Le Stade Payerne ventile Donneloye

Le Stade Payerne ventile Donneloye

Le Stade Payerne a fait un immense pas vers la première place du groupe 1 de 2e ligue, en allant s’imposer en match retard mardi sur la pelouse de Donneloye sur le score de… 1-8! On sentait pourtant l’exploit possible pour les hommes de Walter Späni, trois jours après la victoire des Payernois en finale de la Coupe vaudoise. On pouvait imaginer les Broyards fatigués dans la tête et dans les jambes, et pas forcément concentrés en début de partie. Erreur sur toute la ligne. Ce Stade Payerne est décidément très fort et Patrice Renevey peut compter sur des solutions qui sont tout sauf des solutions « de rechange », lorsque certains de ses titulaires doivent souffler.

Le banc payernois est impressionnant

Mardi à Donneloye, Payerne se présentait avec cinq joueurs n’ayant pas été alignés lors de la victoire face à Lutry II (lire ici). Leur nom? Andrea Lombardi (capitaine du FC Bulle au premier tour), Cyrille Dzinguene (solide défenseur central), Anthony Pelle (auteur d’un hat-trick en 15 minutes…), Samuel Amomah et Karim Diarra (tous deux titulaires à Portalban en début de saison)! Du très lourd, pour ne pas dire du très très lourd. Sur la durée d’une saison, cela peut faire la différence et, dans ce sens-là, le Stade Payerne se rapproche de Montreux, qui a construit une armada impressionnante. Pully et Forward Morges, surtout, n’ont rien à envier à ces deux équipes sur le plan du onze de base, mais sont tous deux plus courts au niveau du contingent. Sur deux matches, cela fera-t-il une différence? Difficile d’y répondre, mais sur la longueur d’un championnat, oui. On l’a vu en demi-finales de Coupe vaudoise: Forward est venu sans plusieurs joueurs et a explosé face à un Stade Payerne lui aussi privé de plusieurs éléments. Mais si tout le monde est là en forme, comme ce devrait être le cas en finales, les débats s’équilibreront sans aucun doute.

Reste que ce Stade Payerne est vraiment impressionnant. Donneloye, dépassé, a tenu exactement un quart d’heure. Karim Diarra a prouvé qu’il était mieux qu’un remplaçant (mais qui enlever du onze de base?) en marquant après quatre minutes, mais Jérôme Thomas a confirmé sa bonne forme actuelle en égalisant à la 8e. Le buteur des Oies a résisté à la charge de Cyrille Dzinguene et a converti en but la belle balle en profondeur de Flavio Da Silva. 1-1 et un exploit, à ce moment-là, qui semblait jouable.

1-5 à la pause, avec un penalty raté!

Hélas pour Donneloye, Payerne se procurait de nombreuses occasions et Anthony Pelle s’offrait trois buts en 15 minutes, suite à des travaux préparatoires admirables de ses coéquipiers, dont un Karim Diarra intenable. Le match était déjà plié à la pause, sur le score de 1-5. Cyrille Dzinguene s’est même permis de louper un penalty, le tirant sur le montant des buts de Joël Riond! Autant dire que Donneloye n’a pas eu la moindre chance de remporter ce match, conclu par trois nouveaux buts en deuxième période.

Payerne a encore besoin d’un point

Avec ce succès, il ne manque plus qu’un point à Payerne pour être sûr d’être premier du groupe 1. Pully en compte cinq de retard et possède un moins bon classement fair-play. Autant dire qu’un match nul suffira pour Ahmet Sefa et ses coéquipiers. Face à Chavornay, Nyon II (match en retard) et Prilly, cela devrait être possible, surtout pour une équipe qui compte 18 victoires, 3 nuls et 2 défaites en 23 matches. De son côté, Donneloye sait désormais qu’il n’échappera pas au match de barrage… à moins d’être relégué directement! Echichens (11e) n’est plus rattrapable et Donneloye finira au mieux 12e et barragiste, à moins que le FC Baulmes ne réalise l’exploit de gagner ses deux derniers matches.

Baulmes peut encore espérer rattraper Donneloye

La situation? Baulmes compte six points de retard et un meilleur classement fair-play. Les Baulmérans recevront Gland et iront à… Donneloye au dernier match. Les Oies, de leur côté, iront à LUC-Dorigny, avant, donc, de recevoir le FCB. En fait, les choses sont assez claires: si Donneloye perd à Dorigny et que Baulmes bat Gland, le dernier match sera une finale avant l’heure. A noter que le barrage se disputera sur terrain neutre, sur un match, face au 12e du groupe 2. Ce « match de la peur » n’est pas encore tout à fait officiel, car Lutry a une chance sur 1000 de se sauver, mais il n’y aucun doute: il aura bien lieu.

Categories: 2e ligue, FC Donneloye

Auteur