Thierrens bat Colombier et reste au contact

Thierrens bat Colombier et reste au contact

“On n’arrive pas à gérer les matches… Cela nous ferait du bien, de temps en temps, de mener tranquillement de deux ou trois buts, pour faire tourner, mais on est incapables de le faire. Mais bon, c’est comme ça, c’est Thierrens, on a besoin de mettre dans l’émotion dans le jeu, jusqu’au bout”. Valentin Piot a exactement identifié ce qui manque au FCT pour se positionner comme favori à la promotion dans ce groupe 2 de 2e ligue inter. Thierrens, pour l’heure, est un prétendant aux premières places, rien de plus. C’est déjà énorme? C’est vrai. Mais pour franchir ce petit palier, ces quelques marches qui pourraient nous faire écrire: “Thierrens va le faire” plutôt que “Thierrens a une chance de le faire”, il manque de la maîtrise, c’est sûr.

L’arrêt décisif de Valentin Piot à la 95e pour conserver le 4-3

Une preuve? Le match de mercredi face à une bonne équipe de Colombier. Thierrens a commencé très fort chaque mi-temps, prenant à chaque fois l’avantage. Mais, plutôt que de “geler le ballon” et de gérer le but, et même les buts, d’avance, le FCT s’est fait peur jusqu’à la toute dernière seconde. Valentin Piot a même dû réaliser un arrêt décisif à la 95e pour garder le score à 4-3, alors que les joueurs de Patrick Muller avaient le match en main. “On a gagné, il n’y a que ça qui compte, mais je n’aimerais pas prendre trois buts à chaque sortie!”, souriait l’ancien gardien de l’ES Malley, conscient d’avoir évité une cruelle déception à son équipe avec sa parade des ultimes instants. Au final, Thierrens s’est donc imposé et revient à cinq points de Bulle et de La Chaux-de-Fonds, les deux leaders, tous ayant désormais le même nombre de matches.

Thierrens a retrouvé le succès après deux résultats décevants

Cette rencontre avait été repoussée, le FCT ayant quatre joueurs engagés en Serbie pour l’UEFA Regions Cup à la date prévue. Et le onze thierranais devait réagir, après deux résultats décevants depuis cette trêve forcée (défaite à La Chaux-de-Fonds 3-0 et nul à Portalban 0-0). “C’est vrai, on avait un peu perdu notre bonne dynamique du début de saison, et j’espère que cette victoire va nous remettre sur la voie”, soulignait Valentin Piot. Au niveau de l’attitude, rien à dire: Thierrens a été parfait, comme souvent. L’esprit du Jorat soufflait bel et bien mercredi, suffisamment fort en tout cas pour balayer un FC Colombier pourtant à l’aise dans le jeu. Sixièmes, les hommes de Pascal Oppliger avaient la possibilité de revenir à un point de leur adversaire du jour en cas de succès. Ils en sont à sept maintenant, et peuvent remiser leurs espoirs de promotion. La 1re ligue ne sera pas pour l’année prochaine, c’est une certitude.

Une volée spectaculaire de Nelson Longo pour le 1-0

Thierrens a donc commencé fort, ouvrant la marque grâce à une reprise acrobatique de Nelson Longo, l’homme qui ne peut pas marquer d’un plat du pied à ras de terre. Le 1-0? Une remise de la tête de Thibaud Chevalley et une volée étrange, mais tellement efficace, de Longo, qui s’envolait pour reprendre ce ballon de plein fouet et l’envoyer dans le petit filet neuchâtelois (10e). Du très bon travail. Thierrens, bien en place et très discipliné, compensait bien les absences de Dionys Burdet (blessé), de Guillaume Pasche (suspendu) et de Fabien Aymon (étranger). Avec un Eddison Pineda de retour au jeu après avoir purgé trois matches de suspension, le FCT avait la maîtrise du ballon et trouvait à de nombreuses reprises ses deux ailiers, Jérôme Ruch et Thibaud Chevalley. Les ballons arrivaient, mais Thierrens ne se créait pas vraiment de situation franche, baissant de pied au fil des minutes, et concédant même l’égalisation peu avant la mi-temps. 1-1 à la pause.

Le même Longo frappe après 45 secondes en deuxième mi-temps

Heureusement pour les Vaudois, le début de deuxième mi-temps allait être encore meilleur que celui de la première. Le très haut tableau d’affichage électronique affichait un très joli 45:45 lorsque Nelson Longo pouvait inscrire le 2-1 d’une frappe légèrement déviée. Un but d’avance et bientôt deux, grâce à un bon tir de Thibaud Chevalley, fort au premier poteau. A 3-1 à domicile, le match était plié? Non, on l’a dit. Colombier revenait à 3-2 grâce à un maître coup de tête d’Alan Meyer. Le kop rouge et blanc, massé comme toujours derrière les buts côté buvette, commençait à trembler, mais Jonathan Roder, très malin, se chargeait de redonner deux longueurs d’avance aux Thierranais.

Jonathan Roder s’est caché derrière l’arbitre pour marquer le 4-2!

Pourquoi malin? Parce que le blond milieu de terrain a tout simplement chipé un ballon aux Neuchâtelois en se cachant… derrière l’arbitre! “J’étais sûr qu’il allait la donner à son coéquipier, pas loin de moi. J’ai senti le coup. Alors, je me suis mis dans l’axe de l’arbitre, me cachant derrière lui. Le joueur de Colombier ne m’a pas vu et a tenté la passe. J’ai intercepté et j’ai filé tout seul au but”, explique “Johnny” Roder, qui a conclu d’un plat du pied-sécurité au premier poteau. Comme quoi, le crime paie, parfois.

Un peu de froideur serait la bienvenue

A 4-2, Thierrens s’est donc fait encore des frayeurs en fin de match, concédant le 4-3, mais pas un match nul qui aurait été ultra-frustrant. Avec ces trois points bienvenus, le FCT peut continuer à rêver à un championnat tout en haut et a même le droit, dans un coin de sa tête, de se dire que Bulle et La Chaux-de-Fonds sont deux très bonnes équipes, mais pas forcément des formations intouchables. Les Gruériens sont d’ailleurs venus perdre au Grand Marais lors d’une soirée de folie, preuve que Thierrens n’est pas loin. Mais pour espérer plus, on le répète, il faudrait un peu plus de gestion. Etre à bloc tout le temps, se trouver constamment à la limite, cela apporte du charme et de l’émotion, mais un peu de froideur serait la bienvenue à l’heure de tuer les matches.

Rester invaincu à la maison en 2014, un vrai objectif

Tiens, d’ailleurs, le FCT a une série à conserver et un joli exploit à accomplir. Lequel? On écoute Valentin Piot: “Il nous reste deux matches à la maison cette année, face à Lyss samedi et Ostermundigen dans deux semaines. Si on ne les perd pas, on sera invaincus sur l’année 2014 à la maison. On s’est fixés ce challenge entre nous”. Entre les deux, il y aura un joli déplacement à La Tour/Le Pâquier. Ne pas perdre ce match-là serait aussi une bonne idée. Et le gagner une encore meilleure.

Les hommes du match

Nelson Longo a inscrit un doublé et, fidèle à son habitude, s’est battu sur chaque ballon et a été le premier défenseur de son équipe. Mention très bien également à Yoann Braun, comme toujours. Le latéral droit français, toujours bien placé, toujours impeccable, a tout fait juste mercredi, tout simplement.

Les prochains rendez-vous

Le FC Thierrens reçoit le SV Lyss (7e), ce samedi 18 octobre, à 19h.

FC Thierrens – FC Colombier 4-3 (1-1)

Buts: 10e Longo 1-0; 40e Tosato 1-1; 46e Longo 2-1; 55e Chevalley 3-1; 62e Meyer 3-2; 85e Roder 4-2; 90e Arnold 4-3.

Arbitres: M. Male, assisté de Mme Keinersdorfer et de M. Lopez.

Thierrens: Piot; Braun, Meylan, Dubey, Gobet; Roder, Freymond; Chevalley (89e Cornu), Pineda (70e Carlos Moreira), Ruch (88e G. Clot); Longo.

Entraîneur: Patrick Muller.

Colombier: Beuret; Moser, Santos Machado, Bühler, Rossier (79e Balestrieri); Faria Monteiro (56e Meyer), Tosato, Melo, Arnold, Pisanello; Descombes (60e Calani).

Entraîneur: Pascal Oppliger.

Stade du Grand-Marais.