Un FC Gland courageux accroche Genolier-Begnins

Un FC Gland courageux accroche Genolier-Begnins

Le FC Gland restait sur quatre défaites consécutives, ce qui n’est pas exactement la meilleure des manières de préparer un derby aussi important que la réception du FC Genolier-Begnins. Sportivement, il y avait des choses à redire, mais, en dehors du terrain, les Glandois ont fait tout juste et ont été récompensés par une très jolie affluence, puisque pas moins de 200 personnes sont venues s’asseoir sur les gradins d’En Bord. Le “club des 200” avait décidé de manifester sa présence, servant raclettes et… mojitos (!) pour le plus grand plaisir de spectateurs tout heureux d’assister à cette fête du football. C’est aussi cela qu’on aime dans le football régional. Oui, ce match entre Gland et Genolier-Begnins a été une belle fête du football.

Jamel Kaissi et Marc Studer, deux styles différents

Pour cela, il a fallu que l’accueil soit bon, mais aussi que le spectacle soit à la hauteur sur le terrain, ce qui a été le cas. Les deux équipes ont proposé une belle opposition de style, à l’image du duel entre les deux jeunes et prometteurs entraîneurs que sont Jamel Kaissi et Marc Studer. Les deux ont connu les joies d’une formation de haut niveau, mais le premier a eu la chance que le deuxième n’a pas eu, puisque l’actuel entraîneur de “GB” s’est malheureusement gravement blessé avant de percer. Jamel Kaissi, bien sûr, a connu le très haut niveau avec Sion et Lausanne, avant de finir sa carrière à Stade-Lausanne.

Leur style d’entraîneurs? Très différent pour ce qui est du comportement, ce qui était d’autant plus amusant à observer que les deux hommes se sont tenus à quelques mètres l’un de l’autre pendant toute la durée de la partie. A Gland, les zones techniques sont séparées de cinquante centimètres et le contraste était saisissant entre un Marc Studer toujours debout mais jamais expansif, réservant ses rares interventions à des replacements et un Jamel Kaissi qui commente absolument chaque action et interpelle régulièrement ses joueurs. Deux entraîneurs, deux styles pour… un match nul à la fin.

Gland s’est largement mis au niveau

Car si Genolier-Begnins a eu le plus d’occasions pendant ce match, le FC Gland a réussi à accrocher un point pas forcément immérité vu sa débauche d’énergie et sa solidarité. Oui, les Glandois ont réussi à se mettre au niveau de leur adversaire et à retrouver la confiance après leur début de championnat raté. La preuve? Le 1-0 de Jérôme Piguet, au quart d’heure de jeu. Le capitaine des Orange et Bleu, joueur emblématique du club, sait mieux que quiconque l’importance de ce derby pour le club d’En Bord et il a frappé en premier, aidé du poteau, qui avait choisi son camp en première période, puisque “GB” a tiré deux fois dessus sans marquer! Genolier-Begnins a répondu immédiatement, par Cyril Favre, avant de largement souffrir en fin de première période. 1-1, score à la pause.

Jérôme Piguet et Julien Jemmely, deux symboles

Tout s’est accéléré dès le début de la deuxième période, lorsque Julien Jemmely a frappé un penalty sur le poteau, décidément, avant de pouvoir quand même sortir les oreilles du wapiti quelques minutes plus tard, trompant joliment Julien Praz. Au passage, “JJ” a marqué son dixième but en six matches sur ce coup-là. Bonne moyenne. Les Canaris semblaient alors avoir fait le plus dur, mais Jérôme Piguet, encore lui, a inscrit le 2-2 d’une magnifique frappe enroulée, laquelle trompait Antoine Bechet… avec l’aide du poteau. Les hommes forts ont donc fait la différence en deuxième période, tant Julien Jemmely et Jérôme Piguet symbolisent à merveille l’identité de leurs clubs respectifs, eux dont le talent serait mille fois suffisant pour aller le monnayer ailleurs, mais qui préfèrent porter l’écusson de leur club de coeur plutôt que celui d’un club pour lequel ils auraient moins de sentiments. Cela s’appelle l’amour du maillot, cela existe encore et c’est beau.

Les Canaris grimpent à la deuxième place

Au final, Gland et Genolier-Begnins se sont donc quittés sur ce 2-2 qui est plutôt une bonne affaire pour les hommes de Jamel Kaissi vu le nombre d’occasions que se sont procuré les visiteurs. Mais “GB” ne va pas trop se plaindre de ce point pris à l’extérieur, dans un derby et qui lui permet, aussi, de grimper à la deuxième place de ce groupe 1. A noter, c’est important, les premières minutes de Grégory Cloux depuis son retour de Collex-Bossy. Le milieu de terrain est entré en cours de deuxième période et a pu s’illustrer sur quelques séquences de jeu court où son habileté a fait merveille. Le FC Gland, lui, est 12e avec trois points d’avance sur la barre, mais on peine à croire qu’il restera longtemps à cette place.

Il ont dit à Footvaud.ch

Andrea Ucci, milieu de terrain du FC Gland

On a été solidaires et combatifs. En ce sens, on a vu un bon FC Gland, je crois. Ils ont plus d’occasions que nous et on pourrait dire que le point est chanceux, mais je pense qu’on a fait ce qu’il fallait pour l’obtenir, quand même. Et on a eu une grande performance de notre capitaine, qui nous marque deux buts splendides! On a prouvé qu’on valait mieux que nos quatre défaites de suite et ce match nul est comme le début d’un nouveau championnat pour nous, c’était important de mettre fin à cette série négative. On a connu une préparation compliquée, avec beaucoup d’absents, et c’est pour cela qu’on a eu autant de peine à commencer la saison. Mais là, c’est bon, tout le monde est là et les nouveaux s’intègrent gentiment. On va monter en puissance, j’en suis convaincu. On a une jeune équipe, il ne faut pas l’oublier, et on ne se fixe pas d’objectif particulier. On va prendre match après match en essayant de remonter la pente. Vous savez, la saison dernière on semblait largués et on a failli jouer les finales! On va aussi essayer de progresser dans le jeu, de poser le ballon.

Marc Studer, entraîneur du FC Genolier-Begnins

Bien sûr qu’on aurait dû gagner, si on compte toutes les occasions qu’on a eu. C’est dommage, mais aujourd’hui, on s’est battu contre trop de monde: l’adversaire, nous-même et les poteaux! Déjà, il faut souligner la performance de Gland, qui n’a rien lâché. Ensuite, il faut bien dire qu’on a eu des coups de moins bien, comme à la fin de la première période où on n’a vraiment pas été bons. Et il y a les poteaux… On tire trois fois dessus et eux deux fois, mais du côté rentrant! Voilà, il n’y a rien de grave là-dedans, mais on regrette bien sûr de ne pas avoir réussi à remporter ce derby.

FC Gland – FC Genolier-Begnins 2-2 (1-1)

Buts: 16e Piguet 1-0; 21e Favre 1-1; 52e J. Jemmely 1-2; 60e Piguet 2-2.

Arbitres: M. Dejan Jankovic, assisté de M. Fabien Alvarez et de M. Mario Rui Jesus.

Gland: Praz; Spagnolo, Meuris, Hamel, Verissimo (68e Teitgen); Piguet, Oliveira (46e Lazrak), Bays (75e Qarri), Ucci; Fernandes, Rrahmani.

Entraîneur: Jamel Kaissi

GB: Bechet; Roch, Bolay, Bonzon Martin; Ribeiro, Favre (88e Kissema), Monnier; Gervaix (68e Cloux), J. Jemmely, Selimi.

Entraîneur: Marc Studer.

En Bord, 200 spectateurs.

Categories: 2e ligue, FC Gland

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*