Thierrens vise le plus haut possible en restant sur ses gardes

Thierrens vise le plus haut possible en restant sur ses gardes

Dans le ventre mou du classement de 2e ligue inter, le FC Thierrens n’est qu’à cinq points d’une place dans le trio de tête. Prudent, le club pense  d’abord à se sauver le plus rapidement possible.

Les rencontres de championnat sont de retour. Enfin ! Le temps a paru long pour tous les footballeurs du canton de Vaud, pour Le FC Thierrens également. L’objectif du club, qui est le maintien en 2e ligue inter, est pour le moment sur la bonne voie. En effet, la troupe de Guillaume Pasche compte une avance confortable de huit points sur le premier relégable : Stade Payerne.

« Le troisième n’est qu’à cinq points »

La volonté de l’entraîneur et du comité est la même : viser le plus haut possible. Cependant, ce dernier regarde d’abord derrière, comme le déclare le président Maurice Séchaud : « Nous avons un peu d’avance, mais en foot tout peut très vite arriver. Les équipes en bas de tableau se sont renforcées et joueront le tout pour le tout afin de rester dans les onze premiers. » De plus, tous les suiveurs du ballon rond savent qu’il y a plus d’un monde d’écart entre les vérités d’automne et celles de printemps. Le mercato hivernal est mouvementé et l’édition 2017-2018 n’a pas fait défaut.

Le discours du président se corrobore avec celui du coach Guillaume Pache, avec néanmoins une légère nuance. « Bien sûr qu’il faut surveiller nos arrières, mais nous avons un collectif pour viser une place dans la première partie du groupe. Quand je regarde devant, je vois deux formations qui vont sûrement se disputer la promotion : Bulle et La Sarraz-Eclépens. Le troisième (NDLR La Tour/Le Paquier avec un match en plus) n’a que cinq points d’avance sur nous. L’affaire est jouable », assume parfaitement l’entraîneur.

Des départs et des arrivées

Il y a eu du mouvement dans l’effectif du « FCT » et pas des moindres. Nicolas Vermot, Damien Chassot, Djibril Diallo et Axel Saunier se sont dirigés vers d’autres formations. Ce dernier est une perte. Il s’agit du meilleur buteur du premier tour avec sept réussites marquées. « Pour les « remplacer », j’ai plusieurs jeunes prometteurs. J’espère qu’ils auront le déclic et prendront leurs responsabilités durant ce second tour », ajoute le coach.

Outre la relève, Guillaume Pasche pourra compter sur trois « nouveaux ». Le défenseur central Cédric Martin, qui arrive de Grandson, Dario Blanc, un jeune milieu venu d’Yverdon, mais ancien junior de Thierrens et Robin Pittet, qui revient au « FCT » après plusieurs saisons du côté du FC Ursy. Il est affectueusement surnommé « Puyol 2.0 » par l’un de ses coéquipiers.

Duel vaudois dimanche 18 mars

Initialement prévue contre le FC Richemond, la reprise a été repoussée et la rencontre contre l’avant-dernier a été agendée au mercredi 28 mars. Pour débuter ce second tour, finalement, Thierrens affrontera Genolier-Begnins dimanche 18 mars aux Gravières. Un derby vaudois qui promet des étincelles entre le quatrième et le neuvième. Un succès lancerait parfaitement la mission « maintien avant la dernière journée » ; une défaite pourrait semer le doute dans l’esprit des Thierranais, mais ils en ont vu d’autres et se relèveraient aussitôt, à coup sûr.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*