Trois questions à… Claude Gross

Trois questions à… Claude Gross

L’AC Bellinzone allait-elle oui ou non venir au Mont-sur-Lausanne samedi soir? La réponse a été positive, mais les Tessinois ne se sont déplacés qu’à 14 joueurs, suite à la faillite du club. Finiront-ils le championnat? Cela paraît improbable, mais samedi, au Châtaignier, ils étaient bien là. Claude Gross et ses joueurs ont souffert, mais se sont imposés (4-2) et ont engrangé leur quatrième victoire consécutive en 1re ligue Promotion! La conséquence de cette bonne série? Une place de leader, déjà prise en semaine lors de la victoire face à Breitenrain. Le Mont est, de plus, toujours en course en Coupe suisse, où il ira défier Lancy (1re ligue Classic), samedi 14 septembre à 17h. Les Montains seront favoris, même si Lancy est la seule équipe que les hommes de Claude Gross n’ont pas battus l’an dernier en championnat… Méfiance, donc.

Claude Gross, cette place de leader est-elle anecdotique, après sept matches?

Non, elle ne l’est pas. Ce n’est pas juste symbolique, d’être leader en 1re ligue Promotion. C’est une fierté, une certaine responsabilité. On sera plus attendus, on le sait, mais on l’assume. C’est une récompense de notre travail au quotidien.

Est-ce une surprise pour vous? Après les trois premières journées, vous comptiez deux points, et vouliez surtout être rassurés quant à votre niveau dans cette 1re ligue Promotion…

Non, ce n’est pas une surprise, et je le dis sans prétention. On a une équipe qui a du caractère, on l’a encore vu face à Bellinzone. On est menés, et on revient. Alors oui, on peut avoir des ambitions, et oui, on a des qualités. Mais on sait aussi que lorsqu’on se déconcentre, on est punis immédiatement. On ne peut pas se relâcher un seul instant. Alors, je vous réponds clairement que je ne suis pas surpris, parce qu’on travaille dur au quotidien pour cela, mais que cette position est très fragile.

Comment abordez-vous le match de Coupe Suisse à Lancy? Il est très important et, en même temps, il faudra y aller sans pression…

Oui, mais là, déjà, on va penser à bien récupérer. On sort de trois semaines anglaises, quand même! On va bien préparer ce match, pour lequel il faudra être sérieux et prendre le dessus, mais sans aucune espèce d’arrogance. Je vais rappeler une chose aux joueurs… Au premier tour, on a reçu Wil, le leader de Challenge League, la catégorie supérieure à la nôtre, et on a gagné 4-1. Là, on va se déplacer à Lancy en étant leader de la catégorie supérieure à la leur… On est prévenus et on ne veut pas tomber là-bas.

Categories: Promotion League