Un bon break pour la deux de Genolier-Begnins

Un bon break pour la deux de Genolier-Begnins

L’équipe d’Eugenio Pisaturo a battu Crans (1-2) sur son terrain à l’usure samedi.

Un départ sur les chapeaux de roues, l’envie de retrouver son centre sportif, la Une du FC Crans avait les faveurs de la côte samedi. Quand le trublion Florian Nassisi perçait la défense de Genolier-Begnins II à la 7e minute, les locaux pouvaient difficilement laisser échapper un second succès de rang en ce début de saison.

En première mi-temps, d’abord, par David Kümmerli, puis en seconde mi-temps, par Mathys Sudan, les visiteurs ont repris le dessus grâce à un collectif mieux rodé. Ils ont réalisé la bonne opération au classement.

Pressing de Crans

D’entrée de jeu, Crans opère le pressing sur le onze adverse. Du côté de Genolier-Begnins, le manque de réalisme offensif coûte. Les passes sont imprécises et les tirs peu concluants.

Crans s’offre la quasi-totalité des occasions de début de partie. À la 18e minute, un coup franc file ainsi directement dans les bras du portier visiteur, Théo Jaccard.

Florian Nassisi, le capitaine et demi-gauche de Crans, se montrait le plus offensif. Il débordait régulièrement sur son aile, mettant en péril la défense de Genolier-Begnins.

Sur l’un d’entre eux, Théo Jaccard arrache un cri et ratterrit, meurtri par un contact au pied levé, sur le gazon du centre sportif. Plus de peur que de mal pour le portier qu se relève quelques minutes plus tard.

Kümmerli remet les compteurs à zéro

Fabian Hunziker, en appui de Florian Nassisi, se montre aussi virulent dans la partie de terrain de Genolier-Begnins II. La défense le prend ainsi en grippe. Un vilain contact, de ceux que les amateurs de troisième ligue n’aiment guère voir, manque de blesser Hunziker à la hauteur du tibia.

Crans bénéficie d’une occasion de doubler la mise après vingt minutes de jeu, lorsque Loic Lerch met sur orbite son capitaine. Nassisi se joue de deux défenseurs, mais se montre trop patient devant le but.

Dès lors, le jeu se pose. Genolier-Begnins II se crée ses premières occasions, mais les gâchent une à une. Crans, par une tête d’Hunziker d’abord, est proche d’inscrire le doublé par la suite lorsqu’un tir s’écrase sur la latte des cages des visiteurs.

En fin de première mi-temps, c’est finalement David Kümmerli, le milieu de Genolier-Begnins II, qui trouve le premier la solution pour déjouer le piège de la défense de Crans. Un moment d’isolement dans la défense locale permet à Kümmerli d’égaliser par un tir puissant.

Sudan libère

Le jeu s’équilibre après cet instant. Les tirs directs manquent de précision. Au retour du thé, le spectacle n’est guère mieux au centre sportif, où le vent a commencé à se lever.

Crans gâche plusieurs opportunités de reprendre le cours du match à son compte. À la 53e, un cafouillage défensif est proche d’ouvrir grand les filets du malheureux Jaccard.

Nassisi reprend du poil de la bête et la défense des visiteurs ressert son étau. Jusqu’à commettre un attentat sur le capitaine de Crans. Apparemment, le gaillard s’en tire sans blessure.

La partie perd son intensité et chacun semble jouer sur la défensive. Seule une contre-offensive paraît en mesure de venir débloquer la situation.

À la 81e minute, la libération côté Genolier-Begnins II est signée Mathys Sudan (1-2) après un contre. Thomas Charrotton, pour Crans, aura une dernière opportunité, mais il croise trop sa frappe à la 89e minute de jeu.

Genolier-Begnins II réalise un break important face à son rival du jour après trois journées de championnat. La formation pointe au troisième rang du championnat de troisième ligue. L’équipe de Pascal Gobet, elle, joue le milieu de tableau avec une victoire et une défaite.

Crans – Genolier-Begnins II 1-2 (1-1)

Buteurs: 7e Florian Nassisi 1-0, 36e David Kümmerli 1-1, 81e Mathys Sudan 1-2

Crans: Jaccard; Jotterand, Girardet, Bolay, Gervaix; Magnin, Kümmerli, Marbot; Ameixa, Sudan, Carota. Entraîneur: Eugenio Pisaturo.

Genolier-Begnins II: Montanari; Hausmann, Ditzoff, Balet, Süess; Stanton, Nassisi, Lerch, Hunziker; Castagna, Charrotton. Entraîneur: Pascal Gobet.

Stade du Centre sportif. 125 spectateurs.

 

Categories: 3e ligue, Accueil

Auteur