Stéphan Cornu n’est plus l’entraîneur du FC La Sarraz-Eclépens

Stéphan Cornu n’est plus l’entraîneur du FC La Sarraz-Eclépens

Stéphan Cornu n’est plus l’entraîneur du FC La Sarraz-Eclépens depuis ce soir. Voilà l’information brute, et complètement officielle, confirmée par toutes les parties. « Franchement, on ne pouvait pas continuer comme ça. Ni eux apparemment, ni moi », explique l’ancien entraîneur d’Yverdon Sport, qui a mené l’équipe à la cinquième place du groupe 2 de 2e ligue inter, il y a quelques semaines. Arrivé en cours de saison, après le départ de Camilo Suarez, Stéphan Cornu présente un bilan que personne ne peut qualifier de négatif. Le FC La Sarraz-Eclépens est passé tout près d’une qualification en 1/8e de finales de la Coupe Suisse (élimination en prolongations face à Brühl) et une cinquième place, tout près du podium, derrière les intouchables Bavois et Team Vaud M21, n’est pas un échec. Mais les rapports entre la direction du club et lui se sont détériorés depuis quelques semaines, ce n’est un secret pour personne. Mais ni le club, ni Stéphan Cornu, ne veulent faire de quelconques vagues. Tout s’est fait apparemment en bonne intelligence.

Un départ qui intervient à une semaine seulement du championnat

« Nous nous sommes séparés d’un commun accord, vous pouvez l’écrire. Stéphan ne sera pas sur le banc ce soir face à Carouge M18. » Pierre-Alain Porchet et Jean-Jacques Borgeaud, président et vice-président du FC La Sarraz-Eclépens, parlent d’une même voix, sans une once de reproches envers leur désormais ancien entraîneur. Les deux parties avaient des approches inconciliables, mais avaient une réelle volonté de travailler ensemble, raison pour laquelle ce départ intervient très tard, à un moment très délicat, une semaine seulement avant le début du championnat face à Team Vaud M21. Tant la direction que Stéphan Cornu étaient arrivés à un point de non-retour. Une dernière séance, vendredi après-midi, n’a pas permis de rapprocher les positions et décision a donc été prise d’arrêter là.

Jean-Philippe Karlen a un bel effectif à disposition

Le nom du successeur de Stéphan Cornu? Jean-Philippe Karlen, l’ancien entraîneur des Azzurri 90, qui a donc choisi d’accepter ce défi plutôt que celui proposé par Yverdon Sport. Lui qui vient d’obtenir la promotion avec les Azzurri, peut-il rééditer l’exploit? Il n’aura pas le même effectif qu’à Lausanne, c’est sûr, mais avec des valeurs sûres comme Cédric de La Loma, David Geijo, Mikael Duperret, Hervé Rickli, Nicolas Vermot et Elmedin Hasanovic, des jeunes performants comme Ludovic Zwahlen, Arbesjan Lekiqi et Labinot Morina, et des transferts prometteurs (Ali Khrimou, Hakim Khadrouche), sans oublier les jeunes venus de 2e ligue (Salvi, Brunet, Teba), il aura de la matière dans son contingent. Et rien ne dit que « Charly » ne saura pas convaincre quelques nouveaux joueurs de rejoindre l’effectif, lui dont le carnet d’adresses est un des plus grands de toute la Suisse romande.

Il est cependant un peu trop tôt pour parler d’objectif, ce qui n’est de toute façon pas le genre de la maison, et La Sarraz va déjà devoir digérer le départ de Stéphan Cornu. Se séparer d’un entraîneur n’est jamais un acte anodin, et surtout pas lorsque celui-ci a obtenu des résultats. Où va-t-il rebondir? Nul doute qu’il retrouvera vite un nouveau challenge, lui qui est désormais à l’affût de toute bonne offre.

Categories: 2e ligue inter