Trois questions à… Julien Marendaz

Trois questions à… Julien Marendaz

Echallens est allé s’imposer à Naters (0-1), grâce à un but en toute fin de match de son défenseur français Teddy Conesa. Celui-ci a placé un coup de tête victorieux sur un coup-franc excentré de Damien Germanier et a offert trois points à un FC Echallens en pleine forme en 2014. Naters a donc craqué à la 92e au Stapfen, et les Challensois sont désormais 6e! Ils ont marqué 14 points depuis le début de l’année, soit un de moins que lors de tout le premier tour… De très bon augure une semaine avant la réception d’Yverdon pour un très joli derby, le samedi 3 mai, à 17h aux Trois-Sapins.

Julien Marendaz, c’est un gros résultat d’aller gagner dans le Haut-Valais!

Oui, je crois bien! On a fait le match qu’il fallait. Les gars ont été très sérieux, très disciplinés, et n’ont jamais douté. Ils ont amplement mérité cette victoire, qu’ils sont allé chercher au bout de la partie. On se méfiait de leur duo d’attaque composé de Dario Drago et de Romaric Nya, et on a essayé de les bloquer en conséquence. Nous y sommes parvenus, et on a été solidaires. Adrien Sierro? Il a fait son match, mais comme tout le monde. Ce soir, je n’ai vraiment pas envie de mettre un joueur en avant plus qu’un autre, il s’agit d’une victoire d’équipe. Nous avons joué sans Renato Rocha ni Adrian Alvarez, tous deux suspendus, et aussi sans Mathieu Germanier, qui était retenu au travail. Mais chacun a donné le meilleur de lui-même et a été récompensé avec ces trois points.

Vous êtes vraiment l’équipe de ce deuxième tour, comme on l’avait dit…

Disons qu’on est dans une bonne dynamique, oui. Avec 14 points en 6 matches, je ne peux pas dire le contraire, et j’espère bien que ça va continuer! L’an dernier aussi, nous avons fait un gros deuxième tour. On avait fini sixièmes, la place qu’on occupe aujourd’hui. L’objectif, il peut être là… On ne peut plus jouer les finales, ça c’est clair, mais j’espère bien qu’on ne va rien lâcher.

D’autant que samedi, c’est le derby!

Oui, un bon match qui se profile face à Yverdon, tant mieux! On a le droit de savourer ce que l’on a fait à Naters, et on va le faire ce soir et demain. Mais dès lundi, il faut préparer la réception d’Yverdon Sport, avec sérieux. On n’est pas sauvés! Je vous parlais de 6e place avant, mais si Martigny gagne demain face à Monthey, on n’aura de nouveau plus que six points d’avance sur la barre. On a encore des choses à faire dans ce championnat, et il ne faut surtout pas se relâcher.

Categories: 1re ligue, 3 questions à

Auteur