«Un plaisir de pouvoir jouer au football ainsi»

«Un plaisir de pouvoir jouer au football ainsi»

Arrivé de Young Boys, où il n’a joué que dix petites minutes durant l’intégralité du second tour la saison dernière, Benjamin Kololli a effectué ses débuts sous le maillot bleu et blanc ce mardi soir, face au FC Sion. Un premier match dans lequel il voulait frapper fort d’entrée de jeu, histoire de montrer qu’il le possède, le niveau de la Super League. Le résultat? Disons que le Vaudois de 24 ans n’a pas eu plus d’occasions que cela de se mettre en évidence, mais à chaque fois que la balle a atterri dans ses pieds, on a senti toute la percussion, sur l’aile gauche, de celui qui peut tout aussi bien évoluer à droite. Et sinon, il a botté le coup-franc duquel résulte la réduction du score et le premier but lausannois.

Une belle performance, durant les 45 minutes les moins abouties du LS dans ce derby, qui plus est. En tout cas, Benjamin Kololli aura, certainement, donné envie aux spectateurs attentifs du Grand Record de le revoir très vite sur un terrain. Concernant son coach? Il faudra certainement plus que cela pour que le technicien lausannois fasse de lui un titulaire indiscutable, mais on peut être certain que celui-ci ne se privera pas des qualités d’un joueur de ce calibre. En tout cas, si le Bellerin est arrivé au Lausanne-Sport, c’est avec un objectif clair: jouer.

 

Benjamin, il s’agissait de votre première apparition sous le maillot du LS, comment l’avez-vous vécu?

C’était excellent! J’adore le système de jeu prôné par l’équipe, je m’y retrouve totalement, alors pouvoir être sur le terrain et y participer, c’est excitant.

Malgré tout, vous étiez sur le terrain pendant les 45 premières minutes, de loin pas les plus simples pour l’équipe…

Absolument, et on en a discuté dans les vestiaires à la mi-temps. Le problème auquel on a été confrontés, c’est qu’on disposait d’énormément de place sur les ailes, mais qu’on ne parvenait pas à nous trouver. On était tout le temps seul! On a pu corriger ça au retour des vestiaires, et c’est aussi une des raisons de notre meilleure seconde période.

En parlant du système de jeu, on a pu constater que, même face à une équipe comme Sion, vous êtes restés fidèles à vos principes…

C’est juste, et c’est véritablement un plaisir de pouvoir jouer au football ainsi. On remarque que, même si les plus grosses chances sont pour eux, on a eu la possession du ballon la majorité du temps et on a essayé d’en faire quelque chose. C’est un excellent signe pour la suite.

D’ailleurs, on imagine que de débuter la préparation contre le FC Sion, c’est idéal pour vous!

Ahhh, bien sûr, c’est un derby comme on les aime (rires). Et puis, Sion est une excellente équipe, qui sort d’une très belle saison, alors les affronter, forcément, c’était très bénéfique pour nous.

Cela fait moins d’un mois que vous êtes arrivé à Lausanne, à peine plus d’une semaine que vous avez repris les entraînements. Comment se passe votre intégration au sein de l’équipe?

Parfaitement bien! J’ai été pas mal aidé par le fait que je connaissais déjà le trois quart des joueurs, pour avoir joué avec eux, notamment. Forcément, c’est plus facile ainsi. Sinon, les nouveaux joueurs sont arrivés à l’entraînement la semaine dernière, donc on apprend à se connaître au fur et à mesure. Mais l’ambiance est excellente, vraiment, je ne me fais de souci pour personne à ce niveau-là.

On imagine que l’ambiance, c’est une bonne chose, mais ce n’est pas la raison pour laquelle vous êtes au Lausanne-Sport aujourd’hui, on se trompe?

C’est vrai, si je suis ici, c’est pour une seule chose: retrouver du temps de jeu et prétendre à une place de titulaire, rien d’autre!

Une interview réalisée par Florian Vaney

Fc Lausanne Sport vs Fc Sion 2-4

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.