Un grand Atef Ammari renverse Champvent

Un grand Atef Ammari renverse Champvent

Un crochet suivi d’une balle piquée parfaite pour le 1-2 (47e), un coup-franc vicieux pour le 2-2 (57e), un penalty pour le 3-2 (73e) et une reprise de près suite à un penalty repoussé par Olivier Glauser pour le 4-2 (78e): Atef Ammari a bel et bien frappé quatre fois en trente minutes pour permettre à Concordia de battre Champvent samedi au Bois-Gentil! Les hommes de Marcos Carballo, auteurs d’une première période très décevante, ont réalisé une deuxième mi-temps de feu pour s’imposer finalement largement dans ce qui était leur premier match officiel de l’année. Au final, ils se sont imposés 5-2 face à un FCC méconnaissable entre la première et la deuxième période. Avec ce succès, au final mérité, Concordia lance parfaitement son deuxième tour, qui pourrait bien être celui d’une énorme surprise.

« Personne ne parle de nous et c’est tant mieux »

« Si on pense aux finales? Bien sûr, un peu… Personne ne parle de nous et c’est tant mieux. On sait qu’on n’est pas favoris face à des équipes comme Aigle ou Morges. Pas de problème pour nous! On sait ce que l’on vaut et on se dit que peut-être, il y a moyen d’arriver à quelque chose cette année… » Atef Ammari lui-même ne veut pas trop en dire lorsqu’on le lance sur le sujet des finales. Pourtant, après un quadruplé, il y aurait moyen de se la raconter un peu, non? Apparemment, ce n’est pas le genre de la maison. « Non, non, tranquille. Ca n’arrive pas toutes les semaines, je n’ai pas l’habitude », sourit le héros du jour, ancien joueur de Stade-Lausanne-Ouchy. Rêve-t-il à titre personnel de retrouver un niveau de jeu plus élevé? « Oh, là, vraiment, je ne sais pas. Je suis bien à Concordia. Je ne sais pas bien quoi vous répondre, en fait », rigole-t-il franchement. Ce qui est sûr, c’est qu’il a livré une prestation XXL en deuxième période face à un FC Champvent qui a sombré directement après la pause.

Champvent domine intégralement la première période

Les Chanvannais avaient pourtant tout fait juste en première mi-temps. Avec le même onze qui avait battu Bottens dimanche dernier (lire ici), à une exception près (Ismail Laribi avait laissé sa place à Romuald Neves), Champvent entrait bien mieux dans le match que Concordia, qui disputait, il est vrai, son premier match de l’année. Le FCC, mieux dans le rythme, dominait les débats et ouvrait même la marque à la 9e. L’ouverture de Sacha Clément était un (gros) brin chanceuse, puisque la passe du milieu de terrain, complètement dévissée, était destinée à un coéquipier côté gauche mais arrivait dans les pieds de Romuald Neves, seul dans l’axe! Encore fallait-il marquer, ce qui fut fait d’un geste de classe. Aucune chance pour Pablo Soutullo et 0-1!

Ghchioua-Frey-Bencivenga: Champvent joue collectif pour le 0-2

Champvent allait même doubler la mise grâce à une action merveilleuse. Yassine Ghchioua réussissait une passe « Champions League », qui transperçait la défense de Concordia. Seul à dix mètres des buts, Andreas Frey se montrait parfaitement collectif en décalant Albino Bencivenga, lequel, sans surprise, ne tremblait pas devant le but. 0-2 et une équipe de Concordia aux abois, qui n’a eu que deux actions de but en première période. La meilleure? Une frappe de Mathieu Dorthe, qu’Olivier Glauser détournait joliment en corner (38e) et une frappe à côté d’Atef Ammari (43e). C’est tout? Oui, c’est tout.

Un premier but de toute beauté pour Atef Ammari

Comment expliquer, alors, que Concordia ait été aussi fort en deuxième mi-temps? « Le coach nous a un peu bougés », reconnaissait Atef Ammari. « Il nous a demandé d’être plus présent dans les duels, de montrer qu’on voulait vraiment revenir ». Ce fut fait d’entrée, le milieu de couloir suivant parfaitement les consignes de son entraîneur. De ses quatre buts, le premier fut sans conteste le plus beau. Un crochet intérieur, un autre extérieur, le tout ponctué d’une balle piquée dans le petit filet de Glauser. Du bon travail, vraiment.

Une prime en liquide pour Markus Holst?

Son coup-franc, que Glauser a mal maîtrisé, et son premier penalty ne resteront eux pas dans les mémoires, ou moins que son premier but disons, et son quatrième but doit beaucoup à Markus Holst, en fait. Alors qu’Ammari avait décidé de tirer son deuxième penalty du soir, Glauser avait choisi le bon côté et repoussé le ballon sur sa gauche. Hélas pour lui, le latéral estonien de Concordia, avait tout compris et pouvait centrer pour… Ammari, forcément seul à cinq mètres du but. 4-2 et merci Markus Holst, donc. On a même surpris Marcos Carballo à le féliciter et lui parler de vodka en récompense, preuve que les primes de victoire existent bel et bien à Concordia et qu’elles sont apparemment payées en liquide.

Un FC Champvent aux deux visages

Pour le plaisir, le défenseur central Mario Papa inscrira le 5-2 dans le but vide au terme d’une jolie percée, sous les applaudissement de ses supporters réunis dans la mythique tribune en bois malleysanne. Champvent, balayé en 45 minutes, n’a pas compris quelle tornade il venait de ramasser, mais on tient à rassurer les Chanvannais: depuis une année, quasiment toutes les équipes qui viennent au Bois-Gentil en repartent battues, en tout cas quand elles jouent contre Concordia. Reste que là, le scénario est cruel, car les Lausannois étaient clairement dominés jusqu’à la pause. Alors, match encourageant pour Champvent dans la lutte pour le maintien? La réponse est simple: oui en première période, non en deuxième.

Concordia ne pourra bientôt plus se cacher

Concordia, lui, fait vraiment figure d’outsider très sérieux dans ce groupe 2 et on va même finir par en faire un favori. Collectivement, tout va bien à la « Concorde », et, en plus, individuellement cela commence à devenir très intéressant. Avec un joueur comme Benoît Tabin en pointe, marquer des buts ne sera pas un problème ce printemps. Et même si Atef Ammari n’en mettra pas quatre chaque samedi, Concordia ne pourra bientôt plus se cacher…

Les hommes du match

Atef Ammari, bien sûr, sans aucune discussion possible. Transparent en première période, énorme en deuxième. A l’image de son équipe, en fait. Mis à part le milieu de couloir, on a été très impressionné par le latéral droit Markus Holst. Déjà, il est Estonien et c’est la classe, mais en plus il est spécialement fort. Un vrai bon joueur, très solide et très collectif. Un des tout meilleurs défenseurs de 2e ligue sans aucune hésitation. On ne voudrait pas causer du tort à Concordia, mais on peut se permettre maintenant que la saison des transferts est terminée: tous les clubs de 1re ligue devraient aller le visionner au moins une fois.

Du côté de Champvent, gros match de Steven Bonzon, comme la semaine dernière. On ne va pas trop encenser une charnière centrale qui prend cinq buts, mais Simon Schmidli et lui ont de nouveau été bons, surtout en première mi-temps bien sûr. Romuald Neves, auteur de 60 très bonnes minutes, mérite également une mention. Il a été très bon et inscrit un fort joli but.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent le samedi 28, à domicile. Concordia recevra Assens (10e) à 17h. Champvent accueillera Crans (6e) à 19h.

FC Concordia – FC Champvent 5-2 (0-2)

Buts: 9e Neves 0-1; 35e Bencivenga 0-2; 47e, 57e, 73e, pen., 78e Ammari 4-2; 84e Papa 5-2.

Arbitres: M. Alvarez, assisté de M. Soares et de M. Paz.

Concordia: Soutullo; Holst, Papa, Tiago Agostinho, Uwimana; E. Carro, Moizeau (46e Gehri); Ammari, Greco, Dorthe (68e Junior Lomena); Tabin (79e Rodriguez).

Entraîneur: Marcos Carballo

Champvent: Glauser; Virgolin, Schmidli, Bonzon, Fressineau; Frey, Clément, Neves (79e Balla Zambo), Ghchioua (37e Laribi); Galati, Bencivenga.

Entraîneur: Christian Mischler.

Terrain du Bois-Gentil.

Categories: 2e ligue, FC Champvent

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.