Tous derrière, Vallorbe-Ballaigues devant

Tous derrière, Vallorbe-Ballaigues devant

Le groupe du Nord vaudois a fait parler de lui bien avant les premiers coups de sifflet des arbitres. Pourquoi? On s’en rappelle, le FC Baulmes tenait absolument à en faire partie, estimant qu’il s’y trouvait à sa juste place géographique. Après tergiversation et délibération, le comité de l’ACVF a finalement donné gain de cause au club baulméran, qui a pu intégrer ce groupe 3. Sur le terrain, les choses ont été plus claires d’entrée, en tout cas en tête, avec un FC Vallorbe-Ballaigues qui a réalisé le carton plein, on l’a souvent souligné ici. 11 matches, 33 points. Du bon travail. Derrière, trois équipes semblent se battre pour la seconde place qualificative pour les finales. Leur nom? Bosna Yverdon, le FC Vallée de Joux et Porto. Le « ventre mou » est composé de Venoge, Valmont et Champagne, tandis que Grandson II, La Sarraz-Eclépens II, Baulmes, Champvent II et Ependes n’ont pas d’autre ambition que le maintien. Un championnat à trois vitesses, en somme.

Val-Bal est désormais attendu par tout le monde

On a déjà tout dit et redit sur le FC Vallorbe-Ballaigues de Jean-Yves Bonnard. Son armada française est redoutable, le public est conquis, et les autres équipes du groupe broyées les unes après les autres. Rien ne résiste à ce FC Vallorbe-Ballaigues: 40 buts marqués, 7 encaissés et 100% de victoires. Mais les Vallorbiers ont été accrochés quelques fois, notamment en fin d’année, et ne mettent pas forcément des gifles à tout le monde, ou plus. Forcément, ils sont attendus par tout le monde et les derniers succès (3-1 face à La Sarraz II, 2-3 à Porto) montrent qu’ils ne sont pas à l’abri de perdre des points. Ils seront en finales, cela semble acquis. Reste à bien gérer ce deuxième tour et à se préparer au mieux pour le mois de juin. Un joueur à sortir en particulier de ce premier tour? Kamel Tahri, peut-être, voire Marvyn Matip, les deux armes offensives les plus prolifiques. L’omni-présence de Daniel Ambrus au milieu de terrain est elle aussi à relever.

Bosna sera encore plus fort au printemps

Derrière le monstre vallorbier, Bosna Yverdon s’accroche comme il peut. Les hommes d’Erkan Ozcan se sont inclinés 1-0 face à Val-Bal, mais ont été plutôt réguliers. Leur seule autre défaite? A domicile face à Champagne et ses Brésiliens en feu. Sinon? 8 victoires et un match nul face à Ependes. Et comme les Yverdonnois se sont encore renforcés cet hiver avec les arrivées d’Elmedin Hasanovic et de Vladimir Vladimirov (lire ici), ils font figure de prétendant très sérieux à la deuxième place… mais attention! Au printemps dernier, ils s’étaient effondrés et s’étaient hissés miraculeusement en finales, où ils ont été balayés par Crans et Bottens. A Haso Suljic et ses copains de faire en sorte que cela ne se reproduise pas, afin de ramener Bosna en 2e ligue.

Le FC Vallée de Joux, la bonne surprise

Yverdon, le 28 septembre 2014, Bosna Yverdon-Vallée de Joux. © Muriel Antille

Le FC Vallée de Joux a de sérieux arguments à faire valoir. L’équipe d’Umberto Galeno a de très bons joueurs (Arif Acikgoz, Ibrahim Kallo, Yassine El Aazaoui, Mirzet Muminovic, Carlos Roca Roig…) et a effectué un très bon premier tour, ne s’inclinant que trois fois. En fait, cette équipe a été très régulière, battant tout le monde sauf les trois autres équipes de tête (défaites face à Vallorbe-Ballaigues, Bosna et Porto). Sinon? Carton plein et aucun point bêtement perdu, ce qui lui permet d’être toujours en course pour les finales. Reste à voir, éternelle question, comment la trêve va être gérée par les Combiers. Pour la première fois, ils se sont inscrits au championnat de futsal de l’ACVF. Une bonne idée pour garder la forme? Sans doute, mais la réponse tombera au mois de mars!

Porto, 4e à la trêve, veut retrouver les finales

Le FC Porto Lausanne est là, tout près, à trois points de Bosna et à deux du FC Vallée de Joux. Porto a mis quelques jolies baffes (9-1, 5-0), mais a également perdu sur le terrain d’Ependes, dernier. Ces trois points-là font la différence avec Bosna et le FC Vallée de Joux aujourd’hui. Il faudra être encore plus fort au deuxième tour, c’est une certitude, mais les hommes de Paulo Vieira peuvent y arriver, eux qui ont disputé les finales la saison dernière et n’ont qu’une envie: y retourner.

Venoge ou Valmont peuvent-ils revenir? Cela s’annonce compliqué

Le ventre mou est donc composé du FC Venoge (15 points), du FC Valmont (15 points) et de Champagne (14 points). Les deux premiers espéraient sans doute être plus proches de la tête et auront bien du mal à combler leur écart de dix points avec Bosna. Ce n’est pas impossible, mais il faudra compter sur un effrondement des Yverdonnois, mais aussi des Combiers et de Porto et, dans le même temps, réussir un parcours parfait. Difficile à imaginer, mais ces équipes-là ont le potentiel pour faire mieux, c’est sûr.

Champagne s’en contente bien volontiers et prie pour ses Brésiliens

Quant à Champagne, cette place en milieu de classement, sept points en dessus de la barre, ravit sans aucun doute le duo d’entraîneurs composé de Gilles Chevallier et de Bruno Reymond. Ils s’attendaient à lutter contre la relégation, mais l’état d’esprit de leur jeune équipe, couplée à la qualité individuelle de Felipe Rezende et Adriano Piovesana, ses deux prodiges adolescents brésiliens, fait du FCCS une formation capable de tout, y compris d’aller 4-6 à Bosna, un après-midi où Felipe avait décidé qu’un hat-trick en 19 minutes ferait joli sur sa carte de visite. Seront-ils encore là au printemps? Ou leur manager Gil, l’ancien buteur d’Yverdon Sport, leur aura-t-il trouvé un nouveau point de chute, plus rémunérateur? Affaire à suivre, mais Champagne ne sera pas démuni. Le filon est encore exploitable, si l’on ose dire.

Un dimanche 15 mars qui est déjà très important

La lutte pour la relégation va donc concerner cinq équipes, qui se tiennent en deux points. Champvent II et Ependes occupent les deux dernières places, mais ces deux formations ont un match en retard à disputer, le dimanche 15 mars. Autant dire qu’il s’annonce ultra-tendu, même si les deux clubs s’apprécient. Ce jour-là sera d’ailleurs riche en émotions du côté du Battoir puisque Champvent I recevra Bottens à 13h, avant le choc entre le FCC II et le FCE à 15h30, si le terrain le permet au sortir de l’hiver… On parlera beaucoup de relégation ce jour-là et nul doute que six points seraient accueillis par au moins plusieurs dizaines de caisses de bière du côté de Champvent.

Baulmes va se renforcer, Ependes est en reconstruction

Rien ne serait fait bien sûr, même pour le vainqueur de ce choc. Celui qui prendra les trois points aura juste le privilège d’attaquer le deuxième tour en position de « sauvé » plutôt que de relégable, ce qui est toujours bon à prendre mais ne garantit rien du tout. Si une équipe possède un petit avantage sur les autres, il s’agit peut-être de La Sarraz-Eclépens II, dont la première équipe peut fournir quelques joueurs ponctuellement, contrairement à Grandson et Champvent, qui sont à flux tendu. Baulmes, qui va se renforcer intelligemment cet hiver, et Ependes s’apprêtent à souffrir et devront se battre jusqu’au bout dans ce groupe ultra-régional et ultra-tendu. Les Grenouilles, qui n’ont passé qu’une saison en 4e ligue, sont en pleine reconstruction, une tâche très compliquée pour un petit village de 332 habitants sans réel potentiel de joueur. La période dorée « Grin-Kissling-Groux-Bavaud-Henrioud » est dans les livres d’histoire désormais et le FCE doit penser différemment aujourd’hui, de manière plus régionale. Pas facile.

Classement du groupe 3

Tous 11 matches, sauf Champvent II et Ependes (10 matches)

1. FC Vallorbe-Ballaigues,  33 points
2. Bosna Yverdon, 25 points
3. FC Vallée de Joux, 24 points
4. Porto Lausanne, 22 points
5. FC Venoge, 15 points
6. FC Valmont, 15 points
7. Champagne Sports, 14 points
8. Grandson-Tuileries II, 9 points
9. La Sarraz-Eclépens II 8 points
10. FC Baulmes, 8 points
11. FC Champvent II, 7 points
12. FC Ependes, 7 points

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.