Un championnat qui s’annonce renversant

Un championnat qui s’annonce renversant

Sept équipes vaudoises, soit exactement la moitié du contingent de ce groupe 1, sont engagées cette saison en 1re ligue. Tour d’horizon rapide, à la veille de la première journée ce samedi et ce dimanche.

 

FC Stade-Lausanne-Ouchy

Le point fort

Stade est la seule équipe de tête à ne pas partir dans l’inconnu. Le onze de base ne va pas changer, à une exception près: le départ de Mobulu M’Futi. Sinon, tous les cadres sont restés et l’équipe d’Andrea Binotto peut s’appuyer sur de très solides certitudes. Finaliste les deux dernières années, le SLO a des garanties sur la qualité de son jeu et peut de nouveau viser très haut cette saison. Les joueurs ont tous manifesté leur envie de rester et cela en dit long sur leurs ambitions avec le club de Vidy. Stade, c’est sûr, est un prétendant très sérieux aux finales.

L’inconnue

Les jeunes vont-ils pousser pour prendre une place de titulaire? Le onze de base du SLO semble connu, mais Andrea Binotto sera très attentif à toute baisse de motivation éventuelle. A ce moment-là, il faudra que les jeunes issus de la formation ou de Team Vaud soient prêts. On pense à Kevin Pianaro, à Leo Morax, à Dorian Luwawa et à Stéphane Gomes Gonçalves. Tous n’auront pas le même temps de jeu, mais tous en auront suffisamment pour montrer qu’ils méritent mieux que le banc.

Le joueur à suivre

On croit assez fort en Ahmed Mejri, que l’on sent bien faire une immense saison. Le Tunisien a retrouvé goût au football à Vidy et il a besoin de cette confiance pour être fort. Après une année déjà convaincante, on espère qu’il monte en puissance et qu’il porte le SLO de bout en bout. Il a le talent pour le faire et il doit encore franchir un cap au niveau de son leadership. Parce que ballon au pied, il n’y a pas beaucoup de joueurs plus forts que lui en 1re ligue.

Le transfert auquel on croit le plus

Carl Martinet. Le milieu offensif est élégant, intelligent et aussi à l’aise dans le vestiaire que sur le terrain. Ses qualités-là se marient à merveille avec les valeurs du FC Stade-Lausanne-Ouchy. Le bon joueur dans le bon club. On est persuadés qu’il apportera énormément de choses cette saison. Peut-être pas 90 minutes à tous les matches, mais très souvent.

Le premier match

Ce samedi à 17h face à Fribourg, au Stade Saint-Léonard.

Fc Stade Lausanne Ouchy vs Us Terre Sainte 1-0
Ahmed Mejri

FC Echallens Région

Le point fort

Une campagne de transferts intelligente, à l’image de ce qui se fait aux Trois-Sapins depuis plusieurs saisons. Echallens est allé chercher des jeunes ambitieux un cran en dessous (Baptiste Bersier, Jonathan Roder, Thibaud Chevalley, Valentin Piot), des anciennes valeurs sûres de son équipe (Fatah Ahamada, Steve Samandjeu et David Jimenez) et un buteur (Yassine El-Allaoui), sans oublier Dereck Isabella et Junior Amougou. Le FCER est une équipe qui recrute bien et pas cher et cela a encore été le cas cet été.

L’inconnue

Damien Germanier nous l’a dit et on est persuadés qu’il a raison: les leaders vont devoir se révéler à Echallens, vu que Mathieu Germanier et Nicolas Bastardoz ne sont plus là. Autre inconnue: l’attaque, quand même. Alix Bahlouli est parti, Ewembe Lokwa aussi. Sur le papier, Yassine El Allaoui et Fatah Ahamada sont de bonnes acquisitions, mais Echallens doit reconstruire quasiment de zéro dans ce secteur-là.

Le joueur à suivre

Leo Richard est bien parti pour faire une grande saison. Le gardien s’est complètement remis de sa grave blessure de l’hiver 2014 et il est devenu l’un des meilleurs portiers de 1re ligue. Echallens va compter sur une grosse saison de sa part et il est très largement en mesure de la fournir. Il a encore une vraie chance de jouer plus haut et cela passe par une saison pleine aux Trois-Sapins. En plus, il aura la même défense devant lui, ou quasiment, et les automatismes sont déjà là.

Le transfert auquel on croit le plus

Difficile à dire, mais on va opter pour Fatah Ahamada. Il a tenté l’aventure yverdonnoise, laquelle a bien mieux débuté qu’elle ne s’est terminée. Aux Trois-Sapins, il retrouve un contexte a priori favorable et semble dans un bon état d’esprit. Pas forcément revanchard, mais prêt à montrer toutes ses qualités, qui sont énormes. On met donc une pièce sur lui.

Le premier match

Ce samedi à 17h face à Carouge, aux Trois-Sapins.

Fc Echallens Région vs Fc Team Vaud M21 2-1
Leo Richard

 

FC Azzurri 90 LS

Le point fort

La qualité du groupe, bien sûr. Azzurri a les moyens de recruter du lourd et l’a encore fait cet été. Guilherme Afonso est le renfort le plus spectaculaire, mais il n’est pas le seul. On aime bien l’idée d’associer Roberto Elefante et Lionel Mallein en défense centrale et devant, avec Lyazid Brahimi et Mehmed Begzadic, il y a de quoi bien entourer Afonso. Bref, Azzurri a les moyens de ses ambitions cette année encore.

L’inconnue

Cette année sera-t-elle la bonne? Comme souvent, Azzurri a reconstruit quasiment de A à Z et il faudra sans doute un peu de temps pour que tout ce petit monde apprenne à se connaître. Un peu comme pour Yverdon, il y a tellement de qualités qu’on pense que cela se fera rapidement, mais la vérité du terrain est la seule qui compte. Le président Antonio D’Attoli est toujours aussi ambitieux, son entraîneur Patrick Muller aussi et cet étonnant duo est en train de montrer qu’il peut cohabiter ensemble. On était un peu curieux de voir comment les deux hommes, si différents, allaient fonctionner, mais force est de constater que pour l’instant, tout va bien entre eux. Ils parlent d’une même voix et veulent aller dans la même direction. Et, de nouveau, contrairement à une idée reçue, Antonio D’Attoli n’est pas un grand consommateur d’entraîneurs. Alors, Patrick Muller sera-t-il celui qui l’enverra en play-off pour la première fois? Réponse très bientôt.

Le joueur à suivre

Adam Waidi a été convaincant la saison dernière dans son rôle de numéro 6. Il lui a manqué très peu pour faire le saut en première équipe du Lausanne-Sport, mais ce n’est peut-être pas forcément fini. Il a un style qui rappelle un peu celui de Freddy Mveng, mais ce dernier a su faire évoluer son jeu au fil des années. Très fort défensivement, Adam Waidi manque encore un peu de percussion offensivement et son jeu vers l’avant est encore perfectible. Cette saison, on le sent bien franchir un palier et s’affirmer encore plus au coeur du jeu d’Azzurri.

Le transfert auquel on croit le plus

Celui de Guilherme Afonso, forcément. L’attaquant est un cador, de ceux qui doivent enflammer la 1re ligue cette saison. Sur le papier, il a un CV impressionnant, et le fait de n’avoir jamais joué à ce niveau ne doit pas l’empêcher de viser très haut. Il est le renfort qu’Antonio D’Attoli attendait depuis des mois en pointe et il doit faire franchir un cap à Azzurri, qui n’a encore jamais atteint les finales de 1re ligue depuis sa promotion à l’été 2013. L’Angolais a la pression, mais il a les épaules pour la supporter.

Le premier match

Ce samedi à 17h face à Guin, à Chavannes-près-Renens.

Fc Azzurri 90 Lausanne vs Fc Fribourg 0-0
Adam Waidi

Yverdon Sport

Le point fort

Un recrutement XXL, symbolisé par l’arrivée de plusieurs joueurs confirmés de Challenge League (Thibault De Coulon, Mehdi Challandes, Gilberto Reis, Aurélien Chappuis, Adriano De Pierro), ainsi que de deux très bons attaquants (Quentin Rushenguziminega, Alex Gauthier), sans oublier le très fiable latéral Patrick Cazzaniga et le dernier arrivé Kevin Hill. YS a fait tout ce qu’il voulait durant ce mercato, gardant chaque joueur qu’il voulait garder et attirant de très gros joueurs. 100% de réussite… mis à part Adrian Alvarez, qui a choisi la Suède. Pas de quoi freiner l’optimisme au Stade Municipal.

L’inconnue

L’amalgame va-t-il prendre rapidement? On serait tenté de répondre oui, mais la vérité est qu’on n’en sait absolument rien. YS a bien travaillé et les joueurs qui ont signé cet été ne sont pas seulement de très bons footballeurs, mais aussi des joueurs ayant quelque chose entre les deux oreilles, ce qui devrait faciliter leur intégration. La pression ne leur fera pas peur, eux qui en avaient largement plus dans le monde professionnel, mais il faut encore qu’ils apprennent à jouer ensemble. Vu la qualité intrinsèque de chacun, on ne se fait pas de souci, surtout qu’ils ont été très bien acceptés par les joueurs déjà en place.

Le joueur à suivre

Alex Gauthier. Ce n’est pas forcément lui le transfert le plus spectaculaire de l’été yverdonnois, mais il a marqué lors de chaque match de préparation ou presque. Il ne faut pas oublier que cet attaquant était l’un des plus sûrs espoirs de Team Vaud, où il brillait avec les M21. Après une année blanche au Mont, il a faim de temps de jeu et semble déjà bien en jambes. Il pourrait bien être la grosse surprise de ce début de saison, lui qui n’aspire qu’à retrouver le fil d’une carrière qui s’annonçait prometteuse.

Le transfert auquel on croit le plus

Gilberto Reis. Nos lecteurs les plus fidèles le savent bien, le Cap-Verdien est l’un des joueurs qui symbolisent le mieux tout ce qu’on aime dans le football vaudois. Il est ambitieux et travailleur, déterminé et prêt à tout pour gagner. Le nouveau latéral droit d’YS est un gagneur, un homme qui donne tout sur le terrain et dit les choses en face. Meilleur que lui à ce niveau? Personne. En dehors du terrain, il est le plus gentil et le plus humble de tous les footballeurs de Suisse romande. Sur le pré, c’est un tueur. YS a fait la meilleure affaire du mercato dans le canton, toutes ligues confondues, en l’engageant.

Le premier match

Ce samedi à 17h45 face à Vevey, au Stade de Copet.

Fc Le Mont vs Fc Biel/Bienne 1-4
Gilberto Reis

FC Vevey Sports 1899

Le point fort

Le contingent, déjà. Resté très stable cet été, le VS 1899 a eu la très bonne idée d’anticiper la promotion en faisant les retouches nécessaires à Noël. Cela lui offre un gain de temps très précieux, surtout que Vevey a pu garder absolument tous ses cadres, ce qui n’avait pas été le cas à Noël. On avait un peu peur que N’Diasse N’Diaye désire se rapprocher un peu de Genève, mais cela n’a finalement pas été le cas et tout Copet peut s’en réjouir. Résultat: ce mercato estival n’a été utile que pour apporter des petites retouches et renforcer intelligemment un groupe déjà constitué. Bien joué.

L’inconnue

Quelle sera la motivation exacte du VS cette saison? On peine à croire que le club du président William von Stockalper se contente d’un maintien tranquille, car il semble y avoir clairement la possibilité de faire mieux. Beaucoup de monde attend Vevey, dont le retour fait un bien fou à la 1re ligue. De par ses infrastructures, son histoire, son potentiel et son public (1200 spectateurs pour le match de la promotion face à Plan-les-Ouates), le VS est déjà à sa place à ce niveau. En attendant mieux très vite? Cela dépendra de son début de saison, sans doute.

Le joueur à suivre

Le magicien Ayoub Rachane est prêt pour une saison de feu. Le Marocain a de l’or dans les pieds et il est toujours plus fort un cran plus haut. On détestait le voir se perdre en 2e ou en 3e ligue, tant on sait que son talent mérite le monde professionnel. A VS, il est entre les deux, mais ce championnat de 1re ligue lui offre quand même un peu de lumière: à lui de l’utiliser pour briller et pour régaler le public de Copet de ses coups de patte.

Le transfert auquel on croit le plus

L’arrivée d’Ange Nsilu est sans doute un joli coup. Il ne faut pas s’y tromper: le Congolais a effectué un bon deuxième tour avec Azzurri, même si les victoires n’ont pas été au rendez-vous. Il a marqué d’entrée et a ensuite été pénalisé par sa très injuste suspension de trois matches récoltée dans le brouillard de La Chaux-de-Fonds. Il arrive à Vevey en forme et le VS compte beaucoup sur lui. Son association avec Moustapha Dabo promet beaucoup et on s’attend à un grand Nsilu cette année.

Le premier match

Ce samedi à 17h45 face à Yverdon Sport, au Stade de Copet.

Fc Vevey Sports 05 vs Fc Plan les Ouates 3-0
Ayoub Rachane

Team Vaud M21

Le point fort

Une certaine absence de pression. Le comité ne demande pas la montée en Promotion League, même si elle serait théoriquement possible vu que ce niveau de jeu ne compte plus que trois équipes M21. Plutôt que de viser une hypothétique promotion, Marc Hottiger a demandé à Ilija Borenovic et Admir Bilibani de continuer à faire progresser ces jeunes et de les amener le plus vite et le mieux possible à la première équipe. L’idée est de se maintenir le plus vite possible et de bien travailler au quotidien.

L’inconnue

On le dit chaque année, mais les M21 semblent très jeunes cette saison encore. Une partie de l’équipe est composée de joueurs qui pourraient encore évoluer avec les M18 et c’est sûr, Team Vaud manquera d’expérience dans ce championnat de 1re ligue très disputé. Comment vont réagir les jeunes dans ces âpres batailles que sont les matches à ce niveau? On se réjouit d’en avoir la réponse très vite.

Le joueur à suivre

Mersim Asllani. L’attaquant kosovar a un tout petit peu de retard sur Andi Zeqiri dans le tableau de marche, mais rien ne dit qu’il ne va pas le rejoindre très vite avec le Lausanne-Sport. Il a un tout autre style, mais sa percussion et sa technique en font un des meilleurs attaquants au niveau suisse. Régulièrement sélectionné avec la Nati, il doit maintenant marquer des wagons de buts en 1re ligue pour pouvoir prétendre à la prochaine étape: des minutes de jeu en Super League.

Le transfert auquel on croit le plus

Cameron Puertas est un bon exemple du fait que Team Vaud suit ses jeunes. Il a fait une bonne saison de 2e ligue avec Forward Morges, on l’a écrit souvent et cela s’est vite su dans le petit monde du football vaudois. Il a donc obtenu une deuxième chance avec le Team et on espère pour lui qu’il va s’affirmer cette saison en 1re ligue. Il en a toutes les qualités, en tout cas, et passer une année en 2e ligue comme titulaire lui a fait du bien.

Le premier match

Ce dimanche à 14h30 face à YB M21, au Stade Olympique de la Pontaise.

Fc Echallens Région vs Fc Team Vaud M21 2-1
Mersim Asllani

FC La Sarraz-Eclépens

Le point fort

L’entraîneur. Jean-Philippe Karlen a beau essayer de nous faire croire qu’il est le moins bon technicien à ce niveau, cela ne prend pas. Il n’a pas son pareil pour fédérer un groupe autour de lui, titulaires comme remplaçants. Tout le monde aime jouer sous les ordres de cet homme-là et il sait tirer le meilleur de chacun de ses joueurs, ce qu’il va faire cette année encore. Très fin connaisseur de la 1re ligue, même s’il n’y a jamais entraîné, il va mettre au point un plan pour contrer chaque équipe cette saison. Son équipe va jouer avec le coeur et il sera tout sauf facile d’aller battre La Sarraz cette saison, c’est une certitude.

L’inconnue

Comment va réagir un groupe qui ne sait que gagner, une fois que les mauvais résultats arriveront? Cette remarque est valable aussi pour Jean-Philippe Karlen, qui n’a encore jamais géré une équipe jouant le bas de tableau. Quand son équipe sera dans le dur, enchaînant trois défaites et se retrouvant à deux points de la barre, dessus ou dessus, c’est là qu’on verra ce que « Charly » et le FC La Sarraz-Eclépens ont vraiment dans le ventre.

Le joueur à suivre

Dylan Martini n’a plus le choix: il doit faire une belle saison sur son côté gauche pour quitter le statut d’espoir et endosser celui de joueur confirmé. Il est encore jeune? Peut-être, mais son talent doit maintenant se révéler au grand jour et plus par intermittence. Jean-Philippe Karlen attend de lui qu’il augmente son niveau de jeu et qu’il gagne en constance. A priori, le message est passé, au vu de l’excellente préparation effectuée par l’ailier. On croit en lui, son entraîneur aussi et il a une très belle carter à jouer cette saison.

Le transfert auquel on croit le plus

Celui de Mirsad Sakiri, peut-être. La Sarraz-Eclépens a tourné à trois latéraux droits la saison dernière, Steven Bernard, Loïc Funcasta et Arbesjan Lekiqi. Le troisième est parti à Azzurri et le deuxième peut aussi jouer à gauche. Il y a clairement la possibilité de gratter du temps de jeu pour l’ancien joueur d’Echichens, qui aura une chance de montrer son talent. On le sent capable de s’imposer, même si la concurrence sera rude.

Le premier match

Ce samedi à 17h face à Lancy, au Stade de Marignac.

Fc La Sarraz-Elépens vs Fc Thierrens 2-1
Dylan Martini (à droite) félicité par Valentin Dupuis

Categories: 1re ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*