Trois questions à… Jérôme Ruch

Trois questions à… Jérôme Ruch

Le FC Berne, dix points en quatre matches (dont une victoire face à Team Vaud!) depuis la reprise, se déplaçait à Thierrens samedi soir. Invaincus depuis octobre, les Bernois ne pensaient sûrement pas vivre une partie aussi compliquée. Après une première période équilibrée, conclue par l’ouverture du score de Jérôme Ruch (45e), le capitaine du FCT allait faire basculer la partie en inscrivant joliment le 2-0 et le penalty du 3-0! Les deux derniers buts, inscrits par Nelson Longo, allaient même permettre à Thierrens de s’emparer de la cinquième place, grâce à une meilleure différence de buts par rapport à La Tour/Le Pâquier. La zone de relégation semble désormais bien loin, grâce également à la victoire de La Sarraz-Eclépens à Dürrenast (1-2, buts de Veselin Georgiev et Ali Jakaj), et à celle de Bavois face à Bümpliz (3-2, buts de Nicola Zari, deux fois, et Lianel Lauper). Entretien à la sortie du terrain, avec l’ailier du FCT.

Jérôme Ruch, cette équipe de Berne n’était-elle pas invincible?

Mais nous aussi (rires)! On a l’ambition de rester invaincus à domicile, et on va tout faire pour. Aujourd’hui, c’était compliqué en première période, mais on a fait une bonne deuxième mi-temps, sur un terrain pas facile.

Jusqu’où pouvez-vous aller? Si vous gagnez votre match en retard face à Romont, vous vous empareriez de la troisième place…

Vous imaginez, le FC Thierrens, troisième de 2e inter? Bien sûr qu’on veut aller le plus haut possible, mais attention! Il faudra en tout cas trente points pour se maintenir. Nous en avons vingt-sept, mais des matches compliqués se profilent. La Tour/Le Pâquier, La Sarraz…

Est-ce votre premier hat-trick à ce niveau?

Non, le deuxième, après celui contre Estavayer-le-Lac l’an dernier. C’est bien, surtout pour le goal-average, on ne sait jamais.