Sylvain Gétaz a frappé trois fois, dont deux dans les arrêts de jeu

Sylvain Gétaz a frappé trois fois, dont deux dans les arrêts de jeu

Le FC Bex aurait dû gagner ce match à Bursins mardi, c’est clair. A 1-3, à l’heure de jeu, Taulant Ukhadja a eu l’occasion d’inscrire le 1-4, de la tête, mais David Sekera a réalisé l’arrêt du match. Dix minutes plus tard, Thomas Navarro ajustait le poteau de ce même Sekera et le FC Bursins-Rolle-Perroy était au bord de la rupture dans ce match de bas de classement de 2e ligue. Les hommes de Jean-Paul Lamon auraient pu s’incliner 1-4 ou 1-5 face à un très bon FC Bex. Alors qu’on s’apprêtait à demander à son entraîneur Julio Tejeda comment son équipe pouvait être aussi mal classée (11e) alors qu’elle jouait si bien, on a compris. Entre la 90e minute et le coup de sifflet final de M. Clovis Aebi, le score est passé de 1-3 à… 3-3! Grâce à qui? Sylvain Gétaz, auteur d’un superbe triplé dans ce match.

Un début de match très animé et de bon niveau

L’ancien attaquant du FC Orbe, arrivé en cours de saison au BRP, a marqué les esprits mardi. Positionné côté gauche, il a repris de la tête un très bon centre de Gary Gaberel (21e), inscrivant un but pas évident du tout, le ballon ayant rebondi avant qu’il ne puisse le « smasher » du crâne. 1-0 pour le FC Bursins-Roll-Perroy, qui était déjà bien payé à ce moment-là. Pourquoi? Parce qu’Altin Jusufi avait eu deux fois l’occasion d’ouvrir la marque pour les visiteurs (3e, petit filet, et 11e, de peu à côté). Le FC BRP avait eu une occasion jusque-là, un bon réflexe de Berat Gashi repoussant une tentative de Tall (8e). Le début de match était animé et de très bon niveau. Les deux équipes ont montré du beau football, avec une préférence pour le FC Bex, vraiment intéressant dans la circulation du ballon.

Les Chablaisiens essaient toujours de jouer au football, mais manque parfois de concentration

Les Bellerins n’ont qu’un seul problème, en fait: leurs sautes de concentration. Parce que techniquement et collectivement, ils n’ont rien à envier aux équipes de tête. Peut-être pas à celles de tout en haut, on est d’accord, mais disons qu’ils pourraient être quatrièmes ou cinquièmes que cela ne nous choquerait pas plus que ça. On l’a déjà dit, mais le FC Bex a le mérite de toujours essayer de construire et a des joueurs pour faire la différence devant, à l’image de Taulant Ukhadja, Altin Jusufi et Soufiane Rouimi, trois attaquants de bon niveau pour la 2e ligue. S’il manque quelque chose aux Chablaisiens, c’est un peu de concentration, on l’a dit, et de détermination, sans oublier un peu de discipline. Le manque à ce niveau-là a été flagrant en toute fin de partie, lorsque les hommes de Julio Tejeda continuaient à se ruer à l’attaque et à détoner, alors qu’il suffisait de défendre et de balancer les ballons en touche pour remporter trois points qui auraient été mérités.

Le FC Bex a constamment cherché le quatrième but

Car, après l’ouverture du score de Gétaz, le FC Bex a repris l’avantage en cinq minutes. Un penalty de Thomas Navarro (faute sur Taulant Ukhadja) remettait les deux équipes à égalité, avant le 1-2, oeuvre d’Altin Jusufi, très opportuniste. L’ailier du FC Bex a repris une balle envoyée sur le poteau, à deux mètres (32e). Les visiteurs menaient donc 1-2 à la mi-temps et espéraient bien effectuer le long déplacement du retour depuis la Côte avec quelque chose à fêter. Ils n’ont pas fait que tenir, on l’a dit, mais ont constamment cherché à inscrire le quatrième. C’est tout à leur honneur et il est évidemment exclu de les critiquer pour cela, mais disons que depuis la 85e, il aurait été mieux de penser à défendre.

Les trois buts de Sylvain Gétaz: de la tête, du droit et du gauche!

Car Bursins-Rolle-Perroy a montré énormément de caractère, comme face à Assens samedi (lire ici). Jean-Paul Lamon a mis énormément de pression depuis son banc, exhortant son équipe à jouer long et à faire craquer, une fois ou l’autre, la défense du FC Bex. Celle-ci a donc laissé filer Sylvain Gétaz à la 90e et à la 93e, lui laissant à deux reprises les espaces qu’il ne faut pas laisser à un attaquant de son niveau. Le premier but? Un face à face avec Gashi, joliment remporté (dribble et finition du droit dans le but vide). Le deuxième? Un contrôle parfait, et une frappe du gauche dans le petit filet. Ses trois buts ont donc été marqué de la tête, du droit et du gauche. Du très bon travail, assurément.

 

Ils ont dit à Footvaud.ch

Sylvain Gétaz, attaquant du FC Bursins-Rolle-Perroy

On a été chanceux ce soir, il faut bien le dire. On s’en sort bien avec un point, même s’il y avait la place pour en prendre trois. Mais quand on perd 1-3 à la 90e et qu’on aurait très bien pu se retrouver mené 1-4 sans que ce soit un scandale, on ne peut pas vraiment dire qu’on méritait mieux. Mon hat-trick? Il me fait plaisir, il fallait que je justifie mon arrivée (rires)! Plus sérieusement, c’est vrai que je m’entraîne peu, à cause du boulot, et c’est important pour moi de montrer sur le terrain que je suis bien présent et que je peux apporter à l’équipe. Ce soir, c’était le cas, enfin je crois (sourires). Sur le 1-0, le centre tape par terre et j’hésite entre le pied et la tête. Si je mets le pied, je pense qu’elle passe au dessus, donc j’y vais avec la tête, ça rentre, tant mieux. Je me sens bien accueilli ici, bien intégré. Avec un entraîneur comme Jean-Paul Lamon, il y a de la vie, on sent qu’il est dans le truc à fond, qu’il est sincère. Son discours passe bien, il vous donne envie de vous défoncer pour lui. La formation change tout le temps, mais en même temps, ce n’est pas vraiment un problème. Nous avons 15 ou 16 joueurs de niveau similaire, qui peuvent entrer et sortir de l’équipe sans qu’on soit vraiment moins bons.

Julio Tejeda, entraîneur du FC Bex

C’est à l’image de notre saison. C’est fou, c’est incroyable… On peut gagner 1-4 et plier l’affaire, on a le match en mains et on se saborde tout seuls. Sur la qualité de jeu, il n’y a rien à dire, vous l’avez bien vu. C’est comme contre Assens, on a encore plus d’occasions que ce soir et on finit à 0-0. Tout le monde me dit: « C’est un point, c’est bien », mais on n’avance pas! Les points, il faut les faire, sinon on va rester tout le long en bas! Quand on est mauvais, on perd, et quand on est bons, on ne gagne pas. On n’est pas sauvés, je vous le dis! C’est bien beau d’entendre qu’on joue bien, ça me fait même plaisir que vous me le disiez, mais j’aimerais mieux que vous me félicitiez pour les trois points. On va continuer à bosser, ma foi, et on va relever la tête.

Les hommes du match

Amadou Sow a été énorme pour le FC Bursins-Rolle-Perroy. Quelle volonté, quel physique! Quand il met l’épaule, il renverserait un buffle. Il aimerait jouer attaquant? Il est tellement fort en milieu défensif que la question ne mérite même pas d’être débattue. Sur ce qu’il a montré mardi, il est l’un des meilleurs joueurs de 2e ligue et ce ne sont pas les quelques ballons perdus qui nous feront changer d’avis. Il est tellement généreux dans l’effort que ses quelques imprécisions techniques sont bien vite balayées. L’autre homme du match? Sylvain Gétaz, bien sûr. Même sur un côté, il a de l’influence dans le jeu et parvient à marquer trois fois. Très fort.

Taulant Ukhadja est un vrai talent, ce n’est pas nouveau. Ses dribbles? Des régals, tout comme sa conduite de balle. Il a un certain caractère et a un peu trop tendance à porter le ballon, ce qui peut agacer ses partenaires, mais il est tellement fort qu’il fait de vraies différences. Il a clairement le niveau pour jouer plus haut, mais gagnerait à simplifier son jeu. Techniquement, il est impressionnant. Thomas Navarro est un super joueur, qui lui aussi maîtrise parfaitement son sujet balle au pied. Quand ils se trouvent, les deux hommes font très mal à leurs adversaires.

Les prochains rendez-vous

Bursins-Rolle-Perroy recevra Champvent (12e) le dimanche 2 novembre à 14h, à Perroy. Le même jour, à 14h30, Bex accueillera Crans (8e).

FC Bursins-Rolle-Perroy – FC Bex 3-3 (1-2)

Buts: 21e Gétaz 1-0; 27e Navarro, pen. 1-1; 32e Jusufi 1-2; 58e Rouimi 1-3; 90e et 93e Gétaz 3-3.

Arbitres: M. Aebi, assisté de M. Jancevksi et de M. Brkic.

BRP: Sekera; G. Gaberel, S. Lazrak, H. Lazrak, Almeida Gonçalves (78e Halimi); A. Sow, Serratore; Bellahssan, Chemangui, Gétaz; Tall (66e Ameti).

Entraîneur: Jean-Paul Lamon.

Bex: Berat Gashi; Ayina, Dema, Rama, Fa. Delija (55e Elezaj); Tafaj, Navarro, Ramosaj (77e Fl. Delija); Jusufi (69e Kokollari), Rouimi, Ukhadja.

Entraîneur: Julio Tejeda.

La Perrausaz, Bursins.

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*