Trois questions à… Patrick Duval

Trois questions à… Patrick Duval

L’entraîneur de la première équipe de l’US Terre Sainte se confie, avant d’aller disputer une partie au sommet à Meyrin (mercredi 10 avril, à 20h). Le FC Le Mont-sur-Lausanne est toujours en tête de ce groupe 1 (44 points), cinq points devant Meyrin et sept devant Terre Sainte, néo-promu en 1re ligue Classic.

Patrick Duval, comment abordez-vous cette partie?

Avec sérénité. On n’est pas favoris, c’est sûr, mais on se réjouit de disputer cette partie. On aura du plaisir à la jouer, c’est quand même plus sympa que de jouer le maintien. On y va pour faire un résultat, c’est clair.

Une victoire au Stade des Arbères enverrait un signal fort au reste du groupe…

Oui, mais il restera sept matches après, c’est ce que je viens de dire aux joueurs… De toute façon, on ne va pas changer notre style de jeu. C’est une équipe très forte offensivement, il va falloir très bien défendre. On les avait battus au match aller, en marquant à la dernière minute après avoir beaucoup souffert. Ils ont déjà perdus cinq fois dans ce championnat, donc c’est possible.

On ne vous attendait pas forcément à cette place-là après dix-huit matches. Vous êtes-vous pris au jeu? La promotion devient-elle un objectif?

Non, on ne parle pas de promotion! Pas nous! C’est clair qu’on est contents de notre saison, on arrive à réaliser de bonnes performances et à les reproduire. On est capables de renouveler les bons matches, et c’est vrai qu’on se prend au jeu. Maintenant, on aimerait terminer la saison dans les trois premiers. Mais attention, il y a Young Boys M21 derrière, il y a Guin… Finir troisième, ce serait bien, et comme les deux meilleurs troisièmes sont qualifiés pour les finales, on se dit « Pourquoi pas nous? ».

Categories: 1re ligue, 3 questions à