Quatre favoris, trois outsiders

Quatre favoris, trois outsiders

Ils étaient huit l’an dernier, ils sont sept cette année. Qui ça? Les clubs vaudois engagés au premier tour de la Coupe de Suisse. Trois d’entre eux sont objectivement favoris. Les deux clubs de Challenge League, déjà, à savoir Lausanne et Le Mont, même si le LS a un déplacement a priori plus compliqué. Ming Yang Yang (LS, à droite sur la photo) et Adrian Alvarez (Le Mont) ne veulent surtout pas trébucher ce week-end, mais la tâche s’annonce tout de même plus facile pour les Montains, en déplacement à Rothrist (2e ligue), que pour les Lausannois, qui iront affronter YF Juventus (Promotion League) à Zurich.

 

Autre favori, Stade-Lausanne, qui a l’avantage de recevoir Münsingen, même si les Bernois comptent six points en deux matches dans leur groupe de 1re ligue… comme le SLO. Le Stade Nyonnais a, lui, le devoir de passer à Morat. Les trois autres club engagés seront outsiders, mais tous ont une chance, raisonnable ou non, de passer. La tâche la plus compliquée? Pour Bavois, bien sûr, qui accueille Young Boys, une des meilleurs équipes de Super League, il n’est pas utile de le rappeler.

 

US Terre Sainte – FC Bienne

Samedi, 16h

Centre sportif des Rojalets, Coppet

L’US Terre Sainte avait bien commencé en allant chercher un point à Naters, mais a été largement dominée par Echallens lors de la deuxième journée de 1re ligue (lire ici). Alors, quelles sont les chances de qualification des hommes de Patrick Duval, sachant qu’il y a exactement une année, au même stade, ils avaient battu un FC Chiasso qui présentait un profil similaire aux Biennois. Ceux-ci sont en effet en grandes difficultés en Challenge League, occupant la dernière place et comptant de nombreux blessés en attaque.

Le FC Bienne a d’autres soucis que la Coupe de Suisse, cela semble clair, et une élimination à Coppet serait une contre-performance, mais n’est de loin pas un scénario improbable. Les Biennois comptent deux points après six journées et n’ont donc toujours pas gagné à l’heure d’aborder ce match-piège. De quoi les crisper encore un peu plus? Ils ont les qualités pour passer, évidemment, et Yohann Lacroix, le gardien français de l’USTS, devra se méfier des plombs de son compatriote Norman Peyretti, déjà auteur de quatre buts de 25 mètres cette saison et le seul joueur du FCB que l’on peut raisonnablement créditer d’un bon début de championnat avec, peut-être, Thibault Corbaz. Le FC Bienne, on l’a dit, est une équipe à forte identité vaudoise avec Corbaz, justement, mais aussi Jérémy Manière, Mustafa Sejmenovic, Mirko Salvi et Luis Pimenta. L’an dernier, au premier tour, Bienne était venu s’imposer à Bavois (0-4), en ayant souffert en première période.

Chances de qualification: 40%

 

Stade-Lausanne-Ouchy – FC Münsingen

Samedi, 17h

Stade Juan Antonio Samaranch, Vidy

Les Lausannois et les Bernois ont un point commun: ils comptent tous deux six points en deux matches de 1r ligue! Difficile donc de dégager un favori, mais on optera pour le SLO. Déjà, parce que les hommes d’Andrea Binotto joueront à domicile et parce que, l’an dernier, ils ont prouvé être capables de s’imposer face à une équipe de niveau similaire en Coupe. Au premier tour, ils étaient allés s’imposer à Kreuzlingen, à l’autre bout de la Suisse, alors que tous deux jouaient en 2e ligue inter à l’époque. Stade est en forme, la Coupe lui tient à coeur: aucune raison de ne pas se qualifier samedi, même si Münsingen s’annonce redoutable. Un nom connu chez les Bernois? Celui de Silvan Aegerter, ancien joueur du FC Zurich, de Thoune et de Lugano, arrivé cet hiver en 1re ligue. Un milieux e terrain d’expérience, qu’il faudra surveiller de près. Mais le Stade ne manque pas d’atouts, à commencer par Nicolas Tebib et Brice Ngindu, tous deux très en forme en ce début de saison.

Chances de qualification: 60%

 

YF Juventus – Lausanne-Sport

Samedi, 17h

Juchhof, Zürich

Disons-le en bon vaudois: le LS a chopé le pire tirage possible, mis à part peut-être un déplacement à Köniz. En tant qu’équipe de ligue nationale, le LS était protégé, comme les dix-huit autres clubs suisses de Super et de Challenge League, et ne pouvait donc tomber que contre une équipe de niveau inférieur, sur terrain adverse. Pas de bol, ils ont eu la meilleure possible, mis à part Köniz, et, éventuellement, Tuggen. YF Juventus, c’est du costaud en Promotion League, même si les Zurichois semblent un poil moins forts que les années précédentes. Ils ont perdu quelques cadres et doivent reconstruire. Ils se sont d’ailleurs lourdement inclinés en ouverture du championnat face aux M21 de Bâle (3-0), avant de ventiler les M21 du FC Sion (4-1). Difficile d’y voir clair, mais le LS risque de souffrir un peu pour approcher du but de Zivko Kostadinovic, le gardien renannais d’YF.

Le pire tirage possible, donc, mais Lausanne est évidemment favori et devrait s’imposer en jouant à son niveau. Francesco Gabriele fera-t-il tourner son effectif? Va-t-il lancer Andelko Savic d’entrée en prenant le risque de reposer Cristian Ianu, auteur d’un début de championnat monstrueux (7 buts en 6 matches)? Ou va-t-il jouer à deux attaquants, ce qu’il n’a jamais fait d’entrée en Challenge League pour l’instant? Autre question, pas si anodine: qui sera dans les buts? Kevin Fickentscher est rétabli, et a joué avec les M21 en 1re ligue. Il pourrait commencer, mais après, Thomas Castella retrouvera-t-il sa place, lui qui est l’une des grandes atisfactions de ce début de saison? Il y a quelques questions dont on se réjouit d’avoir les réponses.

Chances de qualification: 75%

 

FC Rothrist – FC Le Mont-sur-Lausanne

Samedi, 17h

Stampfi, Rothrist

Les Argoviens ont terminé deuxièmes en 2e ligue l’an dernier, et ont très bien entamé la saison 2014/2015. Leur bilan pour l’instant? Deux matches et six points, dans deux derbys locaux. Il s’agit clairement d’une équipe qui sait jouer au football, et qui a remporté la Coupe argovienne la saison dernière, dynamitant Windisch en finale (4-0). Bon. En parcourant le « Zofinger Tagblatt » de ce matin, on apprend que Rothrist attend 200 à 300 personnes et se réjouit de cette première historique qu’est un tour de Coupe de Suisse. Le Mont n’est pas l’adversaire qui les fait rêver, mais les Argoviens se doutent bien qu’ils n’ont que peu de chances de créer l’exploit. Rapporté à l’échelle vaudoise, on a un peu l’impression que Le Mont se rend à Champvent samedi, une équipe de haut de tableau de 2e ligue qui a gagné la Coupe de son canton. On n’ose pas imaginer autre chose qu’une large victoire. Même en prenant son adversaire de haut, Le Mont a trop de marge pour chuter à ce stade. Et Claude Gross se chargera de toute façon de rappeler à son équipe qu’on ne prend personne de haut, jamais. Il y a 7 ans de cela, le club du Châtaignier était en 2e ligue et, avec son effectif de l’époque, aurait pu embêter (et a d’ailleurs embêté) des équipes de l’élite… Mais Rothrist ne semble clairement pas posséder le même profil d’un club ambitieux, au début d’une période faste de promotions successives.

Chances de qualification: 95%

 

Stade Payerne – FC Schötz

Samedi, 17h30

Stade Municipal, Payerne

On pense que Jean-Luc Rapin nous en veut encore, et on hésite à le recroiser de peur de se faire traiter de pitre. Au moment du tirage au sort, on avait écrit que Schötz était une équipe bernoise. Plaçant en footvaud.ch une confiance aveugle, le désormais ancien président du Stade Payerne avait soutenu à un de ses amis que oui, Schötz se trouvait dans le canton de Berne. Son ami lui a donc proposé un pari dont l’enjeu était un bon repas dans un restaurant. Evidemment, on s’est trompés, Schötz se trouvant dans le canton de Lucerne. La Coupe de Suisse a ceci de magique qu’elle nous fait réviser la géographie suisse, mais elle nous a fait perdre du crédit auprès du meilleur président du canton (ce n’est pas nous qui le disons, c’est l’ACVF), ce dont on ne se remettra jamais complètement.

Bref, Schötz est donc bel et bien dans le canton de Lucerne, et compte 4 points en deux matches de 1re ligue cette saison. Les battre serait un exploit, mais Payerne croit en ses forces et a bien raison. Cédric Mora nous le confiait en début de saison: oui, Schötz n’est pas un grand nom qui va faire venir 2000 personnes au Stade Municipal, mais sportivement, le coup est jouable, même s’il est compliqué. Arnaud Rapin aura du boulot, c’est sûr, mais le Stade Payerne est tellement solide derrière, autour de son capitaine Nathanaël Vorlet, que l’on mettra volontiers une pièce sur lui.

Et promis, si les Broyards passent et qu’ils tirent Veltheim ou Tägerwilen en 16e, on tâchera de se renseigner correctement cette fois.

Chances de qualification: 35%

 

FC Bavois – BSC Young Boys

Dimanche, 15h

Terrain des Peupliers, Bavois

Lire ici.

Chances de qualification: 25%

 

FC Morat – Stade Nyonnais

Dimanche, 15h

Pra-Pury, Morat

Nyon, le 16 août 2014, Stade Nyonnais-Locarno.  © Muriel Antille

Les Nyonnais vont tout faire pour s’éviter une bataille périlleuse du côté de Morat (2e ligue). Bernardo Hernandez nous le confiait, quelques minutes après la victoire face à Locarno samedi dernier, il faudra être sérieux pour passer: « On peut se rendre ce match difficile. Tant qu’il y a 0-0, on ne sera pas tranquille, surtout si ça dure… Bien sûr qu’on doit gagner, mais je ne m’attends vraiment pas à ce qu’ils nous offrent la victoire. » Nyon veut gagner, pour s’offrir un joli match à Colovray comme l’an dernier (GC était venu), mais aussi et surtout pour entretenir sa belle dynamique.

Un avantage pour les Vaudois? Morat n’a pas encore commencé sa saison. Vainqueur de la Coupe fribourgeoise il y a quelques semaines (face à Matran), les pensionnaires de 2e ligue n’ont aucun match officiel dans les jambes. Cela pourrait jouer un rôle. Nyon, clairement, est favori, et Bernardo Hernandez ne devrait pas trop faire tourner. Seul changement déjà annoncé: la titularisation de Jason Eyer dans les buts, son rival Osni Mutombo ayant débuté la saison en championnat. « Alfred » (photo), l’excellent attaquant nigérian, sera-t-il aligné ou préservé? Suspense, mais quoi qu’il en soit, les Nyonnais prendront ce match au sérieux.

Attention toutefois à se concenter sur ce match: Nyon joue mercredi à Carouge déjà et il faudra commencer à penser à ce joli derby une fois Morat éliminé, pas avant.

Chances de qualification: 85%

Categories: Coupe suisse