Le doublé d’Albanor Hoxha offre la victoire à Boveresses

Le doublé d’Albanor Hoxha offre la victoire à Boveresses

« Ici c’est Boveresses! » Le club de Tony Giangreco joue ses matches à domicile au Terrain de Valmont, en plein coeur du site dédié aux requérants d’asile lausannois, l’EVAM. La raison? Le terrain du FCB n’est pas prêt à accueillir des matches de 4e ligue, mais pas de problème, Boveresses est à Valmont comme à la maison. Ses fervents supporters font le court déplacement à chaque fois, et mardi soir, ils étaient une bonne centaine au coup d’envoi pour accueillir Chile comme il se devait. La ferveur est réelle, mais l’orage spectaculaire s’étant abattu sur Lausanne depuis la 30e minute a eu raison de la motivation des fans, même des plus résistants. Sont-ils partis? Non! Ils se sont massés dans les voitures, fenêtres ouvertes, et n’ont pas cessé d’encourager les leurs! Le FC Boveresses, c’est aussi une ambiance.

Première victoire de la saison pour Boveresses

Ce club des quartiers nords de Lausanne n’a pas encore 10 ans, mais est joliment en train de s’implanter dans le paysage footballistique vaudois. Faciles vainqueurs de leur groupe de 5e ligue l’an dernier, les hommes du président-entraîneur Tony Giangreco ont cependant dû attendre ce match face à Chile, le troisième de la saison, pour remporter leur première victoire en 4e ligue. Le héros du jour? Albanor Hoxha, auteur d’un joli doublé. Très technique, très vif, ce joueur nous avait déjà fait forte impression lors du match de Coupe vaudoise perdu face à Concordia (lire ici),  et a confirmé mardi tout le bien que l’on pensait de lui. Quel joueur! Quelles accélérations! Il est passé quasiment à chaque fois, donnant le tournis aux défenseurs de Chile. Son seul raté? Son penalty de la 70e, tiré sur le dessus de la barre transversale. Sinon, il a fait tout juste.

Chile a tout changé cet été: président, staff et joueurs!

Chile, justement, a changé beaucoup de choses cet été. Après l’échec en finales de promotion l’an dernier, le club de Chavannes-près-Renens s’est offert un nouveau comité, un nouvel entraîneur et de nouveaux joueurs! Alex Richard est le nouveau responsable technique, tandis que José Navarrete s’occupe de la première équipe, qui est désormais plus « chilienne » que l’an dernier. L’entraîneur Erkan Yildiz est parti intégrer le staff de Turc, emmenant quelques joueurs avec lui, dont Edgar Nzita, le capitaine. Chile est donc en phase de reconstruction et cela se voit, puisque la IA compte 0 point après les trois premières journées. La IB est, elle, l’équipe « péruvienne ». Elle joue elle aussi en 4e ligue, mais compte déjà quatre points. Tout ne va donc pas si mal à Chile, mais il va falloir du temps pour que la IA redevienne compétitive. A noter que le nouveau président, José Luis Cristi, se trouve également être le capitaine de cette IA.

1-0 à la pause, un avantage largement mérité

Chile, donc, s’est incliné à Valmont mardi soir, face à une équipe de Boveresses qui lui était nettement supérieure. Les Lausannois du haut se sont créés les meilleures occasions d’entrée, grâce à leur avant-centre Korab Arsllani. Très mobile, très rapide, il a transpercé la défense chilienne à de nombreuses reprises, mais n’a pas pu inscrire le but qui aurait couronné une belle performance de sa part. Kevin Luzemo Malonga aurait lui aussi pu marquer, mais c’est sur une de ses reprises, détournée par Augusto Estuardo, qu’Albanor Hoxha a pu ouvrir la marque à la 22e d’une jolie demi-volée. 1-0 pour Boveresses, un avantage complètement mérité.

Deux poteaux et un penalty raté pour Boveresses en deuxième période

Les hommes de Tony Giangreco ont bien recommencé la deuxième période, sous un déluge monumentale, et auraient pu inscrire le 2-0. Les occasions? Une frappe de Korab Arsllani sur la latte (62e), une autre de Roberto Aloise sur le poteau (66e) et le penalty manqué par Hoxha: cela faisait beaucoup. Trop pour Chile, qui craquait à la dernière minute sur la dernière occasion d’Hoxha, très opportuniste sur ce coup-là. 2-0, score final pour un FC Boveresses impressionnant, qui compte désormais une victoire, un nul et une défaite dans ce groupe 3 de 4e ligue.

Boveresses se déplace à Cugy dimanche. L’heure des braves, déjà

Les finales sont-elles atteignables? Difficile à dire pour l’instant, mais cette équipe a un joli potentiel et il ne sera facile pour personne d’aller jouer sur ce terrain de Valmont. Pour l’heure, Crissier II et Cugy en sont à 100% de victoires et font figure de premiers favoris, sans oublier la II de Benfica, qui vient d’ailleurs de s’imposer sur ce terrain de Valmont dimanche (0-1). Disons que l’on en saura plus dès dimanche prochain, puisque Boveresses se déplacera à Cugy. S’ils ramènent un point ou qu’ils gagnent, ils pourront commencer à se dire qu’ils ont une chance de jouer les deux premières places. Ce match à Cugy est donc déjà important. L’heure des braves.

Les hommes du match

Roberto Aloise est vraiment un joueur de très bon niveau. Lorsqu’on a dit à un grand connaisseur du football lausannois que l’on allait voir jouer Boveresses mardi soir, il nous a répondu: « Ah, tu verras, ils ont un Shaqiri au milieu! » On n’ira pas aussi loin, mais « Roby » Aloise a quelque chose en plus, c’est certain. Albanor Hoxha mérite également une mention. Pour son doublé, c’est sûr, mais aussi pour tout le reste.

Les prochains rendez-vous

Boveresses effectuera le difficile déplacement de Cugy, le dimanche 14 septembre à 14h. Le même jour, Crissier II recevra Chile au Centre sportif de la Ruayre.

FC Boveresses – FC Chile Sport IA 2-0 (1-0)

Buts: 22e et 89e Hoxha 2-0

Arbitre: M. Nicolas Reymond.

Boveresses: Kibalabala; Cosandey, Messaoud, Antonio, Salkic; Luzemo Malonga, Hazal, Aloise, Hoxha; Arsllani, Galdames.

Sont entrés en jeu: Wanis, Husson, Scuderi, Samim et Haile.

Entraîneur: Tony Giangreco.

Chile: Estuardo; Haro, Barbaro, Cristi, Elgueta; Daniel Moraga, Tiambo, Azurduy, Coque; Palaquibay, Vargas.

Sont entrés en jeu: Nicolas Moraga et Paez.

Entraîneur: José Navarrete

Terrain de Valmont.

Categories: 4e ligue, FC Boveresses