

«Venez les encourager, elles le méritent!»

Elles rêvent de l’exploit, sans vraiment savoir à quoi s’attendre! Elles? Les juniors B de Prangins, qui s’apprêtent à vivre un 8e de finale de Coupe de Suisse ce samedi à 14h aux Abériaux. A deux jours de la réception d’Eschenbach (Saint-Gall), le point avec Reynald Joly, président de la section féminine et entraîneur de ces filles extrêmement motivées.

Reynald, un joli rendez-vous attend, non?

Oui et on va marquer le coup. On va se voir assez tôt samedi pour manger ensemble, puis on ira faire une promenade d’avant-match. Comme les pros! On veut se rappeler de cette journée pendant longtemps. Les filles l’ont bien mérité.

Avez-vous une chance de passer?

On y croit, bien sûr! On ne sait pas trop à quoi s’attendre face à une équipe alémanique, mais on est sûr qu’elles seront bien préparées et qu’elles prendront ce match au sérieux. Mais nous aussi, je vous l’assure! On a déjà accompli un joli exploit en gagnant la Coupe vaudoise, donc on en veut plus.

Dans quel état d’esprit sont les filles?

Elles sont très concentrées. Vous savez, j’ai un groupe formidable, avec un taux de présence de 99% aux entraînements. Elles adorent le foot! Elles en parlent tout le temps, elles vivent, mangent et dorment foot, si j’ose dire.

Quel âge ont-elles?

Entre 13 et 18 ans.

Comment se sont-elles retrouvées à Prangins?

En fait, je les entraînais à Nyon. Pour diverses raisons liées aux soubresauts de ce club, et à un premier changement de présidence, j’en suis parti et j’ai recréé une équipe à Prangins. J’ai dit aux filles que la porte était ouverte et qu’elles avaient le choix. Elles sont venues et on a gardé ce groupe formidable.

Combien de fois vous entraînez-vous?

Deux fois par semaine. Et on a le match le week-end. Comme les garçons au même âge ou une équipe de 3e ligue.

Comment préparez-vous ce match spécial? Avec un peu plus d’excitation que d’habitude?

Forcément, cela change du championnat! Je sens qu’elles sont très concentrées cette semaine, mais je fais attention à ne pas trop leur parler de cet événement. Il ne sert à rien de leur bourrer le crâne, au risque de déjouer. Il faut qu’elles soient sereines et qu’elles jouent avec leurs qualités. Elles en ont d’immenses, qu’il faut juste montrer!

A moyen terme, vous espérez développer le football féminin à Prangins?

Oui, c’est un objectif. Sur la Côte, il y a un potentiel qui n’est pas très bien exploité pour l’instant. Nous, à Prangins, on accepte tout le monde. On a cette équipe de juniors B pour l’instant, où nous avons environ 25 filles. Il y en a passablement qui n’avaient jamais joué au foot du tout avant de venir. Ca nous va bien, on les fait progresser. Le problème, aujourd’hui en Suisse romande, c’est qu’il n’y a pas assez d’équipes.

Il y a Yverdon Féminin comme locomotive, pourtant…

Elles font un boulot formidable et les joueuses les plus douées y vont, c’est normal. Mais si je prends la Côte, il y a trois ou quatre clubs qui ont des équipes féminines. Alors, quand une fille sort des juniors avec les garçons, souvent elle arrête le foot. Si on avait une équipe d’adultes et une ou deux de juniors, on pourrait leur proposer quelque chose.

Vous regrettez le manque de soutien médiatique?

Un peu. L’équipe de Suisse de football féminin s’est qualifiée pour la Coupe du Monde et pour l’instant, on en entend très peu parler en Suisse romande. Les Alémaniques s’y intéressent un peu plus. Nous, tout ce qu’on peut faire, c’est continuer à travailler pour ces filles, qui, je le répète, méritent vraiment qu’on se batte pour elles.

Vous attendez du monde samedi?

Oui, j’espère bien! On a choisi une bonne heure. 14h, c’est l’idéal pour le public, je pense. Pour la Coupe vaudoise, on était 70 un soir de semaine à Crissier, donc j’espère que là, on aura entre 100 et 200 personnes. Ce serait super pour les filles. Je dis à tout le monde: venez les encourager, elles le méritent. On aura tout prévu pour vous accueillir: raclettes, boissons, bonne humeur.

Et une qualification à la fin?

On va tout faire pour!

Prangins-affiche

Categories: Football féminin

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*