Trois questions à… Bernardo Hernandez

Trois questions à… Bernardo Hernandez

Le Stade Nyonnais a très bien réagi, quatre jours à peine après son élimination face à GC en 1/16e de la Coupe suisse. Malgré la fatigue des prolongations, les Nyonnais sont allés s’imposer à Brühl, à l’autre bout de la Suisse, mercredi soir! Certes, les Saint-Gallois avaient également joué en Coupe, éliminant Schaffhouse (Challenge League), mais la performance reste de taille. Les changements par rapport à l’équipe qui avait défié Grasshopper? Les titularisations de Ricardo da Silva, Nicolas Piccot, Rémi Boule, Ludovic Paratte et Alix Bahlouli. Un turnover rendu obligatoire par les absences (Poceiro, Gormond, Veuthey) et la volonté de faire tourner un peu.

En gagnant 2-5, grâce à deux doublés de Mergim Ferati et de Javier Henares, ainsi qu’à un but de Florian Steiger, les hommes de Bernardo Hernandez recollent à la tête dans un championnat ultra-serré. Après huit rencontres, le Stade est en effet 8e… à deux points du leader, le FC Le Mont (défait à Carouge mercredi, 4-2).

Bernardo Hernandez, on pensait votre Stade Nyonnais un peu fatigué après les 120 minutes face à GC… et vous allez gagner à l’autre bout de la Suisse mercredi soir!

Oui, et c’était un bon match de notre part. On avait fait un peu tourner, et les joueurs qui sont entrés dans l’équipe ont répondu présent. C’est une grosse satisfaction. Après le match de GC, il y avait de la déception, celle d’être passé à côté de quelque chose de grand, mais aussi de la fierté. Mais on a évacué tout ça, et on a bien réagi.

D’autant qu’un déplacement comme celui-ci, en semaine, ce n’est pas forcément évident pour un groupe où de nombreux joueurs se sont rendus au travail jeudi matin… Mais cette victoire vous replace tout près de la tête. De quoi penser à autre chose qu’au maintien?

Oui, c’est vrai, on est arrivés à 3h du matin à Nyon. Certains ont dû prendre congé le mercredi après-midi pour faire le voyage vers Brühl, et c’est vrai que ça a dû être dur pour quelques-uns au boulot jeudi matin… En ce qui concerne votre question, j’ai dit aux joueurs que le classement n’était pas très pertinent pour l’instant. Comme vous le dites, c’est très serré. Ce qui compte, maintenant, c’est de faire les points pour se mettre à l’abri. L’an dernier, on avait fait un bon début et on entendait autour de nous que l’on était sauvés… et on a souffert jusqu’à la dernière journée. C’est vrai que si on peut se sauver plus vite, on le fera. Mais l’entraîneur que je suis est convaincu que l’on peut finir un peu plus haut que juste sur la barre, je vous le concède.

On sait que, comme tous les entraîneurs, vous n’aimez pas mettre un joueur en avant, mais on est quand même obligé de vous parler de votre nouvelle recrue Mergim Ferati. Votre nouveau numéro 10, arrivé de Lancy (1re ligue Classic) est vraiment excellent depuis le début de saison, non?

Oui, mais ce n’est pas une surprise pour moi. Cela fait des années que j’essaie le faire venir, et je suis heureux d’y être parvenu cet été. Il a prouvé qu’il avait largement le niveau de la 1re ligue Promotion, et même qu’il pouvait y jouer un rôle en vue. Je suis d’accord avec vous, il est vraiment très bon depuis son arrivée. J’espère qu’il va continuer comme ça, mais je ne vois pas de raison pour que ce ne soit pas le cas.

Categories: Promotion League