Valmont IIB peut préparer la fête

Valmont IIB peut préparer la fête

« Il ne faut surtout pas s’enflammer! Il nous reste trois matches, ce sont trois finales! C’est ce que Patrick Pereira et moi répétons toujours. » Emir Omerovic a montré l’exemple à ses coéquipiers en marquant un hat-trick vendredi soir face à Montcherand II, mais celui qui officie comme meneur de jeu et co-entraîneur de cette équipe, a aussi voulu calmer tout le monde. Il aura cependant bien du mal à faire croire à ses joueurs que la promotion n’est pas encore acquise. Le même soir, Grandson III n’a pas pu faire mieux que match nul face à Yvonand II (2-2). Ce qui veut dire? Que Valmont IIB a huit points d’avance sur les Grandsonnois (2e), avec un match en plus. Concrètement, Grandson, en cas de parcours parfait, peut atteindre 44 points. Valmont en a 40, avec trois matches à jouer.

Une équipe qui n’a même pas une année d’existence

Les matches restants? A Rances II (10e), face à Yvonand II (6e) et à Arnex (8e). On va le dire poliment: il devrait être possible pour Valmont de prendre cinq points dans ces trois parties. On comprend Emir Omerovic quand il dit que rien n’est fait, mais il y a quand même de quoi être optimiste pour cette équipe créée en juin 2013: « On a fait du chemin depuis. Patrick et moi entraînions les juniors A la saison dernière et nous avons décidé de former cette équipe avec des amis et des joueurs que les autres clubs ne voulaient plus. Et, bien sûr, nous intégrons les juniors que nous avions l’an dernier. Le mélange est sympa. » Et efficace! Avec 12 victoires en 14 matches, Valmont IIB est donc en route pour la 4e ligue, un niveau beaucoup plus en rapport avec la qualité de ses joueurs. Et encore…

Emir Omerovic lui-même peut jouer sans problème en 2e ligue, tout comme Ilir Hoxhaj (entraîneur de Valmont I et ancien joueur de ligue nationale avec Yverdon Sport), Jasmin Omanovic et Marc Vetroff. Julien Cartier, l’ancien gardien du PSG, vient parfois garder les cages, et des joueurs comme Sejfo Duric, Mohamud Osman ou Beyar Muhammed, sans oublier les frères Ravindran, ont tous un niveau supérieur à la 5e ligue. Valmont IIB, c’est avant tout une belle équipe.

Emir Omerovic: « Je trouve qu’on a joué trop vertical »

Emir Omerovic approuve: « C’est vrai, on a des individualités qui font la différence. Mais il faut recadrer constamment tout le monde, il ne faut pas croire que c’est facile. Et on ne joue pas toujours bien… Ce soir, je trouve qu’on a joué trop vertical. On gagne 8-0, mais j’ai trouvé que Montcherand II était une bonne équipe, qui a bien mieux joué que nous par moments. On a mérité de gagner, bien sûr, mais on peut encore progresser. » A voir, car ce que l’on a observé vendredi nous fait croire que cette équipe a largement de quoi jouer un rôle intéressant en 4e ligue, même si ses deux entraîneurs souhaitent la renforcer un peu en cas de promotion.

Une première mi-temps à sens unique

Vendredi soir, Montcherand II (4e) a bien tenu et offert une belle opposition, mais il n’y avait tout simplement rien à faire face à une telle machine. Emir Omerovic a ouvert le score d’entrée grâce à un face bien maîtrisé et conclu du pied gauche. 1-0 après 9 minutes, une ouverture du score logique. Alexandre Domingues, l’ancien meneur de jeu du FC Orbe, a eu l’occasion d’égaliser, mais son tir de la 12e était trop croisé. Après ça? Le 2-0 de Sejfo Duric et le 3-0 de Robin Curchod, bien servi par Beyar Muhammed, qui a sûrement fait faute au passage. M. Durussel a estimé que non, et il est bien sûr le seul dont l’avis compte. Trois buts d’avance et bientôt quatre grâce à une frappe à seize mètres de Muhammed. 4-0 à la pause, le match était plié, d’autant que Carlos Da Silva se permettait même de repousser un penalty d’Alexandre Domingues (44e).

Le « Tigre » a fait rugir ses « socios »

Mais Montcherand a eu le mérite de ne rien lâcher et a offert une belle opposition en deuxième période, même après le 5-0, juste après la pause. Prathap Ravindran n’a pas tremblé pour inscrire son penalty, d’un contre-pied parfait. Le « Tigre » a fait rugir ses supporters de plaisir et il est sans doute le seul joueur de 5e ligue qui peut se dire honoré d’avoir ses propres « socios », qui l’encouragent pendant 90 minutes, mégaphone en main. Sympa, même si les chants pourraient être un peu plus variés! Reste qu’il est toujours agréable de voir des matches régionaux se disputer avec un peu d’ambiance et de passion et on ne peut que s’en réjouir.

Montcherand II a eu trois occasions nettes à l’heure de jeu

Montcherand a alors connu une très belle période, autour de l’heure de jeu. Une tête de Mario Parente était bien sauvée par le gardien valmontain Carlos Da Silva (62e), avant une reprise du genou de Florian Blanchet sur le corner suivant. Hélas, la frappe du n°2 des Pique-Raisinets passait par dessus. Rui Filipe Alves voyait lui aussi son essai détourné par Da Silva (70e) et il devenait clair que Montcherand n’allait pas être récompensé par un but.

Dommage, mais le vrai coup dur de la soirée allait être la sortie sur blessure de Rui Filipe Alves. Un coup du sort malheureux, dans un match globalement très fair-play et disputé dans une atmosphère correcte malgré quelques (petits) coups de coudes sur corner. On a aimé l’attitude Pratheep Ravindran, qui a porté son adversaire hors du terrain et on a été soulagé de voir que celui-ci a pu remarcher dès la fin du match. Bon rétablissement à lui, en espérant que rien ne soit cassé.

Le hat-trick d’Emir Omerovic

Montcherand n’a donc pas marqué et Valmont a profité de la fin du match pour se faire plaisir. Emir Omerovic a joliment inscrit le 6-0, avant un lob tout en subtilité d’Ilir Hoxhaj pour le 7-0. Le même Omerovic a inscrit le huitième et dernier but d’une frappe monumentale sous la barre transversale de Marcio Gonçalves. « J’aurais pu la passer à Prathap, mais j’ai préféré inscrire mon hat-trick », rigolait le capitaine. Valmont est donc tout près de la 4e ligue ce soir!

Mais Montcherand peut être fier de sa prestation, même si la défense a un peu lâché en fin de match. L’opposition a été digne et cette équipe a eu le mérite de toujours chercher à jouer, ce qui a donné un match agréable. L’effet Gonzalo Garcia? Il était un joueur très élégant, toujours à la recherche de la bonne passe et très fair-play. Il ne nous étonne pas du tout que l’équipe qu’il entraîne joue à son image.

Les hommes du match

Du côté de Valmont, on a aimé la prestation d’Ilir Hoxhaj. A ce niveau-là, il n’y aucun challenge pour lui, bien sûr, mais quel plaisir de le voir distribuer des ballons et offrir des caviars à ses coéquipiers. On parle quand même là d’un attaquant qui a marqué des buts en LNB dans sa jeunesse et qui sait mieux que personne quel geste technique utiliser au bon moment. Sa lecture du jeu est parfaite et son tempérament est toujours aussi présent. Une preuve? Même à 4-0 et même s’il n’est aucunement concerné par l’action, il trouve le moyen de dire (poliment) à l’arbitre que le penalty de la 44e est contestable. Cela fait partie de sa personnalité, tout simplement. On peut aimer ou pas. Nous, on aime. Mention très bien également à Sejfo Duric. Un jeune homme qui écoute, qui a envie de progresser et qui marque. On a aimé son attitude et son activité. Il a débuté le match comme milieu de couloir avant de le terminer comme défenseur central. Il est très sobre dans les deux cas et ne cherche pas le dribble inutile ou la relance impossible. Fort.

Du côté de Montcherand, belle prestation d’Antoine Gut. Il a fait très forte impression au milieu de terrain grâce à sa technique et à son sens du dribble. Il a vraiment fait des dégâts et ne s’est jamais découragé. Alexandre Domingues mérite également une mention. Techniquement, il est exceptionnel et son toucher de balle est toujours aussi présent. Il a 31 ans et joue pour le plaisir, mais il rendrait encore bien des services en 2e ligue, c’est une certitude. Le ballon est son ami et il suffit de voir ses amortis et ses passes pour comprendre que son talent est intact.

Les prochains rendez-vous

Montcherand II recevra Croy (3e), le vendredi 16 mai à 20h. Le dimanche 18, à 14h, Valmont IIB se déplacera à Rances II (10e). Un pas de plus vers la promotion? Si le FCV gagne et que Grandson ne s’impose pas à Arnex, la promotion sera officiellement acquise.

Le plan-fixe

FC Valmont IIB – FC Montcherand 8-0 (4-0)
Buts: 7e Omerovic 1-0; 20e Duric 2-0; 23e Curchod 3-0; 31e Muhammed 4-0; 47e Prathap Ravindran 5-0; 72e Omerovic 6-0; 78e Hoxhaj 7-0; 86e Omerovic 8-0.
Arbitre: M. Durussel.

Valmont: Carlos Da Silva; Omanovic, Germic, Pratheep Ravindran, Prathap Ravindran; Osman; Curchod, Omerovic, Muhammed, Duric; Hoxhaj.
Sont entrés en jeu: Nobs, Bouazizi, Ntweba, Leuenberger, Schenker et Bericha.
Entraîneur: Patrick Pereira.

Montcherand: Andre Gonçalves; Nikolic, Vidal, Blanchet, Micael Rodrigues; Gut, Rui Filipe Alves, Parente, Alexandre Domingues, Dietrich; De Assuncao.
Est entré en jeu: Laurent Baer.
Entraîneur: Gonzalo Garcia.

Notes: Terrain des Cinq Communes, Chamblon. 44e, Carlos Da Silva repousse un penalty d’Alexandre Domingues.

Categories: 5e ligue, FC Valmont

Auteur