Un doublé d’Alix Bahlouli lance la saison d’Echallens

Un doublé d’Alix Bahlouli lance la saison d’Echallens

Déjà, la première chose à dire, c’est que le FC Echallens Région a changé de style. On avait eu quelques doutes lors des premiers matches, mais là, tout est clair: le jeu de passes courtes cher à Julien Marendaz est désormais révolu. Aujourd’hui, Echallens joue direct, recherche ses attaquants en première intention et met énormément d’impact physique dans les duels. Bernardo Hernandez est quelqu’un de pragmatique, qui aime aussi le beau jeu, mais veut surtout gagner. Echallens, désormais, c’est costaud.

Echallens à l’extérieur? 100% de victoires

Une des conséquences? Il est peut-être un peu tôt pour tirer déjà de vraies conclusions, mais l’EFCR a gagné ses deux matches à l’extérieur (Team Vaud et Azzurri) et n’a pas encore remporté la moindre rencontre à la maison (Signal Bernex et Fribourg). Quelque part, cela cadre avec son style: celui d’une équipe solide, qui met de l’impact, mais cherche encore ses automatismes dans le jeu.

Azzurri a dominé la première période

Samedi, à Chavannes-près-Renens, Echallens a donc été fort défensivement, mais aurait largement pu tout perdre. Azzurri 90 s’est créé plus d’occasions, a été plus percutant. En une phrase: Azzurri aurait dû gagner ce match. La première occasion des Lausannois a résumé à elle seule la rencontre: Renato Rocha, en face à face, a buté sur Kevin Bally (13e). Sur le rebond, Mickael Feghoul a pu frapper, mais Bally s’est de nouveau interposé. Sept minutes plus tard, un bon coup-franc de Nicolas Marazzi trouvait Luca Scalisi, dont la reprise acrobatique était sauvée sur la ligne par un défenseur challensois (2oe). Même la sortie sur blessure (claquage) de Renato Rocha ne décourageait pas les Azzurri, qui se créaient encore une belle chance avec une frappe flottante de Juan Manuel Parapar de très peu à côté (24e).

Stevo Gasic inscrit un 1-0 mérité

C’est donc en toute logique, sur une belle balle en profondeur de Luca Scalisi, que Stevo Gasic, entré en jeu à la place de Rocha, a pu aller défier Kevin Bally, un poil hésitant sur ce coup-là, et le tromper d’un petit ballon bien placé sous la latte. Bien vu de Scalisi et bien fini de la part de Gasic. Ce 1-0 à la pause, on l’a compris, était tout à fait mérité pour une équipe d’Azzurri supérieure, malgré le nombre encore une fois élevé de titulaires potentiels absents (Sébastien Meoli et Michele Morganella blessés, Micael Martins malade). Echallens a-t-il existé offensivement durant les 45 premières minutes? Absolument pas, non, mis à part une frappe de loin de Diego Mutombo (34e), laquelle n’est pas passée si loin que cela des buts de Daniel Passera. Mais bon, rien de bien transcendant.

Alix Bahlouli égalise

Tout a changé dès la 47e, moment que choisit Alix Bahlouli pour inscrire le 1-1. L’attaquant challensois, au potentiel tellement élevé, a trompé Daniel Passera d’un ballon bien croisé. Echallens était bien payé à ce moment-là, mais la deuxième période allait être bien plus équilibrée. Mickael Feghoul a d’abord tiré à côté (52e) avant qu’Ewembe Lokwa ne frappe au dessus après un caviar d’Aurélien Ziegler (56e). Juan Manuel Parapar s’est ensuite heurté à Kevin Bally de l’autre côté (69e), mais Lokwa a répliqué immédiatement en ne cadrant pas son shoot (70e). Aurélien Ziegler a eu encore une belle occasion (72e) et Azzurri peut se plaindre d’une drôle d’action à la 75e.

Penalty oublié pour Azzurri?

Les faits? Un joueur lausannois est victime d’une faute dans les seize mètres, mais se relève et glisse le ballon à un coéquipier qui marque. Monsieur Zgraggen annule la réussite pour un hors-jeu, mais… ne revient pas à à la faute. Une décision litigieuse, car l’accrochage était bien évidemment antérieur à la position de hors-jeu. Les dirigeants et le staff d’Azzurri ont vertement fait savoir au directeur de jeu et à ses assistants tout le mal qu’ils pensaient de sa décision, mais cela, évidemment, n’a eu aucune influence sur la décision de M. Zgraggen.

La différence en fin de match

Azzurri avait laissé passer sa chance et Alix Bahlouli s’est chargé d’amener les trois points de l’autre côté. Parfaitement servi en profondeur par Mathieu Germanier, qui portait le brassard, l’attaquant d’origine algérienne, a fait passer son ballon par dessus Daniel Passera, sorti à sa rencontre. Du bon travail.

Alix Bahouli, un joueur à suivre de près

Alix Bahlouli? Un joueur que les suiveurs du football vaudois d’élite connaissent depuis longtemps. Il n’a en effet que 21 ans, mais déjà une solide expérience, lui qui a porté les maillots de Sion M21, du Stade Nyonnais, de Köniz et de Delémont en Promotion League. Il avait tenté l’aventure en France en 2012/2013, à l’En Avant Guingamp, mais était resté cantonné à la CFA 2 au sein de la réserve du club breton. A Echallens, il est là pour deux raisons. Tout d’abord parce que Bernardo Hernandez, qui a été son entraîneur à Nyon, croit en lui. Et ensuite parce qu’il doit réaliser une saison pleine pour se relancer et retrouver un club professionnel. Le calcul n’est pas faux, car les formations de l’élite ont toujours un oeil attentif sur la 1re ligue.

Etre meilleur buteur de 1re ligue, ça paie

Une preuve? Sur les trois meilleurs buteurs de la saison dernière, seul Moreno Merenda a sa carrière derrière lui. Les deux autres, Ridge Munsy (Thoune) et Quentin Rushenguziminega (LS) ont tous deux trouvé un club professionnel ce été. Avec quatre buts en quatre matches, Alix Bahouli est dans les bons temps de passage et c’est évidemment la seule chose qu’on lui souhaite.

Azzurri n’avait plus de solutions sur le banc

Bon, on l’a dit, le doublé d’Alix Bahouli a permis à Echallens de mener au score à Chavannes dès la 83e. La réaction de Bernardo Hernandez après le but du 1-2? Pas de place au romantisme. « Cinq derrière, on ferme », a-t-il crié à l’attention de sa défense, des fois que ses latéraux aient eu envie de se comporter en ailiers en fin de match. Cela n’a bien sûr pas été le cas et les dix dernières minutes ont été plutôt tranquilles pour Echallens. La semaine dernière, mené par Terre Sainte, Patrick Isabella avait fait entrer Renato Rocha, lequel avait apporté sa hargne et avait pu égaliser au bout des arrêts de jeu. Mais ce samedi, « RR » était déjà la douche depuis longtemps quand M. Zgraggen a sifflé la fin du match…

Fc Azzurri 90 Ls vs Fc Echallens 1-2

Plus de 130 images du match ici

Les hommes du match

Dz cité d’Azzurri, on a beaucoup aimé Juan Manuel Parapar. Il est passé quasiment à chaque fois sur son côté droit et ses rushes ont fait très mal à son latéral. L’Espagnol a fait parler sa vitesse et sa percussion, mais, comme trop souvent, a manqué de précision dans le dernier geste. Sinon, bonne entrée de Stevo Gasic. Il a marqué le 1-0 et délivré quelques bons ballons, mais on soulignera surtout la belle prestation d’Adam Waidi à mi-terrain. Il a beaucoup couru, récupéré passablement de ballons et a toujours joué simple. Lui, il ne faut pas qu’il se complique la tâche, mais il maîtrise à la perfection la combinaison: « récupération-pass ».

Diego Mutombo a été le meilleur homme sur le terrain, à notre avis. Dès la première minute, il est allé au combat face à Renato Rocha et on se réjouissait de ce duels de poids-lourds. Malheureusement, l’avant-centre d’Azzurri s’est claqué et a dû sortir, mais Mutombo s’est alors occupé de Mickaël Feghoul, en alternance avec Diego Sessolo. Il a été monstrueux dans l’impact et a même réussi quelques transversales intéressantes. Kevin Bally mérite également une mention pour ses multiples arrêts décisifs et Aurélien Ziegler a déjà montré une partie de sa classe. On adore ses passes aveugles (il en a fait deux) et sa technique individuelle est très délicate, tout en toucher de balle. Un vrai joueur.

Les prochains rendez-vous

Echallens recevra Terre Sainte le samedi 5 septembre à 17h aux Trois-Sapins. Le lendemain, dimanche 6, Martigny accueille Azzurri à Octodure. Coup d’envoi à 16h.

Azzurri 90 LS – FC Echallens Région 1-2 (1-0)

Buts: 36e Gasic 1-0; 47e et 83e Bahlouli 1-2.

Arbitres: M. Cornelio Zgraggen, assisté de M. Joël Bortolas et de M. Artan Mehmeti.

Azzurri: Passera; Preite, Scalisi, Elefante, Iyeti; Parapar, Waidi, Marazzi, D. Isabella (61e Gabriele); Rocha (22e Gasic), Feghoul.

Entraîneur: Patrick Isabella

Echallens: Bally; Debluë, Sessolo (68e Lacroix), Mutombo, Teixeira; Réaut (82e Bastardoz), M. Germanier, D. Germanier, Ziegler; Bahlouli, Lokwa (80e Saunier).

Entraîneur: Bernardo Hernandez

Centre sportif de Chavannes-près-Renens. Coup d’envoi donné par Cristiano Doni, ancien international italien.

Fc Azzurri 90 Ls vs Fc Echallens 1-2

Plus de 130 images du match ici

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*