Team Vaud M21, la bonne surprise

Team Vaud M21, la bonne surprise

L’équipe-phare de la formation vaudoise faisait face à un double défi en début de saison, devant faire face à une promotion espérée depuis longtemps, mais aussi au départ de son entraîneur, Alexandre Comisetti. Comment les M21 allaient-ils réagir, eux qui n’avaient connu que la 2e inter? Plutôt bien, et c’est peu de le dire, les hommes de Jean-Yves Aymon étant sixièmes à mi-parcours, à trois points des finales.

L’objectif du début de saison

Team Vaud M21 a toujours une ambition un peu différente d’une équipe « traditionnelle ». Le but au début d’une saison est toujours de privilégier la première équipe, en faisant progresser des jeunes joueurs à haut potentiel. Il y a encore quelques saisons, les M21 étaient une porte de sortie vers le football régional. Chaque saison, ce constat est de moins en moins vrai et cette équipe est aujourd’hui une vraie réserve pour le LS. L’idée était cependant de se sauver le plus vite possible, tant il est important que ces jeunes puissent jouer en 1re ligue, un niveau forcément plus compétitif que la 2e ligue inter.

Où ils en sont à mi-parcours

Sixièmes, à trois points des finales! On peut le dire clairement, on ne s’attendait pas à voir l’équipe de Jean-Yves Aymon à pareille place. Les matches amicaux de pré-saison nous avaient passablement inquiétés et on pensait alors cette équipe un peu tendre pour la 1re ligue. On imaginait à tort qu’elle se ferait bouger dans les duels et n’aurait pas la maturité nécessaire. Après trois journées (deux points), on avait raison, mais les jeunes Lausannois ont ensuite remporté 17 points en 7 matches! Du très bon travail, surtout que toutes ces victoires ont été acquises sans apport massif de joueurs de la première équipe, même si Andelko Savic a inscrit deux buts, dont celui de la victoire à Bavois.

Le joueur du premier tour

Mohamed Maouche, sans aucun doute. Le Français de 21 ans a réussi le saut en direction de la première équipe, tout en jouant 13 rencontres avec Team Vaud. Il a marqué à quatre reprises (Guin, Azzurri, Terre Sainte et Yverdon) et son élégance à mi-terrain a séduit tous les observateurs. Très technique, très fin, il a explosé cette saison. Originaire de Haute-Savoie, il a commencé son parcours suisse à Servette, et est notamment passé par l’AS Saint-Etienne. Le LS a eu, semble-t-il, une bonne idée en misant sur lui. Qendrim Makhsana termine meilleur réalisateur (6 buts).

Le point positif du premier tour

A peu près tout. Les Lausannois ont mal commencé, mais se sont bien adaptés à la ligue, tout en aidant des jeunes à intégrer le LS. Numa Lavanchy, Romain Dessarzin, Thomas Castella et Jetmir Krasniqi font désormais partie du cadre de la I, les deux derniers étant même devenus des titulaires réguliers. Team Vaud M21 a donc renouvelé son cadre, même si des joueurs comme Olivier Custodio et Quentin Gaillard sont toujours là. Les M18 se sont vite et bien adaptés, à l’image de Miljan Dangubic. Le premier tour de Team Vaud a été admirable.

Le point à améliorer au deuxième tour

Team Vaud doit apprendre à tuer les matches. A Azzurri, les joueurs de Jean-Yves Aymon auraient dû se mettre à l’abri, avant de se faire reprendre en toute fin de match (2-2). Même chose face à Terre Sainte, à La Pontaise, le score passant de 2-0 à 2-2. Cela s’appelle l’expérience et c’est évidemment ce qui différencie Team Vaud d’une équipe comme Azzurri 90. Mais là, pas de miracle, à moins d’aller chercher un défenseur d’expérience, ce qui n’est pas au programme, Team Vaud ne progressera pas d’un coup dans ce domaine. Et il y aurait également quelque chose à dire sur les points perdus face aux équipes de bas de classement. Pourquoi? Parce que les Vaudois n’ont pas su battre Monthey (deux nuls), Naters (une défaite) et Meyrin (une défaite), alors qu’ils ont vaincu Echallens, Bavois et Stade-Lausanne!

Ce qu’il va se passer cet hiver

Difficile à dire, tant la stratégie de Team Vaud ne devrait pas changer fondamentalement. Mais beaucoup de choses peuvent dépendre de Marco Simone, lequel peut décider d’incorporer Mohamed Maouche à part entière à la première équipe, par exemple. Quoi qu’il en soit, Team Vaud ne sera pas relégué et ne devrait pas être promu non plus. Il y a bien des chances que Jean-Yves Aymon décide de déjà préparer la saison prochaine, pourquoi pas en intégrant des M18. A ce stade, impossible de se projeter tant les inconnues sont nombreuses.

Categories: 1re ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*