Le Talent à la recherche d’une confirmation

Le Talent à la recherche d’une confirmation

Quatre matchs, trois victoires, une seule défaite en ouverture de saison contre le leader Echallens III: tel est le solide bilan, après un mois de championnat, pour le FC Le Talent, pensionnaire de 4e ligue. Sébastien Salvi, coach de la première équipe, fait le point à l’entame d’un troisième exercice consécutif où son groupe cherchera à jouer les premiers rôles.

L’objectif ne change pas…

Après deux mortifiantes quatrièmes places, synonymes d’échec aux portes des finales, lors des deux années précédentes, Le Talent aura à cœur de prendre sa revanche dans ce groupe 3 de 4e ligue: «On connaît un très bon début de championnat. On aurait même pu faire encore mieux si la première rencontre avait eu lieu un peu plus tard, alors que notre effectif était loin d’être au complet. Globalement, cependant, on peut se montrer satisfait. Ces résultats correspondent parfaitement à nos attentes, et si on veut pouvoir jouer le haut du tableau, c’est sur cette lancée qu’il faudra continuer», se réjouit leur entraîneur.

… les joueurs oui

«À l’inverse des saisons précédentes, poursuit Sébastien Salvi, notre groupe a connu passablement de mouvement, si bien que je n’ai plus tout à fait affaire à la même équipe. Malgré tout, il faut s’en accommoder et aller de l’avant.» Si les débuts prometteurs du FC Le Talent semblent démontrer que ce groupe a parfaitement su s’adapter, reste à savoir si, avec son inexpérience, celui-ci tiendra la distance.

Un collectif soudé, un effectif décimé

«On possède un excellent collectif. Répond l’entraîneur de la première équipe, lorsqu’on lui demande ce qui fait la force de son équipe. On ne compte pas sur des individualités, sur un gros joueur d’une ligue supérieure qui fait la différence, notre meilleur atout, c’est d’être un groupe uni sur le terrain, dans lequel tout le monde tire à la même corde.» À l’opposé, ce dernier ne peut que déplorer certains trous béants au sein de sa troupe, qu’il explique très simplement: «Notre effectif constitue définitivement notre gros point faible. Sur la papier, on est une vingtaine, mais à l’entraînement… c’est autre chose. Dans la liste des priorités d’un joueur de 4e ligue, c’est pas forcément le football qui vient en premier, on fait avec.

 Cette ombre au tableau ne saurait, toutefois, venir perturber le bon début de saison du Talent, qui retrouvera, sur sa route, Poliez-Pittet et Bercher, qui, tout deux, ne connaissent pas une même réussite, en guise de prochains adversaires. Deux confrontations idéales, pour apporter une confirmation à ce départ prometteur.

Un article rédigé par Florian Vaney

Categories: 4e ligue, FC Le Talent

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*