Trois questions à… Massimo Cali

Trois questions à… Massimo Cali

La suspension de Gabet Chapuisat pour le match retour des finales entre Forward et Payerne a beaucoup fait parler d’elle, mais l’entraîneur morgien n’est pas le seul à ne pas avoir pu exercer de fonction officielle lors du match retour. Son assistant Massimo Cali (21 ans) n’a lui non plus pas pu s’asseoir sur le banc, ni aller dans les vestiaires. Le directeur sportif Christophe Ohrel étant toujours sous le coup d’une suspension, ce sont trois personnes qui se sont occupées de l’équipe lors du match retour. L’emblématique Giles Martin, Daniel Fernandez (entraîneur des B de Foot Région Morges) et le président Sébastien Boillat ont formé un triumvirat spécial pour cette rencontre.

Si la durée de la sanction infligée à Gabet Chapuisat n’est pas encore connue, celle de Massimo Cali l’est: l’ancien entraîneur d’équipes juniors de Stade-Lausanne et de La Sallaz est interdit de toutes fonctions officielles pendant une année. L’ACVF lui reproche son comportement lors de ce fameux match aller à Morges.

Massimo Cali, que pensez-vous de cette sanction?

Franchement, j’ai de la peine à comprendre. Une année, c’est beaucoup, surtout que l’ACVF n’arrive pas à m’expliquer précisément ce que j’ai fait et pourquoi cette sanction est aussi lourde. J’aimerais vraiment préciser que je n’ai été violent avec personne. Après les premiers articles, j’ai eu plein de téléphones de gens me demandant si j’avais frappé un arbitre. Mais bien sûr que non! Jamais! Cette saison, je me suis fait expulser deux fois avant les finales et une fois lors du match aller contre Payerne. J’ai traité deux fois l’arbitre assistant de « chèvre ». Ca c’est vrai et je l’assume. Je le dis. Mais est-ce que ça vaut une année de suspension? J’ai vu et entendu bien pire autour des terrains de la région, sans que cela ne porte à conséquence.

Mais c’est mal de traiter un arbitre-assistant de « chèvre », non?

Mais bien sûr, j’ai pété les plombs et j’ai été expulsé! Je méritais une sanction. Mais douze mois, franchement… Personne ne dit que j’ai calmé tout le monde dans les couloirs? Personne ne dit que je n’ai pas dit un mot à l’arbitre principal? Je n’ai eu aucune sanction avant celle-ci. Rien! Et là, la première fois, douze mois d’un coup. C’est disproportionné et je considère qu’il s’agit d’acharnement contre Forward. On n’a pas pu bien préparer ce match retour, on n’était vraiment pas dans les meilleures dispositions. Pourquoi ne pas nous laisser coacher pendant ce match et nous punir après? Pourquoi ne pas avoir accepté l’effet suspensif pour Gabet Chapuisat? Je ne vais d’ailleurs pas faire recours contre mon année d’exclusion. Pourquoi? Parce que ça ne servirait à rien, mais aussi pour ne pas engager le club. Je vais encaisser le coup et purger cette suspension.

De quoi sera fait votre avenir maintenant?

Franchement, je n’en sais rien. J’ai 21 ans, je ne peux plus rien faire pendant une année. Rien. Pas passer mes diplômes, pas entraîner… Je suis coupé dans mon élan, dans mon envie de progresser. Mais bon, je garderai un excellent souvenir de ces quatre mois à Forward. J’ai énormément appris avec Gabet Chapuisat, j’ai le sentiment d’avoir beaucoup progressé à son contact. On va voir ce que l’ACVF décide pour lui, et j’ai envie d’être optimiste. En ce qui me concerne, je n’ai plus d’espoir que ma sanction soit allégée. Je vais passer une année sans foot, ma foi. Mais je peux vous assurer une chose: je ne vais pas baisser les bras et je reviendrai en forme en juin 2015.

Categories: 2e ligue

Auteur