Terre-Sainte enregistre l’arrivée de nouvelles têtes

Terre-Sainte enregistre l’arrivée de nouvelles têtes

Dauphin de Chênois dans le groupe 1 de 2e inter, Terre-Sainte se renforce en vue du second tour.

Après le renouvellement d’une bonne partie de son effectif l’été dernier, l’US Terre-Sainte s’est encore renforcée durant l’hiver afin de réaliser un bon deuxième tour, après un automne réussi. Arrivés d’UGS, Javier Jimenez, arrière-droit et Benoit Rashani, avant-centre comptent amener du dynamisme et de la concurrence dans l’équipe. Nicolas Virchaux, ex-footballeur d’Etoile Carouge et Servette M21, revient en terre connue, il y a déjà joué en 2015. Akyol Salih et Atamna Ala Eddine se joignent également à la « une ».

« La 1re ligue, ça arrivera, c’est le sport »

Combler les 9 départs de cet été était forcément une mission difficile, mais le comité a fait du bon travail au vu du classement : Terre-Sainte est 2e du groupe 1 de 2e inter. « Des jeunes sont arrivés, des gars de la région ou encore des frontaliers, détaille le président Ali Gökok. Nous avons restructuré avec un excellent état d’esprit ». La position de dauphin est une excellente chose et la première place semble intouchable. En effet, « TS » pointe à 10 unités du premier rang, solidement occupé par le CS Chênois.

Le retour en quatrième division nationale est donc difficile à envisager pour cette année. « Il reste encore de l’espoir, nuance le responsable. Je souhaite revenir dans cette division. Ça arrivera, c’est le sport, notre place est entre celle-ci et la 2e inter”.

Après la rencontre chichement gagnée face à la lanterne rouge, Bex, le 14 octobre , Terre-Sainte a aligné des résultats négatifs sur les trois dernières parties du premier tour : match nul contre Bernex-Confignon, 10e, défaites contre Collex-Bossy, 12e, et Monthey, 4e. Des pertes de points qui pèsent lourd sur le bilan final.

Une saison de transition ?

Pourtant, le positif prédomine dans le discours d’Ali : « Dominique Coelho (ndlr : l’entraîneur) a réussi à faire une bonne équipe avec la colonne vertébrale qui est restée. Il a parfaitement intégré les nouvelles têtes. Il y a encore des points à améliorer comme la maturité et le manque d’entraide, mais je suis, dans l’ensemble, satisfait. »

Cet exercice 2017-2018 ressemble à une saison de transition, surtout au vu de l’écart qui sera particulièrement difficile à combler avec Chenois. « Le comité s’était donné six mois. Ensuite, il fallait faire le point, le bilan est satisfaisant. Nous allons continuer à travailler avec l’effectif actuel et les renforts. Ils doivent s’adapter à notre philosophie et trouver leur place dans le club », résume le président. Et si ces nouvelles têtes étaient celles qui vont remonter le club en première ligue?


Tout pour les juniors

Outre l’équipe fanion, deux autres formations d’actifs jouent, l’une en 4e ligue, l’autre en 2e. Cette dernière va vraisemblablement devoir batailler contre la relégation. En effet, la formation dirigée par Bertrand Paccani, après avoir été éliminée en Coupe vaudoise (par Echallens), n’a que quatre points d’avance sur Pied du Jura. « C’est une chance pour nous d’avoir la « deux » dans cette division, précise le président. Nous allons faire tout notre possible pour la maintenir. Les relations de travail entre les deux formations se passent à merveille ». La culbute n’aura pas lieu pour la « trois ». Même si son classement n’est pas envieux, neuvième, le groupe 1, celui de « TS » ne compte plus que 11 équipes à la suite du retrait du Club Lusitano Gland.

Les juniors sont très importants à Commugny. C’est le plus grand vivier du canton de Vaud! Les infrastructures de Terre-Sainte accueillent chaque année environ 540 rencontres et 3800 heures d’entraînement. C’est énorme! Tous ces nombres pourraient donner le tournis, mais le comité travaille dur pour atteindre l’objectif numéro un : le fair-play par le respect. « La relève est éduquée aux règles disciplinaires dès leur premier pas sur la pelouse », déclare Ali Gökok. Le club aux valeurs fortes et exemplaires entend continuer de tout miser sur la formation!

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*