Turc sauve un point important dans les dernières secondes

Turc sauve un point important dans les dernières secondes

Ils se sont présentés à trois face à Alexandr Turenco à la 90e, les attaquants du FCC. Face à eux, le seul gardien de Turc. Tout seul. Ses défenseurs? Quelque part, ailleurs. Pas vers lui, en tout cas, comme s’ils attendaient le ballon en retour pour pouvoir engager au milieu de terrain, vaincus. Cheseaux menait 1-2 sur le terrain d’un adversaire direct et semblait très bien parti pour engranger trois points qui lui auraient fait faire un immense pas vers le sauvetage. Alors, 1-3 à 3 contre 1? Non. Amit Ejupi, à ne pas confondre avec son frère Amir, a parfaitement dribblé Turenco en se servant des fausses pistes de ses adversaires, mais, au moment de frapper en position excentrée, a vu le gardien de Turc revenir et s’emparer de la balle. Deux minutes plus tard, à 100 mètres de là, il y avait 2-2.

Quatre points pour Jean-Daniel Perroset

Cheseaux n’a rien inventé, mais paie pour vérifier cette vieille maxime: en football, quand on ne tue pas un match, en général on ne le gagne pas. Telle aura été la douloureuse leçon de cet après-midi et nul doute que la prochaine fois, Amit Ejupi enverra une puissante frappe sous la barre pour régler l’histoire. Car là, oui, Cheseaux a perdu deux points importants, qui pourraient compter. Au passage, Jean-Daniel Perroset, qui a remplacé Giuseppe Guzzardi voilà deux semaines, a raté pour une minute l’occasion de fêter sa deuxième victoire en autant de parties. Pour son premier match, Cheseaux était en effet allé s’imposer (2-3) sur le terrain de Stade Payerne II. Disons-le ainsi: le FCC est invaincu avec son nouvel entraîneur, après deux matches disputés à l’extérieur.

La frappe précise de Marjan Jankuloski: 0-1

Tout avait bien commencé pour les visiteurs, d’ailleurs, sur le synthétique de Chavannes. Marjan Jankuloski a pu ouvrir la marque d’un tir splendide consécutif à un centre en retrait parfait (15e). Une frappe sèche, à ras de terre, voilà qui était imparable pour Alexandr Turenco même avec toutes les qualités que l’on connaît à ce jeune gardien. Turc, dominé, égalisait pourtant peu avant la pause grâce à une déviation habile, du pied droit, du défenseur central Gianni Pizzolante sur un coup de pied arrêté (44e). 1-1 à la pause.

Deux mi-temps parfaitement semblables

La deuxième période? Le même scénario. Un but au quart d’heure de Marjan Jankuloski, encore, sur une percée plein axe conclue par un petit ballon glissé à côté de Turenco, parti un peu à l’aventure sur ce coup-là. Les deux mi-temps ont ainsi été parfaitement semblables, avec un but de Jankuloski à la 15e et une égalisation de Turc dans les derniers instants. La seule différence? Les Lausannois ont égalisé loin dans les arrêts de jeu, à la 95e minute, alors que le banc et le staff du FC Cheseaux réclamaient la fin de la partie depuis de nombreux instants. Fatih Savci arrivait à glisser le ballon au bon endroit pour offrir un point à son équipe.

Un point qui fait du bien sur la route du maintien, puisque Stade Payerne II et Chavannes-le-Chêne, les deux équipes actuellement relégables, peinent cruellement à en inscrire.

Ils ont dit à Footvaud.ch

Gökan Savci, entraîneur de Turc

Ouf! On a sauvé un point aujourd’hui et je peux encore féliciter mon gardien Alexandr Turenco. Il a parfaitement joué le coup sur le contre de la 90e, mais bon, il sort un peu dans le vide sur le 1-2, donc il s’est bien rattrapé (rires). Bien sûr que d’égaliser au bout des arrêts de jeu, c’est miraculeux, mais je trouve qu’on l’a mérité sur l’ensemble de la partie. On a fait un bon match. Comparé à ce que l’on a montré contre Ecublens la dernière fois ici, c’est le jour et la nuit. Il nous faut encore quelques points pour le maintien, mais c’est en bonne voie. Disons qu’il n’aurait pas fallu perdre, surtout qu’on est moins bons que tout le monde au fair-play.

Jean-Daniel Perroset, entraîneur de Cheseaux

On perd deux points, bien sûr, avec ce marquage laxiste en fin de match. J’ai cependant bon espoir pour le maintien et je vois des joueurs qui ont envie de gagner. Ils ont la volonté, mais je dois dire qu’il y a encore du travail dans le club, à tous les niveaux. Pourquoi j’ai accepté de sortir de mon chalet des Mosses? Mais pour relever ce défi, par amitié pour Jacky Pache. C’est un président formidable, qui s’investit depuis tellement longtemps pour son club. Cet homme-là est admirable. Vous savez, j’ai fondé l’école de football dans ce club, tout comme à Romanel d’ailleurs. J’ai entraîné les juniors, je suis monté en 2e ligue… Bref, Cheseaux est à part pour moi, c’est un club que j’apprécie énormément. Mais je me suis engagé jusqu’en juin, c’est tout. Le prochain match à Chavannes-le-Chêne sera important et on sait ce qui nous attend là-bas.

Les hommes du match

Gianni Pizzolante a égalisé à 1-1 d’une jolie déviation du pied droit et il a été très bon pendant 90 minutes en défense centrale. Il est arrivé pour sécuriser la défense de Turc et il remplit largement sa mission. Bon match également de Fatih Savci, avec l’égalisation finale au bout. Son 2-2 récompense un match où il n’a rien lâché.

Hervé Lagger est né en juillet 1976, ce qui ne l’a empêché de disputer 90 minutes de 3e ligue sous une belle chaleur. A 39 ans, le défenseur central du FCC n’a pas gambadé comme un jeune faon, mais ses cheveux gris et lui ont apporté expérience et sérénité à la défense de son club de coeur. Très solide. Marjan Jankuloski est, à notre humble et petit avis, l’un des meilleurs joueurs de 3e ligue. Cet homme-là a la technique d’un professionnel, la mentalité d’un très bon joueur et, mille fois hélas, la fragilité d’un joueur trop souvent blessé. Il ne fait pas que jouer au football, il invente des gestes merveilleux à chaque prise de balle. On aime. Beaucoup.

Les prochains rendez-vous

Iliria Payerne reçoit Turc ce mardi 12 mai, à 20h, au Stade Municipal de Payerne. Cheseaux rejoue dimanche 17 mai, à 15h, pour un choc important en vue du maintien dans le chaudron de Chavannes-le-Chêne.

Turc Lausanne – FC Cheseaux 2-2 (1-1)

Buts: 15e Jankuloski 0-1; 45e Pizzolante 1-1; 60e Jankuloski 1-2; 90e Fatih Savci 2-2.

Arbitre: M. Mirsad Jusufi.

Turc: Turenco; Bal, Nzita, Pizzolante, Asani (65e Emini); Murseli (56e Alev), A. Savci, Eberhard (76e A. Yildiz), F, Savci, Minkoue; Rossetti.

Entraîneur: Gökan Savci

Cheseaux: Wuilleret; Gallizioli, Marazzato (62e Amir Ejupi), Lagger, Godinho; Fagone, Allard, Boumasmoud (56e Amit Ejupi); Ubaldi, Ostojic (86e J. Jenni), Jankuloski.

Entraîneur: Jean-Daniel Perroset

Centre sportif de Chavannes-près-Renens.

Categories: 3e ligue, FC Turc Lausanne

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*