Thierrens aura plus de solutions offensives

Thierrens aura plus de solutions offensives

Depuis l’arrivée de Nelson Longo au FCT, les armes offensives du club du Jorat sont connues: le grand avant-centre en pointe et Jérôme Ruch pas trop loin. Ce duo de feu a permis à Thierrens de vivre les plus belles heures de son histoire, mais évidemment, il n’est pas éternel et la question se pose depuis quelques temps: comment assurer la succession dans la continuité? Thierrens n’a pas de moyens et recruter sur le court terme n’est pas compliqué: c’est impossible. Alors, il faut construire et penser à demain en gardant à l’esprit que demain, ce n’est pas si loin.

Jérôme Ruch, une énorme fin de saison 2015-2016

Au fil des années, les essais se sont multipliés, pas tous heureux, jusqu’à arriver à la situation de la saison dernière. Thierrens, à l’agonie, s’en est remis à son duo en fin de championnat. Comme d’habitude, le grand numéro 17 a marqué et comme toujours, le numéro 7 a été décisif. Gambadant comme un jeune chevreuil, Jérôme Ruch (33 ans) a été l’un des grands artisans du maintien miraculeux du FCT il y a quelques semaines. Alors, arrêtera ou arrêtera pas? Il a pris sa décision: il continue. Mais cette fois, vraiment, Thierrens veut penser à demain. Le recrutement de Cyril Dufey à Haute-Broye il y a douze mois allait dans ce sens. Avec l’arrivée d’un des meilleurs attaquants de 3e ligue, le FCT voulait assurer la transition mais le cadet des frères Dufey a connu une saison compliquée, ne parvenant jamais à enchaîner les bonnes prestations. Son frère Grégory s’est mieux adapté et a décidé de rester, lui qui a fait de bons matches au poste de milieu défensif. Cyril, lui, est reparti à Haute-Broye.

Cédric Martin a connu Nassuf Demiri à Ursy

Vendredi à Apples, le FCT a évolué avec deux recrues offensives d’entrée. Leur nom? Lionel Estoppey, attaquant arrivé de Granges-Marnand, et Nassuf Demiri, avant-centre arrivé de Vevey. Les deux sont jeunes et ont de la qualité, soit exactement ce que recherchait Cédric Martin. Le nouveau co-entraîneur du FC Thierrens, qui officiera avec Guy Favre, a connu Demiri à Ursy, son ancien club, et croit fermement en ses capacités. “C’est un super jeune et c’est exactement le genre de recrues que l’on doit viser à Thierrens”, explique-t-il. Une chose est sûre: les deux hommes ont été convaincants lors de la victoire 2-3 du FCT face à Pied du Jura vendredi.

Thierrens jouera en 3-5-2 ou 4-4-2

Cela ne veut pas dire, bien sûr, que Thierrens possède un nouveau duo d’attaque. Comme dans tous les clubs du monde, ceux qui sont en place ont une longueur d’avance et ils l’ont amplement méritée. Ruch et Longo ont été de toutes les batailles et c’est aux nouveaux de venir prendre leur place, pas l’inverse. “Ce qui est sûr, c’est qu’on devrait jouer en 3-5-2 ou en 4-4-2. On a testé ces deux systèmes vendredi et c’est ainsi qu’on devrait être à l’aise”, continue Cédric Martin. Thierrens, c’est connu, aime mettre de l’intensité dans son jeu et servir ses attaquants. Au Marais, on ne joue pas un jeu de possession: on joue direct, on gagne les duels et on met l’adversaire sous pression. A ce jeu-là, Ruch et Longo excellent et ils sont, pour l’instant, les titulaires du poste. “Mais Ruch peut jouer sur un côté par exemple”, imagine Cédric Martin.

Trois joueurs partis à Echallens

Thierrens a perdu trois joueurs importants cet été, tous partis à Echallens. Le gardien Valentin Piot sera remplacé par Thierry Curty, très bon en fin de saison. La transition a déjà été faite et ce poste ne posera aucun problème: Curty est un gardien talentueux, du Jorat, et jeune. Il représente le présent et l’avenir. Thibaud Chevalley, qui jouait sur un côté, sera lui difficilement remplacé, tout comme le numéro 6 Jonathan Roder. Le FCT le sait: perdre ces joueurs-là est un coup dur.

Eddison Pineda est de retour!

Alors, Cédric Martin, Guy Favre, le président Maurice Séchaud et le directeur sportif-joueur Guillaume Pasche se sont activés sur le marché des transferts. Lionel Estoppey et Nassuf Demiri ont dit oui, tout comme Eddison Pineda, le talentueux numéro 10. De retour de Bavois II, où il a fait une grosse saison en 2e ligue, l’Equatorien (lire notre portrait ici) veut donc retrouver son numéro 10. Le clin d’oeil? Son concurrent de l’époque était Fabien Aymon, le solide Valaisan venu de Savièse, qui est parti à la II il y a douze mois. Les deux hommes retrouvent donc la première équipe en même temps et se battront sans doute pour le poste de milieu offensif, même si Aymon, plus polyvalent, peut jouer un cran plus bas et pourrait être le “remplaçant” de Roder, dans un tout autre style. Enfin, Thierrens accueille Damien Vaucher, défenseur de Prilly.

Veselin Georgiev? Le sujet qui fâche

Voilà pour les recrues officielles, tandis que d’autres potentielles étaient en test vendredi. “On verra ce qu’on va faire, mais il y a des joueurs très intéressants”, promet Cédric Martin. La “piste” Veselin Georgiev semble elle abandonnée. Les deux hommes s’étaient connus à Ursy, mais le coach est très fâché par les événements de cet été. “Fâché? C’est le bon mot. Il avait signé, puis s’est rétracté. C’est inacceptable de sa part”, conclut le co-entraîneur du FCT. Le dossier va-t-il connaître un retournement de situation? Le Bulgare de La Sarraz-Eclépens rentre de vacances ces jours et aimerait connaître le nom de son nouveau club assez rapidement. A priori, ce ne sera pas Thierrens. Mais les “a priori” dans le football….