Thierry Ebe montre la voie à Montreux

Thierry Ebe montre la voie à Montreux

Montreux dominait face à Genolier-Begnins dans ce match de haut de tableau de 2e ligue, samedi soir. Le MS, à domicile, avait le ballon, mais la défense des Canaris trouvait les solutions pour contrer l’offensive mise en place par Cédric Faivre et Daniel De Nardis. Bien sûr, Micky Custodio est passé plusieurs fois, comme contre tout le monde, mais enfin, GB résistait plutôt bien. Il a fallu attendre la 40e minute pour que la délivrance arrive, des pieds de Thierry Ebe, latéral éternel. A 39 ans, l’ancien joueur du FC Bâle et du LS, entre de nombreux autres, a toujours ses jambes de feu et plus que jamais l’envie de jouer. Alors, à cinq minutes de la mi-temps, il est monté sur son couloir gauche, a accéléré et a attendu la passe de Micky Custodio. Celle-ci est arrivée, parfaitement dosée en profondeur, et le presque quarantenaire l’a parfaitement réceptionnée. Un petit contrôle, un ballon glissé du pied gauche et voilà le 1-0 pour Montreux! Le plus dur était fait.

« Je m’éclate comme un gamin »

Alors, Thierry Ebe, le bonheur se trouve-t-il à Chailly? « Oui! J’adore ce club, cette équipe. Je m’éclate comme un gamin, j’ai du plaisir à vivre dans ce groupe. On est une super bande de copains et ça se voit sur le terrain. J’ai du plaisir comme j’en ai rarement eu sur un terrain. » Carrément! Ses coéquipiers l’adorent, eux qui lui ont tous glissé un mot sympa après son but. Il y a des signes qui ne trompent pas et voir toute une équipe se précipiter sur le buteur en est un. Thierry Ebe n’est pas un leader, de ceux qui aboient et font de longs discours avant les matches ou pendant. Lui, il joue son jeu, il s’éclate et il espère profiter de sa carrière encore quelques années. Sur ce qu’il montre, il n’a absolument aucune raison d’arrêter, bien au contraire. Travaillant et habitant dans la Riviera, il a tout simplement trouvé l’environnement qu’il lui fallait et le voir rayonner ainsi est un bonheur.

Le slalom spécial de Karim Dafir pour le 3-0

Genolier-Begnins, forcément, a moins apprécié. Disputé sous une pluie ininterrompue à Chailly, ce match a donc largement tourné en faveur du Montreux-Sports, finalement net vainqueur 3-0. Après l’ouverture du score d’Ebe, le MS a doublé la mise juste après la pause par Eric Rameau, d’un coup de tête parfait, avant le 3-0 de Karim Dafir. Un mot sur ce but? Splendide. Le Marocain s’est échappé côté gauche, a éliminé deux défenseurs, avant d’entrer dans la surface d’en réparation, d’en dribbler un troisième et de conclure d’une frappe précise. L’attaquant montreusien n’a pas manqué de souligner son exploit dans le vestiaire, n’ayant besoin de personne pour se comparer à… Hatem Ben Arfa! « La seule différence entre nous deux, c’est qu’il est gaucher », expliquait, mi-sérieux, mi-amusé, le Montreusien. On ne s’enflammera pas jusque-là, mais son but, c’est sûr, valait largement la visite à Chailly samedi.

Genolier-Begnins a eu un bon quart d’heure, quand même

3-0, score final, donc, malgré une légère réaction du FC Genolier-Begnins, enfin, entre la 65e et la 80e alors que tout était joué. Julien Jemmely, très discret et très peu servi samedi, a placé un joli coup de tête (68e) qu’Adriano Fernandes sortait magnifiquement. L’arrêt de la semaine était pour lui, surtout qu’il récidivait quelques minutes plus tard sur une frappe de… Greg Jemmely (71e). Deux arrêts magnifiques en trois minutes, avec une préférence pour le premier. Julien Jemmely, fair-play comme d’habitude, a félicité le portier montreusien dans le couloir du Stade Eugène-Parlier: « Le premier, c’est vraiment un bel arrêt, car le coup de tête peut partir des deux côtés. Il va très bien la chercher, bravo à lui. » Pas rancunier, « JJ ». Genolier-Begnins, pourtant, n’allait pas revenir au score et, pire, allait finir à dix suite à l’expulsion de Julien Roch pour un geste revanchard sur Micky Custodio. L’attaquant du MS avait commis une faute sur le défenseur des Canaris et celui-ci a mal réagi, ce qui n’a pas échappé à M. Boulejiouch, qui sortait le carton rouge à la 82e pour le latéral des Canaris. A noter cependant que ce match a été très correct et qu’il a vraiment été question de football pendant les 90 minutes.

Mardi, le MS sera à Dorigny

Avec ce succès amplement mérité, le MS lance vraiment sa saison et se prépare parfaitement au choc à rejouer à LUC-Dorigny ce mardi. Pierre Cheminade et ses copains vont s’entraîner ce lundi et mardi, ils se déplaceront au bord du lac pour un match qu’ils attendent avec impatience. Cédric Faivre et Daniel De Nardis n’auront pas besoin de trop les motiver, on est en sûr et certain… Ce MS-là est une belle machine, composée de joueurs d’expérience (Eric Rameau, Pierre Cheminade, Romaric Clerget, Thierry Ebe, Marco Mammone) et de jeunes qui ont faim, avec un joueur d’exception comme Micky Custodio pile au milieu de ces deux catégories. Le mélange est explosif, disons-le clairement.

Genolier-Begnins ne doit pas trop réfléchir

Les Canaris, eux, n’ont pas à trop réfléchir à cette défaite. Ils ont perdu trois points, c’est tout, et cela arrive. Ils sont toujours là, tout en haut du classement, bien placés et il n’y a absolument pas lieu de se montrer inquiet. A eux toutefois de réagir à domicile face à Bursins-Rolle-Perroy samedi prochain. Ce soir, il n’y a pas besoin de faire de grands discours, juste de dresser un constat simple, clair et limpide: Montreux était plus fort.

Il a dit à Footvaud.ch

Marc Studer, entraîneur de Genolier-Begnins

Ils nous ont maîtrisé tout le match, rien à dire. Montreux est la meilleure équipe contre laquelle nous ayons joué depuis longtemps, je peux le dire. Je viens de dire aux joueurs qu’ils n’avaient pas de quoi être frustrés ou fâchés, tant notre adversaire a été meilleur que nous sur tous les plans, y compris tactique. Le mot que j’ai choisi est le bon: ils nous ont maîtrisés, on ne peut pas mieux le dire. On n’a jamais été dangereux, mis à part à 3-0 quand tout est bouclé. Contre ce Montreux-là, on aurait pu ramener quelque chose en étant intransigeants, et le petit regret est là: on fait quand même des erreurs sur les buts, sans rien enlever à Montreux. Par rapport à eux, on manque d’expérience et on l’a payé ce soir. Ca n’enlève rien à notre bon début de saison, avec 16 points en 8 matches, mais cela montre nos limites. Pour être tout en haut, il faut deux choses: être régulier tout le long et être performant dans les confrontations directes. Pour le point 1, c’est bon pour l’instant. Pour le point 2, il faut bien constater aujourd’hui que sur ce match, on n’y est pas.

Les hommes du match

On va commencer par Romaric Clerget, énorme à mi-terrain comme d’habitude. L’ancien milieu de terrain du FC Bex en 1re ligue est sans aucune contestation possible l’un des joueurs qui a le plus la classe dans ce canton. Il fait partie des milieux de terrain aussi forts dans la création du jeu que dans la récupération, met toujours beaucoup d’impact et d’agressivité dans son jeu, mais caresse le ballon comme peu de monde à ce niveau. On adore. On mentionnera encore Pierre Cheminade, qui a bien bougé Julien Jemmely, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Enfin, Karim Dafir a perdu quelques ballons en première période et on aurait aimé le voir mieux négocier certaines situations offensives, mais son but, absolument splendide, montre une partie de son potentiel. Son début de saison est bon et le MS compte sur lui pour amener un peu de folie et de créativité, ce qu’il parvient à faire de plus en plus souvent.

Du côté de Genolier-Begnins, on ne va pas trop s’attarder sur cette rubrique, mais disons qu’Antoine Bechet, le jeune gardien, a sorti son match, réussissant quelques jolis arrêts, même s’il est un petit peu fautif sur le 2-0 d’Eric Rameau. Le titulaire habituel Joakim Elmer étant blessé jusqu’à la fin de la saison, les Canaris font confiance à la relève et force est de constater que Bechet s’en sort plutôt bien. Sinon? On mentionnera Emmanuel Ribeiro, le capitaine des Canaris. Marc Studer l’a replacé en milieu défensif depuis l’arrivée de Yann Bonzon en défense centrale et ce poste lui convient également très bien, lui qui y a évidemment des repères.

Les prochains rendez-vous

Le MS joue à LUC-Dorigny ce mardi 6 octobre, dans trois jours, la fameuse rencontre à recommencer. Coup d’envoi à 20h. Dimanche 11 octobre, à 15h30, les Montreusiens seront à Vidy pour y défier Stade-Lausanne-Ouchy II. Genolier-Begnins a une semaine complète de repos avant de rencontrer Bursins-Rolle-Perroy aux Gravières le samedi 10 octobre à 19h30.

Montreux-Sports – FC Genolier-Begnins 3-0 (1-0)

Buts: 41e Ebe 1-0; 46e Rameau 2-0; 49e Dafir 3-0.

Arbitres: M. Naji Abdelaziz Boulejiouch, assisté de M. Fabien Alvarez et de M. Tiago Georges Nogueira.

MS: Fernandes; Mustafa, Cheminade, Mammone, Ebe (68e Provenzano); Clerget (85e Kaufmann), Ndebele (78e Aker), Nelson Oliveira, Dafir; Rameau, Custodio.

Entraîneurs: Cédric Faivre et Daniel De Nardis.

GB: Bechet; Roch, Bolay, Bonzon, Martin; Ribeiro; Gervaix (46e G. Jemmely), Monnier (78e Selimi), Favre, Giannattasio (59e Provenzale); J. Jemmely.

Entraîneur: Marc Studer.

Chailly, Stade Eugène-Parlier. 82e, expulsion de Julien Roch (geste revanchard).

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*