Troisième et promu, c’est possible!

Troisième et promu, c’est possible!

Et dire que le Stade Payerne, champion de 2e ligue, ne sera pas promu! Les Payernois regarderont les équipes de 5e ligue avec un peu de jalousie, puisque dans cette ligue-là, tous les premiers et deuxièmes, ainsi que les trois meilleurs troisièmes, vont avoir la chance de jouer en 4e ligue. Comment est-ce possible?

Seize promus de 5e en 4e ligue!

En fait, le nombre de promus est défini à l’avance, dans les modalités du football des actifs. Pour la saison 2012-2013, le nombre de promus de 5e en 4e ligue était compris entre 8 et 13. Pourquoi cette variation? En raison de l’incertitude liée au nombre de relégués vaudois de 2e ligue inter en 2e ligue, qui pouvait varier entre 0 et 6. Au final, ce sont deux Vaudois qui ont été relégués, Baulmes et Montreux. Le nombre de promus de 5e en 4e ligue était donc fixé à 11, soit les vainqueurs des sept groupes, plus les quatre meilleurs deuxièmes. Au final, ce sont pourtant 16 équipes qui ont été promues. Soit tous les premiers et deuxièmes des sept groupes, ainsi que les deux meilleurs troisièmes (Le Talent IB et Veyron-Venoge), en sachant qu’Etoile Broye III est monté, mais que le club a décidé de continuer avec deux équipes la saison prochaine. Alain Klaus, secrétaire général de l’ACVF, livre un début d’explication: « Les équipes ont jusqu’au 30 juin pour s’inscrire ou se retirer, dernier délai. Avant cette date, on ne peut rien confirmer. »

Le 30 juin comme date-butoir pour les inscriptions ou les retraits

Le FC Echallens, pour prendre un exemple connu, a retiré sa deuxième équipe largement dans ce délai, ce qui a permis à l’ACVF de prévenir assez tôt le septième de 3e ligue qu’il était promu (Bursins-Rolle-Perroy). Mais si Echallens II avait retiré son équipe le 29 juin, ce qu’il aurait pu faire, le BRP aurait appris le dernier jour qu’il était promu. Ainsi, Bex II (3e ligue) a retiré son équipe, et plusieurs équipes ne se sont pas inscrites. « Oui, c’est exactement cela. Du coup, cela a libéré des places en dessous, ce qui explique que bien des clubs de 5e ligue monteront », confirme Alain Klaus. Si quelques clubs ont ronchonné un peu suite à cette annonce jugée tardive, l’ACVF n’y peut rien, et a strictement respecté le délai du 30 juin. A un échelon supérieur, celui de l’ASF, cette date du 30 juin a également été strictement respectée dans le cadre de la faillite, ou non, de l’AC Bellinzone. Il a fallu prendre une décision, et, au 30 juin, Bellinzone est en 1re ligue Promotion et Terre Sainte en 1re ligue Classic. Désormais, à l’ACVF comme à l’ASF, les groupes sont formés. Si une équipe se retire aujourd’hui, ou fait faillite, les matches se disputeront avec une équipe de moins. Cette solution est largement défendable: certes, il faut attendre quelques jours pour savoir, mais le mois de juillet est un mois de préparation.

Et pour les clubs qui grognent, on leur rappellera ce principe assez simple: pour être sûr de monter, il faut terminer premier, voilà tout. Ou gagner les finales, dès la saison prochaine…

Sont promus de 5e en 4e ligue:

FC Etoile Broye III
FC Yvonand

FC Baulmes II
FC Vallorbe-Ballaigues II
FC Veyron-Venoge

FC Lutry III
FC Concordia II
FC Le Talent IB

AS FC Napoli Vevey
Villeneuve Sports

FC Espagnol Lausanne
FC Gimel-Bière

FC Echandens II
FC Azzurri 90 LS III

FC Le Mont III
FC Ecublens IIB

Categories: 5e ligue

Auteur