Stade s’est renforcé sans tout changer

Stade s’est renforcé sans tout changer

Pas de surprise à Stade-Lausanne cet été. Le retour en 1re ligue Classic n’a pas fait tourner les têtes, ni provoqué de tremblement de terre au sein de l’effectif. La politique du SLO n’a jamais été de tout changer, que ce soit en ce qui concerne le staff et les joueurs. L’idée directrice? Se renforcer intelligemment, en ciblant les besoins. Il y a eu une donnée supplémentaire à intégrer ces dernières semaines, toutefois: le départ de deux cadres. Le défenseur central Jamel Kaissi a en effet mis un terme à sa carrière de joueur et entamé une nouvelle vie, celle d’entraîneur (lire ici). L’autre départ? Celui du gardien Mickaël Castejon, qui a choisi de rejoindre Azzurri 90. Le staff de Stade-Lausanne a donc du trouver des solutions à ces deux postes spécifiques.

Enrico Robin et Sébastien Pilet seront les deux gardiens

Les arrivées? Dans les buts, Andrea Binotto a choisi Robin Enrico (20 ans). Formé à Xamax, il avait rejoint Yverdon Sport au début de la saison 2013/2014, avant de disputer le deuxième tour au FC La Chaux-de-Fonds (2e inter). Le jeune Neuchâtelois sera en concurrence avec Sébastien Pilet, qui reste fidèle au club de Vidy.

Deux belles arrivées en défense

En défense, le staff du SLO a dû enregistrer un autre coup dur, la blessure de Fabian Geiser, qui sera indisponible plusieurs mois. Ce sont donc deux joueurs qui font leur entrée dans le contingent, et pas des moindres. Sébastien Le Neün quitte en effet Vevey pour venir renforcer l’effectif stadiste. Le défenseur central de 26 ans a fait forte impression pour sa première saison en Suisse. Fort dans l’impact, solide et intraitable dans les duels, il a évidemment toutes les qualités pour s’imposer en 1re ligue, lui qui a une solide expérience de la CFA française et, on l’a dit, d’une saison très convaincante avec Vevey. William von Stockalper, président du VS 05, confirme le départ de son défenseur: « Oui, il a été transféré. Il était sous contrat chez nous encore une année, mais nous avons trouvé un arrangement avec Stade. » Vevey a en effet créé une Sàrl, qui lui permet de mettre des joueurs sous contrat et d’obtenir des contreparties financières.

Autre arrivée, celle d’Andrea Lombardi (24 ans). L’ancien capitaine du FC Bulle a disputé le deuxième tour avec le Stade Payerne. Dans la Broye, il a obtenu la promotion en 2e ligue inter en tant que titulaire indiscutable sur le côté droit de la défense. Son véritable poste est celui de défenseur central. Sur le plan des mathématiques pures, un domaine qu’affectionne Andrea Binotto, le calcul est assez simple: un départ et un blessé de longue durée, deux arrivées.

Driton Ukic et Florian Gudit au milieu

Au milieu de terrain, deux joueurs plutôt à vocation défensive font leur apparition dans le contingent stadiste. Driton Ukic (30 ans) arrive de Vevey, où il jouait depuis la saison 2006 et a été libéré cet été pour bons et loyaux services. « Driton était libre de signer où il le voulait et je lui souhaite tout le meilleur à Stade », confirme William von Stockalper. Régulièrement capitaine à Copet, il monte donc d’une ligue et postulera à une place dans l’axe, au milieu. Autre jolie arrivée, celle de Florian Gudit (20 ans). Laissé libre par Le Mont, il a déjà commencé les entraînements à Vidy, où il amènera sa volonté et son abattage à mi-terrain. Formé à Team Vaud, il avait rejoint Yverdon Sport (1re ligue Promotion), avant de signer à Bellinzone, Suite à la faillite du club tessinois, il avait rejoint Le Mont, avec qui il a notamment été titulaire à Saint-Jacques lors du quart de finale de la Coupe de Suisse face à Bâle.

Un duo d’attaque déjà à la hauteur de la 1re ligue

Offensivement, rien ne bougera. Andrea Binotto pourra compter sur Brice Ngindu et Quentin Rushenguziminega, ce qui vaut bien des renforts. Les deux attaquants ont tous deux déjà prouvé leur valeur à un échelon supérieur et sont deux valeurs plus que sûres à ce niveau. Le milieu de terrain offensif Nicolas Tebib reste, lui, à Stade-Lausanne, mais sera dépendant dès le mois de septembre de son parcours professionnel en tant que médecin (lire notre interview de l’hiver dernier avec lui ici). Un milieu de terrain offensif pourrait ainsi être dans le viseur, mais Stade n’a pas envie de se presser et veut faire le bon choix. A noter encore les départs d’Atef Ammari et de Mario Papa, deux éléments qui ont joué un rôle la saison dernière et obtenu des minutes de jeu, sans toutefois pouvoir se considérer comme des cadres. Mario Papa, solide défenseur central, était prêté par Concordia et devrait y retourner pour jouer un rôle en vue au Bois-Gentil.

Le championnat recommence la 9 août, avec la réception du FC Meyrin, et Stade semble déjà suffisamment bien armé pour affronter cette 1re ligue. De toute façon, la force de ce groupe réside dans sa cohésion et son esprit. Ces qualités-là lui ont permis de monter et l’autoriseront, tout le monde l’espère à Vidy, à se maintenir. On n’écrira pas que Stade a fait le pari de la stabilité, parce que cette valeur-là n’est pas un pari, mais bien une philosophie globale de club. Sera-t-elle payante au quatrième niveau du football suisse? Premiers éléments de réponse concrets face à Meyrin!

Categories: 1re ligue

Auteur