Le Stade Payerne piégé par son manque d’expérience

Le Stade Payerne piégé par son manque d’expérience

Ce derby de la Broye est toujours aussi populaire et, évidemment, cela fait plaisir à voir. Une tribune pleine, du monde autour du terrain et une belle ambiance: malgré le temps, ils étaient 540 à avoir décidé d’aller assister au choc de 2e ligue inter entre le Stade Payerne (4e) et Portalban/Gleterrens (2e) ce samedi au Stade Municipal. Un chiffre très satisfaisant, qui a ravi les Payernois, lesquels n’auront qu’un regret finalement: ne pas avoir offert la victoire à leur public.

Julien Chammartin et Cyril Letellier: les grands joueurs dans les grands matches

La faute à quoi? A une bonne équipe de Portalban en première période, surtout. Emmenés par leurs hommes forts, les visiteurs menaient de deux longueurs à la pause grâce à l’ouverture du score de Julien Chammartin (9e) et à une inspiration géniale de Cyril Letellier (38e). Ces deux hommes viennent de plus haut et cela s’est vu durant les 45 premières minutes, tant ils ont fait parler leur classe. Les grands joueurs se révèlent dans les grands matches? Le fameux dicton s’est encore avéré correct.

Les joueurs de La Sarraz applaudissent Nathanaël Vorlet

Cédric Mora a alors réagi, en faisant entrer deux joueurs offensifs, Jonathan Gamba et Franck Atangana. L’idée? Secouer un peu tout le monde et se montrer enfin dangereux. Et cela a très bien fonctionné, Payerne dominant copieusement la deuxième période, réduisant d’ailleurs le score par Nathanaël Vorlet, à la suite d’un corner! 1-2 à la 55e et une joie bien légitime des joueurs de… La Sarraz-Eclépens, qui s’étaient arrêtés quelques instants au Stade Municipal en rentrant d’Ipsach. Elmedin Hasanovic et ses coéquipiers étaient en effet allés s’imposer 0-6 face à Grünstern quelques heures plus tôt et Payerne se trouvant exactement sur le chemin du retour, les leaders espéraient bien voir Portalban/Gletterens, leur poursuivant le plus dangereux, égarer encore quelques points ce samedi. A 1-2 à l’heure de jeu, clairement, c’était possible.

Franck Atangana aurait pu mettre le 2-2

Payerne a continué à pousser, forçant Portalban à reculer. Julien Chammartin ne recevait plus aucun ballon et les Payernois sont passés à plusieurs reprises proches du 2-2. La plus belle occasion? Pour Franck Atangana à la 77e, mais le jeune attaquant perdait son duel face à Olivier Aeberhard. Deux minutes plus tard, de l’autre côté, Manuel Bühler (arrivé d’Yverdon cet hiver) ne tremblait pas pour inscrire le 1-3, score final.

Le podium est désormais à sept points

Payerne voit ainsi ses rêves de podium s’éloigner. C’était jouable, ça ne l’est plus, puisque les Payernois ont joué face aux trois premiers et ne peuvent donc plus leur prendre de points dans les confrontations directes. Avec sept points de retard sur Bulle, qui a un match en moins (et doit certes encore jouer contre Portalban et La Sarraz), les hommes de Cédric Mora vont devoir surtout s’attacher à consolider leur quatrième place, laquelle est menacée par Le Locle, voire Lyss, leur prochain adversaire.

Payerne a fait tout juste ces dernières années

Il ne faut cependant pas s’y tromper: cette 4e place actuelle est magnifique et vient récompenser la progression constante d’un groupe néo-promu en 2014. L’an dernier, Payerne a fini 8e. Cette année, ce sera bien mieux, quoi qu’il arrive, et tout ça en rajeunissant l’effectif, en ne faisait aucune folie financière et en faisant venir le monde au stade en jouant avec des gamins de la région. Il faut le dire clairement, en gras et le répéter: le Stade Payerne a fait tout juste ces dernières années.

Il a dit à Footvaud.ch

Cédric Mora, entraîneur de Stade Payerne

La différence entre eux et nous, c’est qu’eux, ils ont mis leurs occasions au fond! On a eu chacun une mi-temps, donc on aurait pu repartir avec un match nul, voire mieux, mais au final, les trois points sont chez eux. Notre première mi-temps n’était pas bonne, j’attendais plus dans la circulation du ballon, dans le jeu. Sans même parler des erreurs défensives… C’est désagréable comme constat, parce qu’on a vraiment rivalisé, comme contre La Sarraz-Eclépens, par exemple. La différence dans des matches comme ceux-là, ce sont les joueurs d’expérience qui l’amènent et ils sont chez nos adversaires. Si on égalise à 2-2 sur l’occasion de Franck Atangana, je suis convaincu qu’on gagne le match derrière. Et juste après, un joueur comme Manu Bühler inscrit le 1-3 pour eux. Le budget? Ecoutez, ce n’est pas que je veux en parler, mais puisque vous me posez la question, je vous réponds: oui, bien sûr. Les trois équipes qui nous devancent au classement sont des équipes qui peuvent recruter des joueurs que nous n’avons pas. Regardez aujourd’hui dans le contingent payernois: combien de joueurs viennent de plus haut que la 2e ligue inter? Deux. Emmanuel Domo et Arnaud Rapin, qui a joué à Fribourg. C’est pour ça que je suis très fier de mes joueurs, de ce qu’ils ont accompli comme progrès et des résultats qu’ils ont. Et c’est aussi pour ça qu’il y a une petite déception aujourd’hui, j’aurais aimé que ces progrès se traduisent par une belle victoire. Mais bon, pas grave, on va continuer à travailler avec nos armes et on va finir cette saison en beauté.

Les prochains rendez-vous

Le Stade Payerne se déplace à Lyss samedi prochain, le 23. Coup d’envoi à 17h30 au Sportzentrum Grien.

Stade Payerne – FC Portalban/Gletterens 1-3 (0-2)

Buts: 9e Chammartin 0-1; 38e Letellier 0-2; 55e Vorlet 1-2; 79e Bühler 1-3.

Arbitres: M. Marco Abel Dias, assisté de M. Ricardo Serigado et de M. Christophe Cozzoli.

Payerne: Rapin; Vaucher, Vorlet, Amomah, Loup; Essomba (46e Atangana), Renevey, Furtado, Burla (46e Gamba), Sery Bi; Bersier.

Entraîneur: Cédric Mora

Portalban: Aeberhard; Nogueira, Bueche, Anstett, Dylan Teixeira; Letellier, Descombes (85e Ngimbi), Girardin, Bühler, Gachoud (65e Pellegrini); Chammartin (80e Fonseca).

Entraîneur: Pierre-Alain Schenewey.

Stade Municipal, 540 spectateurs.

Categories: 2e ligue inter

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*